David Suzuki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Suzuki (homonymie).
David Suzuki

Le docteur David Takayoshi Suzuki (24 mars 1936 à Vancouver au Canada[1]) est un généticien célèbre pour sa promotion des sciences et son activisme écologique. Il a reçu le Prix Nobel alternatif en 2009.

Il a cinq enfants, issus de deux mariages. Une de ses filles est Severn Cullis-Suzuki, activiste écologiste[2].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Carrière à la télévision[modifier | modifier le code]

Il anime l'émission The Nature of Things depuis 1979. Diffusée en premier sur les ondes de la CBC, cette émission est télédiffusée dans environ 50 pays différents. Dans celle-ci, Suzuki cherche à stimuler l'intérêt envers la nature, ainsi qu'à mettre en garde contre des activités qui menacent la santé des personnes et des animaux. Il discute aussi de produits qui offrent des perspectives intéressantes en ce qui concerne le développement durable.

Il a aussi animé la télésérie The Secret of Life sur les ondes de PBS.

En 1985, il anime A Planet for the Taking qui obtient une cote d'écoute record de 1,8 million de téléspectateurs par épisode. Il a aussi réalisé l'émission The Sacred Balance, une série de quatre épisodes télédiffusés en octobre 2001.

Le 8 février 1989, il participe à un débat télévisé qui l'oppose à John Philippe Rushton concernant les travaux de ce dernier sur les différences entre races humaines[3].

Environnement et spiritualité[modifier | modifier le code]

David Suzuki fait partie des scientifiques qui voient dans la nature, le sacré. Dans son court texte Savoir qu'on appartient à un lieu, il écrit : « La spiritualité et le sentiment de relation profonde entre la terre des autochtones et ses habitants nous offrent une réelle occasion de soigner nos maux qui résultent de notre rupture d'avec la nature. »[4]

Faits marquants[modifier | modifier le code]

  • A rencontré les membres du Bureau Voyage de l'UQAC lors d'une cérémonie en faveur de la cause du golf Saint-Laurent aux Îles de la Madeleine.

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • David Suzuki (ill. Michael Yahgulanaas), La Déclaration d'interdépendance : Un engagement envers la planète Terre, Montréal, (Québec), Canada, Éditions du Boréal,‎ 2010, 72 p. (ISBN 978-2-7646-2024-3)
  • David Suzuki et Wayne Grady, L'Arbre, une vie, Montréal, Éditions du Boréal, 2005, 268 p. (978-2-7646-0406-9)
  • David Suzuki, Ma vie, Montréal, Éditions du Boréal, 2006, 512 p. (978-2-7646-0447-2). Aussi en format poche (978-2-7646-0530-1)
  • David Suzuki et Holly Dressel, Enfin de bonne nouvelles, Montréal, Éditions du Boréal, 2007, 560 p. (978-2-7646-0506-6)
  • David Suzuki, L'Équilibre sacré, Montréal, Éditions du Boréal, 2007, 400 p. (978-2-7646-0555-4)
  • David Suzuki et David R. Boyd, Suzuki: le guide vert, Montréal, Éditions du Boréal, 2008, 224 p. (978-2-7646-0631-5)
  • David Suzuki, Ma dernière conférence, Montréal, Éditions du Boréal, 2010, 138 p. (978-2-7646-2063-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie, « David Suzuki est né à Vancouver en Colombie-Britannique en 1936. », site de la fondation David Suzuki, http://www.davidsuzuki.org/fr/david/
  2. FSL French Biographies of Famous Canadians, David Suzuki Environmentaliste, http://www.play-script-and-song.com/david-suzuki.html
  3. Le Débat Rushton VS Suzuki
  4. David Suzuki, « Savoir qu'on appartient à un lieu », La religion est-elle possible ?, Sur le Dos de la Tortue, Revue de littérature amérindienne, nº 20 avril 1995, http://surledosdelatortue.free.fr/20061ENF.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]