Stapelia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les stapelia sont des plantes succulentes de la tribu des Stapéliées, famille des Apocynacées (anciennement Asclépiadacées), originaires pour la plupart d'Afrique du sud. Leur nom est un hommage à Jan Bode van Stapel, mort en 1636. Le genre Stapelia comporte à peu près cent espèces.

Elles sont de croissance lente, sans épines. Les tiges peuvent être dressées, rampantes et couchées, voire retombantes.

La fleur de certaines espèces, notamment Stapelia gigantea, peut atteindre 41 cm de diamètre à pleine ouverture. La plupart des fleurs sont fortement poilues, avec de petites verrues et produisent une subtile odeur de chair décomposée (à l'exception du doux parfum de Stapelia flavopurpurea). Ces effluves attirent divers pollinisateurs, notamment, pour ce qui concerne l’aspect et l’odeur de charogne[1], les mouches vertes et bleues, les mouches grises dites « à viande » et d'autres diptères de la famille des Calliphoridées.

Ces mouches déposent souvent des œufs autour de la couronne de la fleur de « Stapelia » lorsqu'elles sont trompées par l'odeur de la plante.

Les poils et l'apparence bizarrement texturée et colorée de beaucoup de fleurs de « Stapelia », imitant l’aspect de la viande pourrissante, ajoutés à leur odeur, ont valu au genre « Stapelia » le nom commun en anglais de fleurs de charogne (carrion flowers), de même qu’en allemand (aasblumen).

Une dizaine d'espèces de « Stapelia » sont communément cultivées comme plantes en pot et sont utilisées comme plantes de rocaille dans les régions où le climat le permet (zone USDA 10).

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Ce genre comprend environ 70 espèces

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Francis Bugaret, Cactus et plantes succulentes du monde, Éditions Quae,‎ 2010, p. 13