Ifni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

29° 22′ N 10° 11′ O / 29.367, -10.183 ()

Ifni

1958 – 1969

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de localisation d'Ifni entouré par le protectorat français du Maroc.

Informations générales
Capitale Sidi Ifni
Langue Arabe, Berbère, Espagnol
Religion Islam, Christianisme
Démographie
Population 1964 51 517 hab.
Densité 1964 34 hab./km2
Superficie
Superficie 1969 1 502 km2
Histoire et événements
12 janvier 1958 Création
4 janvier 1969 Incorporation au Maroc

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Ifni était une ancienne province d'Espagne colonisée en 1934 et située dans le sud-ouest de l'actuel Maroc, sur la côte atlantique. Le territoire, dont la capitale était Sidi Ifni, a été décolonisé en 1969 pour être intégré à la région marocaine de Souss-Massa-Drâa. Sa superficie était de 1 502 km2 et sa population de 51 517 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • L'an 789 voit le rattachement de la région d'Ifni au royaume du Maroc.
  • 1476 : Le royaume de Castille (futur royaume d'Espagne) établit un comptoir nommé Santa Cruz de la Mar Pequeña (« Sainte Croix de la petite mer »), avec une tour fortifiée et une factorerie, à un endroit non certifié de la côte atlantique proche des îles Canaries, probablement à Khenifiss, près de Tarfaya[1].
  • 1524 : « Santa Cruz de la Mar Pequeña » est reprise par la dynastie marocaine des Saadiens.
  • 1860 : Le traité de Wad-Ras renouvelle le « droit » de l'Espagne à établir une colonie sur la côte atlantique, comme celle possédée auparavant (« Santa Cruz de la Mar Pequeña »), avec la pêche comme but ; toutefois les Espagnols ne concrétisent pas l'occupation.
  • 1934 : L'Espagne prend la décision d'occuper effectivement tous ses territoires de l'Afrique nord-occidentale (Sahara, Santa Cruz). Ignorant l'emplacement de Santa Cruz on choisit Sidi Ifni et le port est construit ; la domination espagnole devient officielle. Dans les années 1950, le style architectural espagnol est prédominant à Sidi Ifni et les colons espagnols constituent 60 % du total des habitants.
  • 1958 : L'enclave est assiégée par les habitants issus de la tribu des Ait Baâmrane soutenus par l'Armée de libération marocaine dans une opération connue sous le nom de Guerre d'Ifni ; la présence espagnole est réduite à la seule ville de Sidi Ifni après l'évacuation forcée de tous les postes espagnols de l'enclave. Pendant cette même année, Ifni est déclarée province espagnole d'outre-mer, avec Sidi Ifni comme capitale.

Traces du passé espagnol[modifier | modifier le code]

À Sidi Ifni, les traces du passé espagnol sont encore visibles. Les plus remarquables sont la Plaza de España (l'actuelle place Hassan II), le Consulat espagnol (actuellement fermé), le cinéma Avenida (fermé), l'église de Santa Cruz (transformée en Palais de Justice), le phare, le palais royal (ancien gouvernement général).

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'archéologue Paul Pascon situe « Santa Cruz de la Mar Pequeña » à Foum Agoutir (« Puerto Cansado »), près de Tarfaya. Paul Pascon, Les ruines d'Agoutir de Khnifiss, province de Tarfaya (Santa Cruz de Mar Pequeña), Rabat, 1963. Google livres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J. Riser, « Ifni », Encyclopédie berbère, vol.24 (Edisud 2001), p. 3645-3648

Article connexe[modifier | modifier le code]