Bataille de Fromelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Fromelles
Soldats du 53e bataillon australien avant la bataille. Seuls trois hommes de l'image survivent ; tous seront blessés.
Soldats du 53e bataillon australien avant la bataille. Seuls trois hommes de l'image survivent ; tous seront blessés.
Informations générales
Date du 19 au 20 juillet 1916
Lieu Fromelles, France
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Commandants
Drapeau de l'Allemagne Gustav Scanzoni von Lichtenfels Drapeau du Royaume-Uni Richard Haking
Forces en présence
10 00015 000 hommes plus de 30 000 hommes
Pertes
1 600 morts-2 000 morts ou blessés Drapeau de l'Australie 5 533 morts, blessés ou capturés
Drapeau du Royaume-Uni 1 500 morts ou blessés
Première Guerre mondiale
Batailles
Front d'Europe de l’Ouest

Liège (8-1914) · Frontières (8-1914) · Anvers (9-1914) · Grande Retraite (9-1914) · Marne (9-1914) · Course à la mer (9-1914) · Yser (10-1914) · Messines (10-1914) · Ypres (10-1914) · Givenchy (12-1914) · 1re Champagne (12-1914) · Hartmannswillerkopf (1-1915) · Neuve-Chapelle (3-1915) · 2e Ypres (4-1915) · Artois (5-1915) · Festubert (5-1915) · Linge (7-1915) · 2e Artois (9-1915) · 2e Champagne (9-1915) · Loos (9-1915) · Verdun (2-1916) · Hulluch (4-1916) · 1re Somme (7-1916) · Fromelles (7-1916) · Arras (4-1917) · Vimy (4-1917) · Chemin des Dames (4-1917) · 3e Champagne (4-1917) · 2e Messines (6-1917) · Passchendaele (7-1917) · Cote 70 (8-1917) · 2e Verdun (8-1917) · Cambrai (11-1917) · Offensive du printemps (3-1918) · Lys (4-1918) · Aisne (5-1918) · Bois Belleau (6-1918) · 2e Marne (7-1918) · 4e Champagne (7-1918) · Château-Thierry (7-1918) · Le Hamel (7-1918) · Amiens (8-1918) · Cent-Jours (8-1918) · 2e Somme (9-1918) · Bataille de la ligne Hindenburg · Meuse-Argonne (10-1918) · Cambrai (10-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

Coordonnées 50° 36′ 23″ N 2° 51′ 17″ E / 50.60625, 2.854694444444450° 36′ 23″ Nord 2° 51′ 17″ Est / 50.60625, 2.8546944444444  

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Fromelles.

Géolocalisation sur la carte : Nord-Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Nord-Pas-de-Calais)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Fromelles.

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Fromelles.

La bataille de Fromelles est une bataille de la Première Guerre mondiale qui a lieu du 19 au 20 juillet 1916 près de Fleurbaix et Fromelles en France, opposant les armées australienne et britannique à l'armée allemande. Elle est partiellement destinée à provoquer une diversion de la bataille de la Somme qui avait lieu quatre-vingt kilomètres plus au sud[1]. Elle se solda par une victoire allemande.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

L'opération, réalisée à mi-chemin entre le village occupé par les Britanniques de Fleurbaix et de celui de Fromelles derrière les lignes allemandes, avait pour objectif de reprendre un saillant, juste au nord de ce dernier, situés à environ 16 kilomètres de la ville de Lille. Conduite par le XIe Corps de la 1re armée avec la 61e division britannique et la 5e division australienne contre la 6e division de réserve bavaroise, soutenue par deux autres divisions sur ses flancs de la 6e armée allemande, les préparatifs de l'attaque ont été gravement négligés, les troupes engagées manquant d'expérience dans la guerre des tranchées et la puissance de la défense allemande ayant été largement sous-estimée, les attaquants ayant été en infériorité numérique 2:1. L'assaut a eu lieu en plein jour, contre les défenses négligées de la crête d'Aubers, sur un front étroit qui a laissé l'artillerie allemande sur chaque flanc dans la possibilité de briser l'attaque. Un renouvellement de l'attaque par la 61e division tôt le 20 juillet a été annulé, après s'être rendu rendu compte que les contre-attaques allemandes avaient déjà forcé la retraite des troupes australiennes sur la ligne de front d'origine.

Le 19 juillet, le général von Falkenhayn, chef de l'état-major allemand, avait jugé l'attaque faisait partie d'une offensive britannique anticipée longuement à l'avance contre la 6e armée. Le lendemain, lorsque l'opération avait été mise en échec et après avoir intercepté un ordre d'opération capturé au XIe Corps avait révélé l'intention limitée de celle-ci, Falkenhayn ordonne au Garde-Reserve-Korps de se retirer et renforcer le front de la Somme. La bataille de Fromelles avait infligé des pertes aux Allemands, mais gagné aucun terrain ni dévié de nombreuses troupes allemandes à destination de la Somme.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Opération combinée entre les forces britanniques et l'Australian Imperial Force (AIF), il s'agit du premier baptême du feu des Australiens sur le front occidental. 1 500 soldats britanniques et 5 533 Australiens furent tués, blessés ou prisonniers, contre 1 600 morts-2 000 morts ou blessés et 150 capturés côté allemand. Le mémorial australien de la guerre décrit la bataille comme « les pires 24 heures de toute l'histoire de l'Australie ».

Commémoration[modifier | modifier le code]

Plusieurs monuments à Fromelles commémorent la bataille. Le V.C. Coin Australian Cemetery and Memorial a été construit au début des années 1920, le Australian Mémorial Park a été ouvert en 1998 et le (Pheasant Wood) Military Cemetery de Fromelles a été achevé en 2010. Dans l'hôtel de ville, un musée (Fromelles Weppes Terre de Mémoire), géré par l'Association pour le Souvenir de la Bataille de Fromelles (ASBF), est consacré à cette bataille. Un nouveau musée, le « Musée de la Bataille de Fromelles » a ouvert en 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paul Cobb, Fromelles 1916, History Press, Stroud, Royaume-Uni. (ISBN 978-0-7524-5601-0).
  • (en) Robin Corfield, Don't forget me cobber: The Battle of Fromelles, The Miegunyah Press/Melbourne University Publishing, 2009.
  • (en) Patrick Lindsay, Fromelles: Australia's Darkest Day and the Dramatic Discovery of Our Fallen World War One Diggers, Prahran, AU, Hardie Grant Books, 2008. (ISBN 978-1-74066-684-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :