Capitainerie générale des Philippines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Capitainerie générale des Philippines
Capitanía General de las Filipinas (es)

1565 – 1898

Drapeau
Drapeau
Blason
Armoiries
Informations générales
Statut Colonie espagnole
Capitale Manille
Langue Espagnol et langues locales
Religion Catholicisme romain
Monnaie Peso philippin
Histoire et événements
27 avril 1565 Colonisation
10 décembre 1898 Traité de Paris
Roi
1565-1598 Philippe II (premier)

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Capitainerie générale des Philippines, créée en 1574, comprenait les territoires actuels des Philippines, des îles Mariannes, des îles Carolines, dont Guam et Palaos, ainsi que certaines îles de Micronésie, et était rattachée à la Nouvelle-Espagne, jusqu'en 1821, et à la « Real Audiencia de Manille ».

Les Philippines furent conquises par Miguel López de Legazpi en 1575, après avoir pris possession de l'île de Guam la même année, et avaient le statut de Province jusqu'à ce que ces territoires des Indes Orientales Espagnoles deviennent une Capitainerie générale en 1574. La « Real Audiencia de Manille » fut créée en 1584, elle était présidée par le Gouverneur et capitaine général des Philippines jusqu'en 1861. À partir de 1822, le gouverneur et capitaine général n'était plus un civil mais un militaire. Les relations avec la Nouvelle-Espagne étaient principalement économiques grâce aux échanges de marchandises entre Manille et Acapulco (il n'y avait pas d'échanges directs avec l'Espagne), suite à l'indépendance du Mexique en 1821 la relation entre la capitainerie et la métropole était directe.

la Capitainerie était divisée en dix-sept municipalités et quatre corregimientos. En 1784 « l'Intendance de Manille » fut créée, il y eut un projet pour créer quatre autres intendances dans les Philippines mais il ne fut jamais appliqué. La domination espagnole était principalement effective dans l'archipel des Philippines, sauf les îles du sud occupées par le Sultanat de Sulu et celui de Maguindanao, et Guam. Les Espagnols s'installèrent dans le nord de Taïwan, qui fut annexé à la capitainerie, entre 1626 et 1642 mais les Hollandais, qui occupaient le sud de l'île, les en expulsèrent. Palau et les îles Mariannes ne furent réellement sous la domination espagnole qu'à partir du début du XIX siècle.

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle les mouvements indépendantistes philippins prirent de l'importance grâce à José Rizal mais les Espagnols réussirent à garder le contrôle jusqu'en 1898 et la Guerre hispano-américaine. Lors du traité de Paris du 10 décembre 1898, Guam fut donnée aux Américains et les Philippines leur furent vendues malgré la déclaration d'indépendance de l'archipel le 12 juin de la même année (ce qui amena à la Guerre américano-philippine). Palau fut quant à elle vendue en 1899 aux Allemands.

Liens internes[modifier | modifier le code]