Grimbosq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grimbosq
Le village de Grimbosq
Le village de Grimbosq
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Bretteville-sur-Laize
Intercommunalité Communauté de communes de la Suisse normande
Maire
Mandat
Gilles Bunel
2014-2020
Code postal 14220
Code commune 14320
Démographie
Gentilé Grimbosquais
Population
municipale
275 hab. (2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 37″ N 0° 27′ 07″ O / 49.043611, -0.45194449° 02′ 37″ Nord 0° 27′ 07″ Ouest / 49.043611, -0.451944  
Altitude Min. 8 m – Max. 142 m
Superficie 8,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Grimbosq

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Grimbosq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grimbosq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grimbosq

Grimbosq (prononciation : [grɛ̃bo:] « grinbô »[1]) est une commune française, située à 15 km au sud de Caen, dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 275 habitants[Note 1] (les Grimbosquais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Grimbosq est située à l'ouest de la forêt du même nom, dans un méandre de l'Orne, c'est-à-dire entre la forêt et le fleuve.

Communes limitrophes de Grimbosq[2]
Trois-Monts Sainte-Honorine-du-Fay, Maizet Mutrécy
Trois-Monts Grimbosq[2] Saint-Laurent-de-Condel
Goupillières,
Les Moutiers-en-Cinglais
Les Moutiers-en-Cinglais Saint-Laurent-de-Condel,
Les Moutiers-en-Cinglais

Toponymie[modifier | modifier le code]

La localité et la forêt éponyme ne sont mentionnés que tardivement sous les formes Grimbost en 1356, Grienbosc en 1371[3].

La majorité des auteurs s'accordent pour considérer le second élément comme le mot bosc « bois »[4],[1],[3], fréquent en Haute-Normandie sous cette forme, mais plus rare en Basse-Normandie, où il est souvent noté bosq ou boscq. Il a ici le sens de « forêt ».

Selon ces mêmes auteurs, l'élément Grim- s'explique par l'anthroponyme germanique Grimo[4],[1],[3].

Cet anthroponyme, quoiqu'attesté, ne semble pas se retrouver ailleurs dans la toponymie normande. En outre, la proximité au nord des toponymes Grainville-sur-Odon (Grainvilla en 1077) et Grainville-Langannerie (Garenvilla, Guarinvilla en 1196), connus par des formes beaucoup plus anciennes, postule plutôt en faveur d'un autre anthroponyme. Les formes les plus anciennes des Grainville de Seine-Maritime sont toutes du type Grinvilla[5]. D'après ces mêmes spécialistes, le premier élément de ces noms en -ville est soit le nom de personne germanique Gairinus, soit le nom de personne norrois Grimr (souvent latinisé en Grinius dans les textes). Les deux formes anciennes Grimbost et Grienbosc vont plutôt dans le sens d'une interprétation par ce dernier.

Histoire[modifier | modifier le code]

La forêt de Grimbosq occupait pendant le Moyen Âge la surface où se situe actuellement le bourg, suite à la construction du château d'Olivet, des paysans s'installèrent à proximité.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Grimbosq

Les armes de la commune de Grimbosq se blasonnent ainsi :
Parti : au premier d'argent à l'arbre arraché de sinople, au second d'azur aux quatre épis de blé d'or liés en gerbe[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[7] en cours Gilles Bunel[8] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 275 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Grimbosq[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Grimbosq a compté jusqu'à 433 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
401 214 308 391 410 433 415 411 404
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
393 374 372 369 340 326 328 332 320
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
270 250 241 209 193 214 196 165 185
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
190 193 184 283 285 302 283 277 275
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses universitaires de Caen,‎ 1996 (réimpr. 2003), 2e éd. (1re éd. 1993), cartes, couv. ill. ; 22 cm, 278 p. (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné) et 2-905461-80-2, notice BnF no FRBNF36174448), p. 139
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a, b et c Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non-romanes, Droz,‎ 1996, p. 961
  4. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud,‎ 1989 (ISBN 2-85023-076-6)
  5. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard,‎ 1979, 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 86
  6. « GASO, la banque du blason - Grimbosq Calvados » (consulté le 15 janvier 2012)
  7. « Gilles Bunel, maire, brigue un 5e mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 septembre 2014)
  8. a et b Réélection 2014 : « Grimbosq (14220) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 juin 2014)
  9. Date du prochain recensement à Grimbosq, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  12. « Château d'Olivet (motte féodale) », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Lavoir », base Mérimée, ministère français de la Culture (fiche de l'inventaire général du patrimoine culturel).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]