Chirurgie maxillo-faciale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La chirurgie maxillofaciale et stomatologie est la spécialité de la chirurgie prenant en charge les pathologies de la cavité buccale et de la face, tant dans le domaine chirurgical que le domaine médical.

Les domaines de prédilection sont :

  • les traumatismes de la face,
  • la cancérologie de la cavité buccale et de l'oro-pharynx,
  • les dysmorphoses faciales, par exemple menton trop en avant (prognathisme), trop en arrière (rétrognathisme) ayant par exemple comme conséquence possible l'apnée du sommeil..., et la chirurgie orthognathique,
  • les anomalies congénitales (la plus fréquente est la fente labio-palatine ou bec de lièvre),
  • les infections de la face le plus souvent d'origine dentaire,
  • la chirurgie de la cavité buccale (extractions dentaires, tumeurs bénignes et kystes des maxillaires...),
  • la chirurgie reconstructrice de la face par greffes, lambeaux ou au moyen d'épithèses,
  • la chirurgie esthétique de la face.
  • la chirurgie implantaire et pré implantaire (greffe de tissu osseux, plastie des parties molles)
  • la chirurgie de l'articulation temporo-mandibulaire
  • les pathologies de la muqueuse buccale

Traumatismes généraux de la face[modifier | modifier le code]

La majeure partie de ces traumatismes résultent, en général, d'accidents de la circulation ou de combats, s'appliquant plus particulièrement aux hommes jeunes (70 %).

Examen du traumatisme[modifier | modifier le code]

Le premier examen d'un traumatisme facial doit impérativement prendre en compte les deux urgences vitales que sont :

  • Les hémorragies artérielles graves (par exemple : plaie de artère maxillaire).
  • L'asphyxie : par un engorgement dut au sang, ou à l'obstruction des voies respiratoires supérieures.

Ces deux urgences doivent immédiatement être dépistées et traitées.

En dehors de ces cas le praticien effectue des examens rapides de :

  • L'ophtalmologie sommaire : acuité visuelle, champ visuel et oculo-motricité ;
  • Mobilité de l'étage inférieur : possible fracture mandibulaire ;
  • Motricité et sensibilité faciale ;
  • Troubles de l'occlusion ;
  • Palpations, plaie muqueuse, ecchymoses, etc.


La chirurgie implantaire et pré-implantaire[modifier | modifier le code]

Les greffes osseuses pré-implantaires[modifier | modifier le code]

La pose d'implant dentaire consiste à remplacer une racine dentaire manquante pour cela, il faut parfois augmenter la quantité d'os restante. les techniques d'augmentation sont regroupées sous le terme de greffe osseuse préimplantaire. En effet, aujourd'hui, plusieurs techniques, permettent d'amener l'os manquant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]