Laufon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laufon
Laufen
Blason de Laufon
Héraldique
la Birse à Laufen
la Birse à Laufen
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Bâle-Campagne
District Laufon
communes limitrophes
(voir carte)
Röschenz, Dittingen, Zwingen, Brislach, Breitenbach, Bärschwil, Liesberg
Maire Alexandre Imhof
NPA 4242
N° OFS 2787
Démographie
Population 5 218 hab. (31 mars 2011)
Densité 459 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 00″ N 7° 30′ 00″ E / 47.416668, 7.500015 ()47° 25′ 00″ Nord 7° 30′ 00″ Est / 47.416668, 7.500015 ()  
Altitude 354 m
Superficie 1 137 ha = 11,37 km2
Divers
Nom officiel Laufen
Nom français Laufon
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Bâle-Campagne

Voir sur la carte administrative du Canton de Bâle-Campagne
City locator 14.svg
Laufon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Laufon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Laufon
Liens
Site web www.laufen-bl.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Laufon (en allemand : Laufen), est aujourd'hui une ville et une commune suisse du canton de Bâle-Campagne, située dans le district de Laufon.

Le blason de Laufon est le même que celui de Bâle, mais avec des couleurs inversées (la crosse de Bâle est noire et le fond blanc).

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Laufon est située dans la vallée de Laufon, le long du cours de la Birse. Le territoire communal culmine à 670 mètres d’altitude sur le Nettenberg. Le point le plus bas est à 348 mètres, au bord de la Birse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Laufon fit partie de l’Evêché de Bâle jusqu’en 1793. De 1793 à 1813 elle a été annexée par la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, au sein du département du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché.

En 1815, le Congrès de Vienne attribue l'ancien Évêché de Bâle au canton de Berne.

Depuis 1994, à la fin du processus déclenché par la Question jurassienne, le Laufonnais a finalement choisi de se rattacher au canton de Bâle-Campagne, après avoir refusé dans un premier temps, en 1974, de se rattacher à un nouveau canton du Jura.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Ricola, confiserie industrielle
  • Céramique Laufon
  • Banque Jura Laufon

Transports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Helias Heyle, premier imprimeur en Suisse (Beromünster)
  • Alban Gerster, architecte

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Catherine, construite à partir de 1698
  • Ancien Hôtel-de-Ville. Avec façade néo-classique
  • Ancienne Préfecture
  • Chapelle Saint-Martin
  • Rue principale, fermée par la porte supérieure (Obertor) et la porte inférieure (Untertor) et la porte donnant sur la Birse (Wassertor).
  • Dolmen de Laufen[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2011 », sur Office de la Statistique du Canton de Bâle-Campagne (consulté le 17 juillet 2011)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Le dolmen de Laufen

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :