Enzo Enzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Enzo Enzo

Description de cette image, également commentée ci-après

Enzo Enzo en concert lors du Festival de la chanson française du Pays d'Aix en octobre 2010.

Informations générales
Nom Körin Ternovtzeff
Naissance (54 ans)
Paris
Activité principale Chanteuse
Genre musical chanson française, chanson pour enfants
Instruments Voix, saxophone, piano
Site officiel www.enzoenzo.com

Enzo Enzo, née Körin Ternovtzeff le à Paris, est une chanteuse, auteur-interprète française de chanson française et de chansons pour enfants.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1978, alors qu'elle s'occupe occasionnellement comme "roadie" des éclairages du groupe Téléphone, elle rencontre Olive, ami d'enfance de Jean-Louis Aubert, qui a été immergé dans la contre-culture hippie.

Olive, bon guitariste, cherche à monter son propre groupe. De 1981 à 1985, elle sera donc bassiste du trio Lili Drop dont le chanteur est Olive et la batteuse Violaine. Le groupe est très présent sur la scène française du début des années 1980 et connaît quelques succès dont Sur ma mob. En 1982, sous le nom de Korïn Noviz elle enregistre un premier 45 tours avec les titres Je veux jouer à tout et China girl reprise d'Iggy Pop et David Bowie. Le disque est produit par Laurent Sinclair de Taxi Girl.

Enzo Enzo en concert lors du festival de la chanson française d'Aix-en-Provence en 2010.

En 1984, elle sort un second 45 tours, cette fois-ci sous le nom d'Enzo Enzo, et sur lequel on trouve les titres Blanche neige et Oiseau de malheur. En 1988, elle sort un troisième simple : Pacifico.

En 1990 sort son premier album, Enzo Enzo, réalisé par François Bréant, en compagnie entre autres de Jean-Michel Kajdan, à la guitare. Il sera édité à 100 000 exemplaires. Sa première tournée en 1992 l'emmène sur les routes de France et d'Europe ainsi qu'au Japon et à Montréal pour les Francofolies locales. En 1993 elle écrit les paroles de la chanson du générique du film d'Élie Chouraqui Les Marmottes. La musique est de Gabriel Yared.

En 1994, elle sort Deux, son deuxième album, tiré cette fois-ci à 350 000 exemplaires. Les Victoires de la musique la couronnent Révélation féminine de l'année et Meilleure chanson de l'année pour "Juste quelqu'un de bien" écrite par Kent. En avril 1995, elle paraît dans son rôle de chanteuse dans le film Haut, Bas, Fragile, réalisé par Jacques Rivette, et interprète quelques titres de l'album Deux. Les musiques du film sont de François Bréant.

En février 1997 sort Oui, son troisième album.

En 1998, elle enregistre la chanson du générique du téléfilm La Clé des champs composée par Jean-Claude Vannier. Elle est nominée dans la catégorie "Meilleur artiste féminine" aux Victoires de la musique. Au mois d'octobre débute la tournée Enfin seuls !, en duo avec Kent. Cette tournée s'achève en mai 1999 et l'album de la tournée est édité en fin d'année.

En 2001 sort son quatrième album solo Le jour d'à côté réalisé par Jacques Bastello. Album aux arrangements plus pop que les précédents. Une tournée en Asie (Thaïlande, Cambodge, Birmanie, Singapour) puis en France. Elle est promue cette même année officier des Arts et des Lettres.

En 2004 sort son cinquième album : Paroli. (Ce titre est inspiré de l'expression Faire un paroli, qui signifie, chez les parieurs, jouer et réinvestir tant qu'on gagne. En espéranto, cela signifie "parler".) Pour la première fois, Daniel Lavoie, Daniel Mille, de même que Serge Lama, participent à l'écriture. Une tournée "piano voix" de plus de trois ans suit la sortie de l'album, en duo avec le pianiste Angelo Zurzolo. Mis en scène par Nery. On y redécouvre une artiste devenue mutine et épanouie, qui boit l'eau des fleurs et s'endort sur le piano.

En 2006, elle se produit au festival des Musiques Sacrées à Fès, au Maroc, accompagnée par un chœur d'enfants et un orchestre à cordes, elle est l'interprète, sur des textes d'Allain Leprest, de la Cantate pour la mère Méditerranée commandée à et composée par Romain Didier.

