Science-fiction japonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La science-fiction au Japon est un important sous-genre de la littérature moderne, qui a fortement influencé les divers aspects de la culture populaire contemporaine japonaise comme les mangas, l'anime ou encore les jeux vidéo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Il y a d'abord eu, avant l'ère Meiji, quelques prototypes d'ouvrages de science-fiction.

Après la restauration Meiji, les romans de Jules Verne et H. G. Wells ont été traduits et introduits au Japon. Shunrō Oshikawa et Jūza Unno ont écrit des romans qui sont désormais considérés comme des œuvres de science-fiction.

Après la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, le premier magazine commercial de science-fiction, Seiun (星雲?), est publié en 1954. Sa publication ne continue pas et seul le premier volume est publié. La science-fiction japonaise moderne a commencé sous l'influence de livres de poche d'occasion que l'armée d'occupation américaine a introduit au Japon.

Au début des années 1960, les fanzines de science-fiction Uchujin (宇宙塵?) et S-F Magazine (S-Fマガジン?) de Hayakawa Shobō ont commencé leur publication. La première convention Nihon SF Taikai a lieu en 1962. Des auteurs célèbres comme Sakyo Komatsu, Yasutaka Tsutsui, Ryō Hanmura, Ryū Mitsuse, Kazumasa Hirai et Aritsune Toyota ont fait leurs débuts au concours Hayakawa SF. D'autres auteurs, tels que Taku Mayumura, Shin'ichi Hoshi et Aran Kyōdomari ont également publié leurs œuvres.

Liste des écrivains de science-fiction au Japon[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Tatsumi, Takayuki (2005). "Chapter 21: Japanese and Asian Science Fiction". In Seed, David. A Companion to Science Fiction. Wiley-Blackwell. ISBN 978-1405112185.

Liens externes[modifier | modifier le code]