Vinca major

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La grande pervenche (Vinca major L.) est une plante herbacée pérenne de la famille des Apocynacées originaire du sud de l'Europe, France comprise.

Description[modifier | modifier le code]

Vinca major est une plante sempervirente à base sarmenteuse sur laquelle se développent des tiges rampantes formant des masses denses au sol mesurant entre 2 et 5 mètres de diamètre et 50 à 70 centimètres de haut. Les feuilles sont opposées, de 3 à 9 centimètres de long et de 2 à 6 centimètres de large, de couleur vert foncé et lustrées avec un pétiole duveteux de 1 à 2 centimètres de long. Les fleurs, violette et d'un diamètre de 3 à 5 centimètres, sont visibles du début du printemps jusqu'à l'automne et ont 5 pétales carrés asymétriques.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Il existe deux sous-espèces réparties géographiquement différemment :

  • Vinca major subsp. major[1] : pétiole des feuilles peu duveteux. Sud de l'Europe.
  • Vinca major subsp. hirsuta (Boiss.) Stearn (syn. V. pubescens d'Urv.) : pétioles des feuilles fortemment duveteux, pétales plus étroites. Caucase, nord-est de la Turquie.

L'espèce proche Vinca minor est plus petite, sans duvet sur les feuilles.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette plante se trouve dans le sud de l'Europe, depuis l'Espagne et le sud de la France jusqu'aux Balkans, également dans le nord-est de la Turquie et dans le Caucase occidental.

Usages[modifier | modifier le code]

Vinca major est une plante ornementale courante dans les jardins de zones tempérées pour son feuillage persistant, sa couverture au sol, ses fleurs printanières et estivales.

Cultivars[modifier | modifier le code]

Plusieurs cultivars sont disponibles avec des différences sur les fleurs qui vont du blanc au violet foncé et des motifs et des couleurs de variégation différents sur le feuillage.

Plante invasive[modifier | modifier le code]

Vinca major est une plante invasive dans les zones tempérées des États-Unis, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Blamey, M., & Grey-Wilson, C. (1989). Flora of Britain and Northern Europe. Hodder & Stoughton. (en)
  • Huxley, A., ed. (1992). New RHS Dictionary of Gardening 4: 664-665. Macmillan. (en)
  • R. Fitter, A. Fitter, M. Blamey, Guide des fleurs sauvages, Delachaux et Niestlé, Paris (1re éd. 1976), 7e éd. 2011, 352 p. (ISBN 978-2-603-01054-9)
  • D. Streeter et al., Guide Delachaux des fleurs de France et d'Europe, Delachaux et Niestlé, Paris 2011, 704 p. (ISBN 978-2-603-01764-7)