Mauro Piacenza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mauro Piacenza
Biographie
Naissance (70 ans)
à Gênes, Italie
Ordination sacerdotale par
le cardinal Giuseppe Siri
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-diacre de San Paolo alle Tre Fontane
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
le cardinal Tarcisio Bertone
Pénitencier majeur
Depuis le
Précédent Manuel Monteiro de Castro
Préfet de la Congrégation pour le clergé
Précédent Claudio Hummes Beniamino Stella Suivant
Secrétaire de la Congrégation pour le clergé
Précédent Csaba Ternyák Celso Morga Iruzubieta Suivant
Président de la Commission pontificale pour l'archéologie sacrée
Précédent Francesco Marchisano Gianfranco Ravasi Suivant
Président de la Commission pontificale pour le patrimoine culturel de l'Église
Précédent Francesco Marchisano Gianfranco Ravasi Suivant

Blason
« Una quies in veritate »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
(en) Articles sur www.cardinalrating.com

Mauro Piacenza, né le à Gênes, est un cardinal italien de l'Église catholique romaine, pénitencier majeur de la Sainte Église catholique depuis septembre 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre par le cardinal Giuseppe Siri le , il occupe des fonctions de vicaire paroissial, chapelain et délégué apostolique à l'université de Gênes. Il enseigne le droit canonique au Nord de l'Italie puis tient plusieurs postes au sein de la curie, avant d'entrer au service de la Congrégation pour le clergé en 1990 et en devient le sous-secrétaire en 2000.

Évêque[modifier | modifier le code]

Le , Jean-Paul II le nomme évêque avec le titre d'évêque titulaire (ou in partibus) de Victoriana et lui confie la présidence de la Commission pour le patrimoine culturel de l'Église. Il reçoit la consécration épiscopale le 15 novembre suivant des mains du cardinal Tarcisio Bertone alors archevêque de Gênes. Le il reçoit en plus la présidence de la Commission pontificale pour l'archéologie sacrée.

Le , Benoît XVI l'élève à la dignité d'archevêque et le transfère au secrétariat de la Congrégation pour le clergé, aux côtés du cardinal Claudio Hummes auquel il succède comme préfet de la congrégation le . Le 27 novembre 2007 il est nommé membre du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement[1].

Le , lors du premier mouvement d'ampleur de son pontificat au sein de la curie, le pape François le nomme pénitencier majeur.

Cardinal[modifier | modifier le code]

À la suite de sa nomination comme préfet pour la Congrégation pour le clergé, il est créé quelques semaines plus tard, cardinal par Benoît XVI, dont il est très proche, lors du consistoire du 20 novembre 2010[2] au titre de cardinal-diacre de San Paolo alle Tre Fontane. Il est considéré comme « papabile sérieux »[2].

Le , il est nommé par le pape François membre de la Congrégation pour la cause des saints[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Saint-Siège, « Diarium Romananiae Curiae », Acta Apostolicae Sedis, vol. 100,‎ , p. 1077 (lire en ligne)
  2. a et b Les quatre mousquetaires du pape dans Le Figaro du 26 novembre 2010.
  3. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va,‎ (consulté le 11 septembre 2014)