Apocynaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille des Apocynaceae ou Apocynacées est une famille de plantes eudicotylédones de l’ordre des Gentianales.

Ce sont, pour la plupart, des lianes ou des plantes herbacées, quelques arbres ou arbustes, à latex, à feuilles persistantes, des régions tempérées à tropicales. C'est une famille cosmopolite.

Parmi les Apocynacées, plusieurs espèces ont été utilisées pour obtenir du caoutchouc. Aujourd'hui cette famille donne de nombreuses plantes ornementales ainsi que des plantes médicinales. La prune du Natal est le fruit comestible de Carissa macrocarpa. Le latex de certaines espèces du genre Pachypodium était utilisé par les bochimans pour empoisonner leurs pointes de flèches.

En France on peut citer les genres :

Autre exemple : les Strophanthus

Liste des sous-familles[modifier | modifier le code]

La classification phylogénétique APG (1998) et classification phylogénétique APG II (2003) regroupe cette famille avec les Asclépiadacées et distingue 5 sous-familles qui regroupent près de 4555 espèces en 415 genres :

  • Rauvolfioidées, 980 espèces en 84 genres
  • Apocynoidées, 860 espèces en 77 genres
  • Périplocoidées, 180 espèces en 31 genres
  • Sécamonoidées, 170 espèces en 9 genres
  • Asclépiadoidées, 2365 espèces en 214 genres


Selon Angiosperm Phylogeny Website (2 Jul 2010)[1] et NCBI (2 Jul 2010)[2] :

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Classifications phylogéniques[modifier | modifier le code]

Selon Angiosperm Phylogeny Website (2 Jul 2010)[1][modifier | modifier le code]

Selon NCBI (2 Jul 2010)[2][modifier | modifier le code]

Selon DELTA Angio (2 Jul 2010)[3][modifier | modifier le code]

Classifications classiques[modifier | modifier le code]

Classiquement, en classification classique de Cronquist (1981), elle comprend 1500 espèces réparties en près de 164 genres :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :