Capitainerie générale du Chili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Capitainerie générale du Chili
Capitanía General de Chile es

15401818

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après

Extension de la capitainerie jusqu'en 1796.
Vert clair : territoires revendiqués.

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Santiago de Nueva Extremadura
Langue Espagnol, mapudungun
Histoire et événements
26 octobre 1540 Colonisation
18 septembre 1810 Première Junte nationale
10 octobre 1814 Bataille de Rancagua
12 février 1817 Bataille de Chacabuco
12 février 1818 Indépendance
Roi
1541-1566 Charles Ier
1813-1821 Ferdinand VII
Gouverneur
1541-1553 Pedro de Valdivia
1815-1818 Casimiro Marcó del Pont

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Capitainerie générale du Chili, ou Royaume du Chili, fut créée en 1541, elle comprenait principalement les territoires actuels du Chili (du désert d'Atacama au Détroit de Magellan) et était rattachée à la Vice-royauté du Pérou et à la « Real Audiencia du Chili ».

Après la conquête du Pérou et l'échec d'une première expédition menée par Diego de Almagro, Francisco Pizarro envoya Pedro de Valdivia soumettre les mapuches à la domination espagnole en 1540. En 1541, Valdivia fut nommé capitaine général et Gouverneur de la « Nouvelle-Estrémadure » et continua l'expansion de l'Empire espagnol vers le sud. La Nouvelle-Etrémadure fut cependant victime de nombreuses révoltes indiennes dont la guerre d’Arauco.

La Nouvelle-Estrémadure devint la « Province du Chili» en 1552 puis Capitainerie générale du Chili en 1789, ces territoires étaient cependant aussi connu comme « Royaume du Chili » durant toute l'époque coloniale.[réf. nécessaire] En 1565 la Real Audiencia du Chili fut créée, la justice espagnole sur les territoires chiliens ne dépendaient donc plus du Pérou, sauf pour les questions révélant de l'Inquisition.

Le gouverneur du Chili avait aussi le titre de capitaine général de la région et était théoriquement dépendant des vice-rois du Pérou. En réalité, les vice-rois du Pérou ne pouvaient intervenir au Chili qu'en cas de troubles graves (comme des attaques de Corsaires et des soulèvements indiens) et le gouverneur maintenait certaines relations directes avec le roi d'Espagne.

Les troubles indépendantistes commencèrent à émerger à partir de 1810 avant que Bernardo O'Higgins ne déclare l'indépendance du Chili en 1818.

Liens internes[modifier | modifier le code]