Paralysie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La paralysie ou plégie est une perte de motricité par diminution ou perte de la contractilité d'un ou de plusieurs muscles, due à des lésions de voies nerveuses ou des muscles : si le phénomène est incomplet, on parle de parésie. Les paralysies d'origine nerveuse sont centrales ou périphériques. Quelques maladies métaboliques du système musculaire peuvent être responsables de paralysies sans lésion nerveuse ni musculaire (myasthénie).

Importance de la paralysie[modifier | modifier le code]

Le degré de paralysie se cote de 0 à 5 ( selon Daniels & Worthingham) :

  • 0 : aucune contraction (paralysie totale ou plégie) ;
  • 1 : contraction visible n’entraînant aucun mouvement ;
  • 2 : contraction permettant le mouvement en l’absence de pesanteur ;
  • 3 : contraction permettant le mouvement contre la pesanteur ;
  • 4 : contraction permettant le mouvement contre résistance ;
  • 5 : force musculaire normale.

Les formes de paralysie[modifier | modifier le code]

Formes systématiques d'origine neurologique

On distingue les paralysies d'origine centrale, dues à une lésion au niveau du cerveau, du tronc cérébral ou de la moelle épinière:

et les paralysies d'origine périphérique, dues à l'atteinte d'une ou plusieurs racines, ou bien d'un ou plusieurs nerfs, par exemple :

Formes d'origine psychodynamique

Les paralysies fonctionnelles affectent des mouvements coordonnés pour réaliser un type d'action déterminé : par exemple l'astasie-abasie (trouble de la marche et de la station debout, mais permettant d'autres mouvements en dehors de la marche).

Paralysies d'autrefois[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]