Congrégation romaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Congrégation.

Les congrégations sont des organismes permanents de la Curie romaine destinés à s'occuper de sujets majeurs dans la vie de l'Église catholique romaine.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en 1588 que le pape Sixte V, par la bulle Immensa aeterni Dei, crée ces neuf bureaux permanents et définit leurs compétences. Après trois siècles de fonctionnement sans changements majeurs, saint Pie X redéfinit les missions des congrégations par la bulle Sapienti consilio. En effet, suite à la perte du pouvoir temporel survenu au XIXe siècle, plusieurs organes avaient perdu de leur utilité. En 1967, la curie a de nouveau été réformée sous le pontificat de Paul VI par la Constitution Regimini Ecclesiae Universae, du 15 août 1967, conséquemment au décret Christus Dominus du Concile Vatican II. Jean-Paul II à son tour, par la constitution apostolique Pastor Bonus effectue une réforme de ces institutions pour prendre en compte les réformes du droit Canon faites en 1983.

Organisation des congrégations[modifier | modifier le code]

Chaque congrégation est dirigée par un cardinal-préfet[1] assisté d'un archevêque secrétaire et d'un ou plusieurs prélats sous-secrétaires. Un certain nombre de cardinaux, variable selon les commissions, résidents à Rome ou dans les diocèses sont membres des congrégations. Les consulteurs sont des spécialistes en diverses matières (Théologie, droit canon, mais aussi Sciences sociales ou Sciences...), qui sont attachés aux congrégations pour y apporter leur expérience.

Les congrégations s'expriment par des actes qui prennent la forme de décrets, communications, réponses, résolutions, instructions, notes, directives ou déclarations.

Exemples :

Les congrégations actuelles[modifier | modifier le code]

Il existe neuf congrégations au sein de la Curie Romaine :

Les congrégations avant la réforme de Paul VI[modifier | modifier le code]

Réorganisée par la constitution Sapienti Consilio de Pie X, le 29 juin 1908, la curie romaine comptait onze congrégations :

Les congrégations avant la réforme de Pie X[modifier | modifier le code]

Avant la constitution Sapienti Consilio, les congrégations étaient au nombre de vingt-et-une :

  • Congrégation de la Suprême Inquisition (ou du Saint Office) (Paul III, 1542), chargée de veiller à la conservation et à l'intégrité de la foi.
  • Congrégation du Concile (Pie IV, 1564), pour l'exécution et l'interprétation du Concile de Trente. À cette Congrégation sont attachées :
    • la Petite congrégation des Prélats (Benoît XIV, 1740), pour l'examen des rapports que présentent les Ordinaires sur l'état de leurs diocèses, lors de leur visite ad limina Apostolorum,
    • et la Congrégation spéciale pour la Révision des Conciles provinciaux (Pie IX, 1549).
  • Congrégation de l'Index (Pie V, 1571), qui examine les livres suspects ou dangereux pour en permettre ou en interdire l'usage.
  • Congrégation du cérémonial (Grégoire XIII, 1572).
  • Congrégation des évêques (Grégoire XIII) et des réguliers (Sixte-Quint, 1586), occupée à répondre aux controverses, doutes et consultations des Ordinaires et de tous les Ordres ou Instituts religieux.
  • Congrégation des rites (Sixte-Quint, 1587), qui traite de la liturgie et des procès de béatification ou de canonisation.
  • Congrégation consistoriale (Sixte-Quint, 1587), pour régler les matières proposées en consistoire.
  • Congrégation des études (Sixte-Quint, 1587), a pour objet tout ce qui se rapporte à l'instruction publique.
  • Congrégation de la visite apostolique (Clément VIII, 1592), chargée de veiller à l'observation des décrets rendus pendant les visites des églises, des monastères et des établissements pieux.
  • Congrégation de l'examen des évêques (Clément VIII, 1592), qui interroge les sujets désignés pour l'épiscopat en Italie et dans les îles adjacentes.
  • Congrégation de la Fabrique de S. Pierre (Clément VIII, 1592), qui s'occupe de l'entretien et de l'administration des biens de cette basilique.
  • Congrégation de la Propagande (Grégoire XV, 1622), qui travaille à la propagation de la foi parmi les non-chrétiens et surveille spécialement les missions.
  • Congrégation de l'immunité ecclésiastique (Urbain VIII, 1626), qui a pour objet le maintien des privilèges, franchises et exemptions de l'Église.
  • Congrégation de la résidence des évêques (Urbain VIII, 1636), qui veille à la résidence des Ordinaires dans leurs diocèses respectifs.
  • Congrégation des Indulgences et des Saintes Reliques (Clément IX, 1669), qui résout les doutes et difficultés relatives aux unes et aux autres.
  • Congrégation de la discipline régulière (Innocent XII, 1698), qui règle tout ce qui concerne les noviciats, professions, érection de nouveaux couvents, discipline intérieure du cloître et dispenses y relatives.
  • Congrégation du sanctuaire de Lorette (Innocent XII, 1698), pour tout ce qui concerne le culte, le trésor, les ornements, les ministres, etc., de cet édifice.
  • Congrégation des affaires ecclésiastiques extraordinaires (Pie VII, 1814).
  • Congrégation la réédification de la basilique de Saint-Paul (Léon XII, 1825), pour surveiller et diriger les travaux de reconstruction de cette basilique.
  • Congrégation sur l'état des réguliers (Pie IX, 1846), pour travailler à la réforme et à l'amélioration spirituelle des Réguliers.
  • Congrégation de la propagande pour les affaires du rite oriental (Pie IX, 1862).

Le Pape retient pour lui les offices de préfet de la Sainte Inquisition romaine et universelle, de la sacrée Congrégation consistoriale et de la sacrée Visite apostolique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ou pro-préfet si le titulaire de la charge n'a pas encore été créé cardinal
  2. Décret par lequel est concédée une faculté spéciale pour la célébration de la Conversion de saint Paul Apôtre en l'année jubilaire, bimillénaire de sa naissance
  3. Communication du 29 septembre 2005
  4. Note doctrinale du 3 décembre 2007 sur certains aspects de l’évangélisation

Lien externe[modifier | modifier le code]