Birse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

47° 12′ 49″ N 7° 11′ 43″ E / 47.2136, 7.19522

Birse
Confluence de la Birse et de la Sorne à Delémont.
Confluence de la Birse et de la Sorne à Delémont.
Caractéristiques
Longueur 75 km
Bassin 924 km2
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen ?
Régime pluvial
Cours
Source Col de Pierre Pertuis
· Coordonnées 47° 12′ 49″ N 7° 11′ 43″ E / 47.2136, 7.19522 (Source - Birse)  
Confluence Rhin
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse
Principales villes Delémont

La Birse (Birs en allemand) est une rivière suisse, et un affluent du Rhin.

Parcours[modifier | modifier le code]

Elle prend sa source à Tavannes, au pied du col de Pierre-Pertuis, à une altitude de 765 m, et coule tout au long de la vallée de Tavannes. Après un parcours de 75 km, elle se jette dans le Rhin à Bâle, à une altitude de 262 m.

Avec un bassin versant de 924 km2, la Birse est la plus importante rivière du Jura suisse.

La Birse baigne cinq cantons : Berne, le Jura, Bâle-Campagne, Soleure et Bâle-Ville.

Principales villes traversées[modifier | modifier le code]

Moutier, Delémont, Laufon, Bâle (à la limite entre Bâle et Birsfelden)

Histoire[modifier | modifier le code]

L’origine de son nom, qui est utilisé depuis le XVe siècle, est controversée. Il pourrait provenir de «Beheres» (mot de racine indo-européenne signifiant «rapide») ou de «Bir» qui en celte englobe les termes d'eau et de cours d'eau.

Au début du XXe siècle, 49 ponts enjambent la Birse, dont une douzaine d'ouvrages ferroviaires aménagés avec l'ouverture de la ligne entre Bâle et Bienne, en 1877. Un siècle plus tard, on en dénombre une centaine.

Les crues de la Birse ont provoqué d’importantes inondations à Pontenet et Bévilard en 1750, puis à Birsfelden en 1881. Si la crue du 23 juin 1973 a provoqué des dégâts importants, celle du 8 au 10 août 2007 à même coupé Delémont « du reste du monde », certains foyers ayant même été privés d'électricité pendant plus de trois jours[1].

Affluents[modifier | modifier le code]

  • La Quai
  • La Trame
  • Le Chaluet
  • La Chalière
  • La Raus
  • La Scheulte
  • La Sorne
  • La Lützel
  • La Lüssel

- La Chèvre

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Serge Jubin, article du Temps du 10 août 2007, « Delémont coupé du reste du monde » (consulté le 24 août 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :