Madon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 06′ 04″ N 6° 12′ 11″ E / 48.1011, 6.20306 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madon (homonymie).
Madon
Le Madon à Mirecourt
Le Madon à Mirecourt
Caractéristiques
Longueur 96,9 km [1]
Bassin 1 032 km2
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen 11,1 m3/s (Pont-Saint-Vincent)
Régime pluvial
Cours
Source source
· Localisation Viomenil
· Altitude 410 m
· Coordonnées 48° 06′ 04″ N 6° 12′ 10″ E / 48.1011, 6.2029 (Source - Madon)  
Confluence Moselle
· Localisation Pont-Saint-Vincent
· Altitude 222 m
· Coordonnées 48° 36′ 22″ N 6° 06′ 10″ E / 48.606, 6.1029 (Confluence - Madon)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Meurthe-et-Moselle, Vosges
Régions traversées Lorraine
Le Madon près d'Haroué

Le Madon est une rivière française de Lorraine née dans les collines de la Vôge et un affluent de la Moselle, donc un sous-affluent du Rhin. Il s'écoule vers le nord, baignant les départements des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours est de 96,9 km[1]. La source du Madon est située au pied du Ménamont, point culminant des monts Faucilles. Le premier gué, sur la voie romaine de Langres au Donon, a donné son nom au Void d'Escles. Bainville-aux-Saules, Mirecourt, Haroué et Pulligny sont les principales localités traversées. Après avoir serpenté au travers des plateaux du Xaintois et du Vermois, la rivière rejoint la Moselle à Pont-Saint-Vincent, dans la banlieue sud-ouest de Nancy.

À Ambacourt, à deux kilomètres en aval de Mirecourt, la qualité de l'eau permet d'abriter une petite colonie de castors.

Affluents[modifier | modifier le code]

Ses principaux affluents sont :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Madon est une rivière assez abondante, comme tous les cours d'eau issus de la partie sud de la région Lorraine. Son débit a été observé sur une période de quarante quatre ans (1964-2007), à Pulligny, localité du département de Meurthe-et-Moselle située à l'entrée de Nancy peu avant son confluent avec la Moselle[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 940 km2 (soit plus de 90 % de sa totalité qui fait 1 032 km2).

Le module de la rivière à Pulligny est de 10,6 m3/s.

Le Madon présente des fluctuations saisonnières de débit très marquées, comme bien souvent dans l'est de la France, avec des hautes eaux d'hiver portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 16,2 et 21,3 m3/s, de décembre à mars inclus (avec un maximum en janvier), et des basses eaux d'été, de fin juin à début octobre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 2,88 m3 au mois d'août. Mais les fluctuations sont bien plus prononcées sur de courtes périodes.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Pulligny
(données calculées sur 44 ans)

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,83 m3, en cas de période quinquennale sèche, ce qui est assez bas, mais parfaitement normal sur le plateau lorrain.

Les crues peuvent être très importantes. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 150 et 210 m3. Le QIX 10 est de 250 m3/s, le QIX 20 de 290 m3 et le QIX 50 de 340 m3.

Le débit instantané maximal enregistré à la station a été de 273 m3/s le , tandis que la valeur journalière maximale était de 227 m3/s le . En comparant la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, il ressort que cette crue d'octobre 2006 n'était même pas vicennale, et donc pas du tout exceptionnelle.

Pour se faire une idée de l'importance de ces débits, on peut les comparer à un des affluents de la Seine au sud-est de Paris, le Loing, réputé jadis pour ses débordements, et quelque peu régularisé depuis. Le QIX 10 du Loing en fin de parcours vaut seulement 190 m3 (contre 250 pour le Madon) et son QIX 50 se monte à 270 m3 (contre 340 pour le Madon). Ainsi malgré un bassin plus de quatre fois moins étendu et un débit moyen d'à peu près la moitié, le volume des crues du Madon l'emporte largement sur celles du Loing.

Le Madon est une rivière abondante, alimentée par des précipitations elles aussi abondantes, dans la région du massif de la Vôge et des monts Faucilles notamment. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 356 millimètres annuellement, ce qui est assez élevé, supérieur à la moyenne d'ensemble de la France, mais inférieur à la moyenne de la totalité du bassin français de la Moselle (445 millimètres à Hauconcourt, en aval de Metz). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) atteint le chiffre de 11,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références
  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Madon (A5--0100) » (consulté le 10 janvier 2009)
  2. Banque Hydro - Station A5431010 - Le Madon à Pulligny (ne pas cocher la case "Station en service")