Université de St Andrews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université de St Andrews
Image illustrative de l'article Université de St Andrews
Devise ΑΙΕΝ ΑΡΙΣΤΕΥΕΙΝ
(en anglais « Ever to be the best », « Pour toujours exceller »)
Nom original University of St Andrews
Informations
Fondation 1410–1413
Type Université publique
Régime linguistique Anglais
Localisation
Coordonnées 56° 20′ 28″ N 2° 47′ 35″ O / 56.341214, -2.79301156° 20′ 28″ Nord 2° 47′ 35″ Ouest / 56.341214, -2.793011  
Ville St Andrews
Pays Écosse Écosse
Région Comté de Fife
Direction
Recteur Alistair Moffat
Chancelier Menzies Campbell
Vice-Chancelier Louise Richardson
Divers
Site web http://www.st-andrews.ac.uk

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
Université de St Andrews

L’université de St Andrews, sur la côte Est de l'Écosse, a été fondée en 1413. C'est la troisième plus ancienne du monde anglophone après celles d'Oxford et de Cambridge.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'université fut fondée en 1410 lorsqu'une charte royale fut conférée au prieuré augustinien de la Cathédrale de St Andrews. La bulle pontificale vint du pape d'Avignon Benoît XIII.

Le , le dalaï-lama a apporté son soutien à un projet de recherche important de cette université, qui explorera le rapport étroit entre la religion et la politique au Tibet et sera focalisé sur le bouddhisme tibétain entre 1931 et les premières années du XXIe siècle. Le projet est considéré comme le plus grand projet historique dans le monde sur le sujet, et sera mené par Mario Aguilar (en)[1]. Le prince William de Galles y a notamment étudié la géographie où il a rencontrée son épouse Catherine Middleton qui y étudiait l'histoire de l'art.

Quadrilatère du United College de St Andrews

Scientométrie[modifier | modifier le code]

Elle est l'université la plus renommée d'Écosse et parmi les premières au Royaume-Uni, malgré sa taille. En 2014, l'université se classait 3ème du classement des universités britanniques[2].

L'université a un taux d'admission inférieur à 10%, avec plus de 12000 candidatures pour environ un millier de places pour 2010[3].


Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Enseignants[modifier | modifier le code]

Étudiants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]