Neuné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 11′ 06″ N 6° 44′ 34″ E / 48.185, 6.74278 ()

Neuné
Près des sablières de La Chapelle
Près des sablières de La Chapelle
Caractéristiques
Longueur 24,5 km
Bassin 96,9 km2
Bassin collecteur le Rhin
Débit moyen 2,22 m3/s (Laveline-devant-Bruyères)
Régime pluvial
Cours
Se jette dans la Vologne
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

Le Neuné est une rivière française qui coule dans le département des Vosges. C'est un affluent de la Vologne en rive droite, donc un sous-affluent de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Neuné naît sur le territoire de la commune de Gerbépal située dans le parc naturel régional des Ballons des Vosges, où se déroule une partie de son cours. Il se dirige d'abord vers le nord-ouest, puis vers l'ouest, enfin vers le sud-ouest et finit par confluer avec la Vologne, en rive droite, au niveau de la petite localité de Champ-le-Duc.Il est rejoint par son principal affluent le B'Heumey sur le territoire de la Chapelle-Devant-Bruyères.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Le Neuné traverse les communes suivantes (d'amont en aval) :

Gerbépal, Corcieux, La Houssière, Biffontaine, les Poulières, la Chapelle-devant-Bruyères, Laveline-devant-Bruyères et Champ-le-Duc, toutes situées dans le département des Vosges.

Cependant la communauté de communes du Val de Neuné regroupe les communes de Gerbépal, Corcieux, les Arrentès-de-Corcieux, La Houssière, Biffontaine, les Poulières, la Chapelle-devant-Bruyères, Vienville.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Neuné est une rivière fort abondante. Son débit a été observé durant une période de 22 ans (1986-2007), à Laveline-devant-Bruyères, localité située à peu de distance de son confluent avec la Vologne[1]. Le surface étudiée est de 94 km2, soit 97 % du bassin versant total de la rivière.

Le module de la rivière à Laveline-devant-Bruyères est de 2,22 m3⋅s-1.

Le Neuné affiche des fluctuations saisonnières de débit modérées. La période des hautes eaux se déroule en saison hivernale, et présente des débits mensuels moyens oscillant entre 2,63 et 3,59 m3⋅s-1, de novembre à mars inclus (avec deux maxima, le premier en janvier et un second plus important en mars). Dès le mois d'avril, le débit diminue fortement puis la décrue se poursuit pour aboutir à la période des basses eaux, qui se déroule de juillet à septembre, avec une baisse du débit mensuel moyen allant jusqu'à 0,833 m3 au mois d'août, ce qui reste très confortable pour un aussi petit cours d'eau. Mais les fluctuations de débit peuvent être plus importantes d'après les années et sur des périodes plus courtes.

À l'étiage le VCN3 peut chuter jusque 0,250 m3⋅s-1, en cas de période quinquennale sèche, soit 250 litres par seconde, ce qui n'est pas trop sévère.

Les crues peuvent être assez importantes, compte tenu de l'exiguïté du bassin versant. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 21 et 28 m3. Le QIX 10 est de 32 m3, le QIX 20 de 37 m3⋅s-1, tandis que le QIX 50 n'a pas été calculé, faute de durée d'observation suffisante pour le faire valablement. Le volume des crues du Neuné se montent ainsi à plus de 30 % de celles de la Vologne.

Le débit instantané maximal enregistré à Laveline-devant-Bruyères durant cette période, a été de 36,3 m3⋅s-1 le 30 décembre 2001, tandis que le débit journalier maximal enregistré était de 32,6 m3⋅s-1 le 4 octobre 2006. Si l'on compare le premier de ces chiffres aux valeurs des différents QIX de la rivière, l'on constate que cette crue était d'ordre vicennal et donc statistiquement destinée à se répéter tous les 20 ans environ.

Le Neuné est une rivière abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 746 millimètres annuellement, ce qui est plus de deux fois supérieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, et nettement supérieur à la moyenne du bassin français de la Moselle (445 millimètres en aval de Metz). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) affiche de ce fait un chiffre solide : 23,6 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le Neuné à Laveline-devant-Bruyères

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]