Hans Silvester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silvester.

Hans Silvester

Naissance (75 ans)
Lörrach
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemand
Activités Photographe
Formation École de Fribourg-en-Brisgau
Mouvement artistique Militantisme environnemental
Récompenses Foire du livre de Leipzig

Œuvres réputées

Les chats du soleil, 2005

Hans Silvester est un photographe professionnel et un militant écologiste né le à Lörrach en Allemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents lui offrent son premier appareil photographique pour son quatorzième anniversaire et c'est à cet âge qu'il prend ses premiers clichés. La photographie le passionne déjà mais ce sont les voyages qui lui donnent le goût du reportage. Après avoir obtenu un diplôme à l’école de Fribourg en 1955, il voyage à travers l’Europe, notamment en Camargue. De ce dernier lieu, il publie en 1960 un reportage légendé par des textes de Jean Giono qui lui procure un succès immédiat[1].

En 1962, il s’installe en Provence, dans le village de Lioux, mais continue à parcourir le monde : Amérique du Sud (pour un reportage à caractère humanitaire), États-Unis (où il reste six mois), Amérique centrale, Japon, Portugal, Égypte, Tunisie, Hongrie, Pérou, Italie, Espagne. Il rejoint l’agence Rapho en 1965 et inaugure en 1977 le premier numéro du magazine Géo avec une chronique d’un village du Pays basque[1].

À la fois photographe animalier sur des thématiques variées telles les pigeons, les chevaux de Camargue[2], les oiseaux, les chats et chiens des îles grecques, etc., il est aussi le photographe d’une tradition singulière : la pétanque, les épouvantails, les cerfs-volantsetc.[1].

À partir des années 1980, Hans Silvester oriente son travail vers le militantisme environnemental. Il photographie alors tous les parcs naturels d’Europe, dénonce les ravages de la déforestation en Amazonie, publie un long reportage sur la rivière Calavon sous le titre « la rivière assassinée », s’intéresse à l’exploitation de la forêt en Amérique du Nord[1].

Hans Silvester est un photographe encore en activité à qui on doit récemment un témoignage photographique sur la vie des femmes du désert et un autre sur les peuples de la vallée de l’Omo[3].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2014, Les maisons des Benchs à la galerie Pascal Lainé, Ménerbes, France
  • 2012, De la Provence d'hier à l'Afrique immémoriale au Château de Gordes, France
  • 2011, Donga Galerie DNR, L'Isle-sur-la-Sorgue, France
  • 2011, Natural Fashion: Art & the Body Florida Museum of Photographic Arts, Tampa, Floride, États-Unis
  • 2010/11, Marlborough Gallery, New York, États-Unis
  • 2010, Look Again Marlborough Chelsea, New York, États-Unis
  • 2009/10, Galerie Marlborough Monaco, Monté-Carlo, Monaco
  • 2009, Les filles de Mirabai Galerie de l’Etrave, Thonon-les-Bains, France
  • 2009, Polka Galerie, Paris, France
  • 2009, 4 regards sur l'Eau, avec Laurent Gayte, Jean-François Mutzig et Alain Gualina à Gréoux-les-Bains[4], France
  • 2008, Les peuples de l'Omo Bagiliba - 7ème festival africain, Callian, Fayence et Seillans, France
  • 2008, Visa pour l’Image Le Grand Rex, Paris, France
  • 2008, The Angkor Photography Festival, Angkor, Cambodge
  • 2008, La Maison-près-Bastille, Paris, France
  • 2007/2008, Tribus de l'Omo/ Masques du Gabonau Musée de l'Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie[4], France
  • 2007/2008, Les filles de Mirabai au Château de la Tour d'Aigues[4], France
  • 2007, Les photographes professionnels au Salon de la Photo, Paris Expo, Paris, France
  • 2007, Les filles de Mirabai au Château de la Tour d'Aigues, France
  • 2007, Les peuples de l'Omo Galerie de la rue Lafayette, La Gacilly, France
  • 2007, 11ème festival de la photographie de voyage et d'aventures, Honfleur, France
  • 2007, Hans Silvester, Photographies, Tour Philippe Le Bel, Villeneuve-les-Avignon, France
  • 2006, Festival International de la Photo Animalière et de Nature, Montier-en-Der, France
  • 2006, Les tribus de l'Omo Château-Musée de Boulogne-sur-Mer, France
  • 2005, Hans Silvester, Photographies, Villa Tamaris Centre d'art, La Seyne-sur-Mer, France
  • 2005, Alguien nos mira (Collection photographique de la FNAC), MuViM, Valencia, Espagne
  • 2004/05, Provence, hier, toujours Maison René Char, L’Isle-sur-la-Sorgue, France
  • 2004, Images entre histoire et poésie (Collection photographique de la FNAC), La Conciergerie, Paris, France

Galerie[modifier | modifier le code]

Publications récentes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Hans Silvester sur le site grands-reporters.com
  2. Ce travail de cinq années à photographier les chevaux de Camargue lui vaut une récompense à la Foire du Livre de Leipzig.
  3. Article de Jean-Paul Mari sur grands-reporters.com
  4. a, b et c Hans Silvester sur le site photographie.com