Mossig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 36′ 24″ N 7° 16′ 19″ E / 48.6067, 7.27194

Mossig
Wasselonne la Mossig dans la ville basse.
Wasselonne la Mossig dans la ville basse.
Caractéristiques
Longueur 33,1 km [1]
Bassin 163 km2
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen 1,2 m3/s
Régime torrentiel
Cours
Source dans la forêt domaniale d'Engenthal
· Localisation Wangenbourg-Engenthal
· Altitude 863 m
· Coordonnées 48° 35′ 35″ N 7° 15′ 55″ E / 48.5931, 7.2653 (Source - Mossig)  
Confluence la Bruche
· Localisation Wolxheim
· Altitude 163 m
· Coordonnées 48° 33′ 54″ N 7° 29′ 57″ E / 48.565, 7.4992 (Confluence - Mossig)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Bas-Rhin, Moselle
Régions traversées Alsace, Lorraine

Sources : SANDRE, Géoportail

La Mossig est le principal affluent de la Bruche, donc un sous-affluent du Rhin, dans les deux départements de la Moselle et du Bas-Rhin, dans les deux régions d'Alsace et Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Mossig traverse les collines sous-vosgiennes sur la moitié de son tracé, puis s’écoule sur la plaine d'Alsace depuis la sortie du Kronthal pour se jeter dans la Bruche à hauteur d’Avolsheim. Elle arrose les communes alsaciennes de Wangenbourg-Engenthal, Romanswiller, Wasselonne, Marlenheim, Kirchheim, Odratzheim, Scharrachbergheim-Irmstett, Soultz-les-Bains et Avolsheim.

Cours[modifier | modifier le code]

La Mossig à Soultz-les-Bains.
Wasselonne dans la ville basse, barrage-écluse sur la Mossig.

Son cours original d’une distance de 33,1 kilomètres[1] suit d’abord une direction vers le nord, puis globalement ouest-est, enfin longuement vers le sud pour terminer sur les derniers kilomètres vers le sud-est.
Les géologues estiment que le tracé primitif de la Mossig est globalement antérieur au Pliocène. Or les contrées traversées à l’origine sont essentiellement planes. Les encaissements et relèvements tectoniques, les verrous et fossés, les cuvettes et zones d'effondrement que la rivière traverse, dévale ou creuse aujourd’hui donnent des informations sur l’évolution géomorphologique récente.

Il existe diverses traditions concernant sa ou ses sources. La littérature propage aussi des erreurs depuis des siècles. Jean-Daniel Schoepflin affirmait dans son Alsatia illustrata que la Mossig prenait sa source dans le Welfersthal, à deux lieues de l’ancien château d'Ochsenstein alors en ruine.

Mais la haute vallée de la Mossig, en partie mitoyenne entre la Lorraine et l’Alsace, jusqu’à sa confluence avec le ruisseau descendu du col de la Schleif, est bien connue. Une tradition lorraine affirme que la Mossig prend sa naissance à environ 622 m d’altitude dans un étang réservoir en aval du lieu-dit Schneematt situé en Lorraine. La tradition alsacienne place sa source à 670 m d'altitude entre les fermes du Schneeberg et le Schneematt, dans le bas Schneethal, la haute vallée à l’ouest du Schneeberg. Cette source est d’ailleurs indiquée sur la carte IGN randonnée 1/25000 3715 OT Saverne Strasbourg : elle est précisément à 500 mètres au sud-est du Schneematt et à plus d'un kilomètre à vol d’oiseau du sommet du Schneeberg, dans la même direction sud-est. Enfin, la tradition vosgienne place la naissance progressive de la Mossig plus en hauteur en amont de Windsbourg, habitat au sud-sud-ouest de Schneematt, sur une ligne de thalweg entre 780 m et 880 m d’altitude qui descend le col de Hœllenwasen. Ce col sépare à l’ouest, l’Urstein à 944 m d'altitude surplombant au sud la vallée de la Mossig et à l’est, le Baerenberg à 967 m surplombant au sud la vallée du Schneeberg.

Ainsi, à l’instar de la Zorn, la Mossig prend sa source de l’autre côté de la ligne de crête principale à l’ouest de la crête triasique, nommée encore « gradin de Wangenbourg » qui part des hauteurs du Noll pour se terminer au Schneeberg. Mais les apports des eaux de Lorraine sont très restreints dans la cas de la Mossig, limités au flanc occidental d'une partie de sa haute vallée.

Ainsi le premier parcours de la Mossig s’encaisse dans le grès triasique de la forêt communale de Dabo. Filant vers le nord, elle rejoint la commune de Wangenbourg-Engenthal, du canton alsacien de Wasselonne. À cet endroit la petite rivière affouille les argiles permiennes et, élargie par les petits ruisseaux que sont le Schneebergbaechel et le Schlossbaechel, emprunte une direction ouest-est.

Après Freundeneck, elle s’encaisse dans les grès du bloc compact de l’Œdenwald. Puis elle gagne la plaine évasée de Romanswiller, où en rive gauche elle reçoit le Sommerau. Elle s’approche de Wasselonne, recevant en rive gauche le Sathbach venu du Breitkopf, et en rive droite l’Heiligenbach descendu de Jetterswiller. Le virage qu’elle effectue vers le sud pour s’encaisser dans le pittoresque Kronthal, appelée coude de Wasselonne, est en réalité une capture tardive. La Mossig prenait autrefois un chemin septentrional pour rejoindre la Zorn.

Elle coule alors à Marlenheim, Kirchheim et à Odratzheim, où elle reçoit le Westerbach de l’ouest. Elle traverse en goulet les hautes collines du Scharrach, puis celles du camp de Molsheim au niveau de Soultz-les-Bains où sa jauge est estimée à 7 litre/s/km2. Elle rejoint au lieu-dit Dachstein à Avolsheim la Bruche. La cuvette tectonique de Griesheim qu'emprunte la basse vallée de la Bruche l’a définitivement attirée.

Affluents[modifier | modifier le code]

Confluence de la Mossig et de la Bruche.

Ses principaux affluents sont le Frankenbach, le Kuhbach, le fossé du Bruegel, le Flossgraben, le Sathbach, la Sommerau, le Ziegbach et le Loechelbach.

  • Ziegbach (gauche), 1,3 km
  • Flossgraben (gauche), 2,4 km
  • Kehlbach (droite), 3,6 km
  • Bruegel (gauche), 4,8 km
  • Heiligenbach (gauche), 5,2 km
  • Loechelbach (droite), 5,4 km
  • Kuhbach (droite), 6,0 km
  • Sathbach (droite), 8,8 km
  • Sommerau (gauche), 9,8 km

Son bassin versant est estimé à environ 170 km2.

Crues[modifier | modifier le code]

La crue de février 1990 a fait grimper le débit de la Mossig à 23 m3⋅s-1 à Soultz-les-Bains.

Un plan de prévention des risques d’inondation était en cours d’élaboration en 2007.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - La Mossig (A28-0200) » (consulté le 6 décembre 2013)