En décembre 2007 sort son sixième album "studio" : Chanson d'une maman (légendé "...pour les enfants qui ont des mamans et des papas qui aiment les chansons de leurs papas et de leurs mamans. Et inversement."). Il est constitué d'une série de reprises de chansons (parues dans la période 1931-1958[1]) qui ont émaillé la toute jeunesse de la chanteuse par la voix de ses parents et grands-parents. L'idée qui a donné naissance à l'album était de transmettre aux générations futures ce patrimoine de chansons gaies, légères sans être bêtifiantes et "charmantes et bien écrites". Selon ses propos "Ce ne sont pas des comptines [...] un peu tartignoles. [...] Ce sont plutôt des chansons du répertoire [...], marrantes et qui s'adressent aux enfants."[2]. C'est au pianiste Angelo Zurzolo, qui a suivi Enzo Enzo sur sa précédente tournée "piano voix", qu'on doit les arrangements, l'enregistrement et le mixage de l'album.

En 2008, Enzo sort un album particulier, comme conteuse, avec son amie Brigitte Lecordier dans le rôle de l'enfant, Mouki. Trois des "Histoires comme ça" de Rudyard Kipling sont retraduites puis adaptées par Yves Lecordier. Enzo demande à son ami Romain Didier d'en composer la musique, les chansons et les comptines. Il l'avait lui-même invitée à tenir le rôle de "La Fée bleue dans l'opéra pour enfants "Pinocchio court toujours" dont le livret a été confié à Pascal Mathieu.

En octobre 2009 sort Clap ! qui, dans la ligne de l'album précédent, puise dans les souvenirs d'enfance de l'artiste et est constitué d'un ensemble de reprises de chansons thèmes de films et comédies musicales. Une création pour la scène mise en scène à nouveau par Nery, avec un pianiste et un guitariste voit le jour dans un décor de cuisine pour 17 représentations au théâtre Antoine-Vitez à Ivry-sur-Seine, avant de partir en tournée, dont les Francofolies de La Rochelle en juillet 2010. En novembre, une compilation des cinq albums sortis chez BMG, ainsi que quelques extraits plus rares, faces B, versions inédites, ou le titre Je hais les gosses jusqu'alors disponible uniquement sur internet.

En mars 2010, l'album Têtue, réalisé par Mathias Duplessis et Angelo Zurzolo paraît chez Naïve. Une création qu’elle présente à L'Européen pour ensuite partir en tournée. De nouveaux auteurs ou compositeurs entourent Enzo, dont Julien Clerc, et Bertrand Pierre (Pow woW).

En février 2012, elle est (avec Jeanne Cherhal) Présidente du jury du Prix Georges Moustaki, à Paris.

Elle joue de à , au Théâtre Michel dans la nouvelle pièce de Didier Caron Un pavé dans la cour, mise en scène par l'auteur[3]. Finalement elle ne l'a joué qu'en tournée.

En 2013, elle crée un nouveau spectacle en duo avec Eliott Weingand à la guitare.

En mai 2013, elle crée à Val-de-Reuil le "cabaret littéraire" Enzo Enzo chante Marie Nimier, spectacle mis en scène par Isabelle de Botton où elle chante et dit des textes de l'écrivain, mis en musique par Art Mengo, Alain Lanty et Daniel Lavoie[4].

[5] [6] [7] [8] [9] [10]



Discographie[modifier | modifier le code]

Simples[modifier | modifier le code]

  • 1982 Je veux jouer à tout (Körin Noviz)
  • 1982 China girl (Körin Noviz)
  • 1984 Blanche neige
  • 1984 Oiseau de malheur
  • 1988 Pacifico

Albums[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2009 Best of Toutim

Duos et participations[modifier | modifier le code]

  • 1991 Ni plus ni moins (en duo avec Kent - Enregistré en public)
  • 1992 Où en sont-ils dehors ? (en duo avec Jacques Haurogné)
  • 1996 Donne du rhum à ton homme (en duo avec Georges Moustaki, dans l'émission Taratata)
  • 2003 D'aventures en aventures (en duo avec Serge Lama, tiré de l'album Pluri-elles de ce dernier)
  • 2007 Edith (Chez Leprest, album hommage à Allain Leprest)
  • 2008 DVD live "Le bonheur" avec Maurane
  • 2010 Pinocchio court toujours, conte musical de Romain Didier : interprétation du rôle de la Fée bleue
  • 2014 Participation au court métrage Toi Femmes de Micheline Abergel et Josselin Mahot

En 2006, "cantate pour un cœur bleu", avec Leprest, Didier et Trintignant

Récompenses[modifier | modifier le code]

Précédée par Enzo Enzo Suivie par
Barbara
Victoire de la musique de l'artiste interprète féminine
1995
Véronique Sanson
Allain Leprest
Prix Raoul-Breton
1997
Thomas Fersen

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]