Académie des sciences de Göttingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Académie des sciences de Göttingen (appelée depuis 1939 en allemand : Akademie der Wissenschaften zu Göttingen), a été fondée en 1751 sous le nom de Königliche Gesellschaft der Wissenschaften par le roi George II de Grande-Bretagne, prince-électeur de Hanovre et duc de Brunswick-Lunebourg. C'est la plus ancienne des huit institutions actuellement fédérées en l'Union des académies des sciences allemandes (de), et la plus ancienne société savante allemande après la Leopoldina de Halle. Sa mission est de servir la science, par son propre travail et par ses collaborations avec des scientifiques et des instituts de recherche d'Allemagne et de l'étranger. Ses membres sont des professeurs éminents de sciences humaines ou de sciences de la nature. C'est pourquoi l'Académie est un lieu d'interdisciplinarité au plus haut niveau scientifique.

Son premier président fut le savant polymathe Albrecht von Haller. La devise de l'Académie est Fecundat et Ornat (« Elle nourrit et embellit »).

L'Académie des sciences de Göttingen
L'Académie de Göttingen édite la plus ancienne des revues scientifiques actuelles en allemand.

Missions[modifier | modifier le code]

L'Académie est un personne morale de droit public. Elle s'occupe actuellement de plus de vingt projets à long terme, nationaux ou internationaux (voir plus bas).

Elle édite depuis 1753 les Göttingische Anzeigen von gelehrten Sachen (journal créé en 1739 sous le titre Göttingische Zeitung et dirigé par von Haller depuis 1747) renommé Göttingische Gelehrte Anzeigen (de) en 1802. C'est la plus ancienne revue scientifique en allemand encore publiée de nos jours.

Les professeurs se rencontrent toutes les deux semaines durant le semestre lors de séances plénières à l'Aula (de) de l'université de Göttingen et échangent de nouveaux résultats de recherche. Certaines contributions sont publiées dans le Jahrbuch, qui offre un aperçu des recherches en cours.

L'Académie de Göttingen adresse de fréquents communiqués au public. Elle propose des conférences, en collaboration avec l'université. Depuis 2005, une « semaine de l'Académie » a lieu tous les ans, sur un sujet actuel. Les membres de l'Académie fournissent des rapports aux représentants à Berlin du Land de Basse-Saxe ainsi qu'au Landtag à Hanovre et discutent avec les décideurs politiques.

À l'occasion de l'anniversaire public de novembre, qui marque le point culminant des nombreuses manifestations de l'année, le président en poste présente son rapport de gestion ; ensuite, l'Académie décerne des prix par lesquels elle souhaite distinguer d'excellents résultats et encourager en particulier de jeunes scientifiques. Au milieu de la manifestation a lieu le discours solennel, concernant un sujet de science ou de politique scientifique.

Membres[modifier | modifier le code]

Les membres votent à bulletins secrets pour les nouvelles admissions. Ils sont répartis en deux collèges, celui de mathématiques et physique et celui de philologie et histoire, qui ont les mêmes droits, et siègent toujours ensemble lors des exposés scientifiques. Chaque collège peut avoir jusqu'à quarante membres réguliers, de moins de 70 ans et habitant à Göttingen ou dans la région de l'Allemagne du Nord. À ces membres réguliers s'ajoutent jusqu'à deux cents membres correspondants qui vivent ailleurs en Allemagne ou à l'étranger.

Beaucoup de savants célèbres furent membres, parmi lesquels Heyne, Gauss, les frères Grimm, Wellhausen, Hilbert, Lichtenberg, Wöhler, Hahn, Heisenberg, Wieacker (de), Franck, Born, Gesner, Windaus et Dahlmann. Treize prix Nobel ont fait partie de l'Académie, dont trois membres actuels : Manfred Eigen, Erwin Neher et Bert Sakmann.

Le conseil est élu tous les quatre ans en session plénière. Depuis avril 2012, le président est l'économiste agricole Stefan Tangermann (de) (succédant à Christian Starck (de)), les vice-présidents sont Thomas Kaufmann (de) et Kurt Schönhammer, et la secrétaire générale est Angelika Schade.

Recherche[modifier | modifier le code]

(Voir le site officiel pour plus de détails)

Projets[modifier | modifier le code]

Commissions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

L'Académie décerne les prix suivants (voir le site officiel pour plus de détails) :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

(de) Site officiel

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Karl Arndt, Göttinger Gelehrte. Die Akademie der Wissenschaften zu Göttingen in Bildnissen und Würdigungen 1751–2000, vol. 1 et 2, Göttingen, Wallstein (en),‎ 2001 (ISBN 3-89244-485-4)
  • (de) Holger Krahnke, Die Mitglieder der Akademie der Wissenschaften zu Göttingen 1751–2001, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht (en),‎ 2001 (ISBN 3-525-82516-1) (Abhandl. Akad. Wiss. Göttingen, Philolog.-Hist., 3. Folge, vol. 246/Math.-Phys., 3. Folge, vol. 50)
  • (de) Achim Link, Die Veröffentlichungen der Akademie der Wissenschaften zu Göttingen 1751–2001. Bibliographie mit Schlagwort-Katalog, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht,‎ 2001 (ISBN 3-525-82518-8) (Abhandl. Akad. Wiss. Göttingen, Philolog.-Hist., 3. Folge, vol. 245/Math.-Phys., 3. Folge, vol. 49)
  • (de) Rudolf Smend (en) et Hans-Heinrich Voigt (en) (éd.), Die Wissenschaften in der Akademie. Vorträge beim Jubiläumskolloquium der Akademie der Wissenschaften zu Göttingen im Juni 2000, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht,‎ 2002 (ISBN 3-525-82519-6) (Abhandl. Akad. Wiss. Göttingen, Philolog.-Hist., 3. Folge, vol. 247/Math.-Phys., 3. Folge, vol. 51)
  • (de) Rudolf Smend (éd.), Wissenschaft entsteht im Gespräch. 250 Jahre Akademie der Wissenschaften zu Göttingen, Göttingen, Wallstein,‎ 2002 (ISBN 3-89244-624-5)
  • (de) Rudolf Vierhaus, Etappen der Göttinger Akademiegeschichte, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht,‎ 2003


(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Akademie der Wissenschaften zu Göttingen » (voir la liste des auteurs)