Congrégation pour le clergé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Congrégation pour le clergé a son siège au palais des congrégations, 3, place Pie XII, (sur la gauche de la photo), à proximité immédiate de la place Saint-Pierre.

La Congrégation pour le Clergé (en latin : Congregatio pro Clericis) est l'une des neuf congrégations de la curie romaine. Elle est compétente en tout ce qui concerne les prêtres et diacres du clergé séculier. Elle a aussi la charge des séminaires. 25 personnes y travaillent[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Par la Constitution apostolique Alias Nos du 2 août 1564, le pape Pie IV fonde la Sacrée Congrégation des cardinaux pour l'interprétation du Concile de Trente pour veiller à la mise en œuvre des décisions du Concile de Trente. Avec le temps, une partie des compétences de la Congrégation est transférée aux autres dicastères de la curie romaine mais le nom de Sacrée Congrégation du Concile demeure.

Par la Constitution apostolique Regimini Ecclesiæ Universæ du 15 août 1967, le pape Paul VI donne à ce dicastère le nom de Sacrée Congrégation pour le clergé. Elle s'occupe alors d'édicter des normes concernant le ministère, la vie des prêtres et des organismes auxquels ils participent. Elle exerce la vigilance du Saint-Siège sur la catéchèse et sur les biens temporels de l’Église. Par la Constitution apostolique Pastor Bonus du 29 juin 1988, le pape Jean-Paul II confirme et simplifie les compétences de la Congrégation pour le clergé.

Par le motu proprio Fides per doctrinam du 16 janvier 2013, le pape Benoît XVI retire à la congrégation pour le clergé la compétence de la catéchèse pour la transférer au Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation. Et, par le motu proprio Ministrorum institutio du même 16 janvier 2013, le pape Benoît XVI transfère la compétence sur les séminaires de la Congrégation pour l'éducation catholique à la congrégation pour le clergé.

Mission[modifier | modifier le code]

Après la mise en œuvre de la réforme des attributions des dicastères promulguée par le pape Benoît XVI en janvier 2013, la Congrégation pour le clergé a la charge de trois domaines.

Elle a compétence en tout ce qui concerne les clercs. Elle promeut tout ce qui concerne la formation permanente des prêtres[2]. Elle prépare, chaque année, la "Journée mondiale de prière pour la sanctification du Clergé". Elle a coordonné et organisé les événements liés à la célébration de l'année du sacerdoce (19 juin 2009 - 11 juin 2010). Elle veille sur les Chapitre de chanoines et les conseils presbytéraux.

Elle est responsable de l'ensemble des séminaires pour la formations des clercs (à l'exception de ceux qui dépendent de la congrégation pour l'évangélisation des peuples ou de la congrégation pour les Églises orientales),

Elle donne l'approbation du Saint-Siège concernant la vente de biens lorsque cette approbation est requise[3].

Prélats supérieurs[modifier | modifier le code]

Préfet[modifier | modifier le code]

Depuis le 21 septembre 2013, le préfet de la Congrégation pour le clergé est Mgr Beniamino Stella.

Anciens préfets[modifier | modifier le code]

Préfets de la Sacrée Congrégation du Concile[modifier | modifier le code]

Secrétaire[modifier | modifier le code]

Depuis le 29 décembre 2010, le secrétaire de la Congrégation pour le clergé est Mgr Celso Morga Iruzubieta.

Anciens secrétaires[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Annuario pontificio 2013
  2. Pastor Bonus, no 95.
  3. Code de droit canonique, canon 1292

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]