Inflorescence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Huit des formes d'inflorescence les plus courantes.

L'inflorescence (du latin inflorescere = fleurir) est la disposition des fleurs sur la tige d’une plante à fleur. Cette disposition, dont le motif s'apparente à une fractale, est souvent caractéristique d’une famille, par exemple le spadice des Aracées, et lui a parfois donné son nom : l'ombelle est l'inflorescence typique des Ombellifères (aujourd'hui Apiacées), le capitule celle des Composées (aujourd'hui Astéracées).

Dans les inflorescences, les fleurs simples tendent parfois à se spécialiser. C’est le cas notamment dans les capitules dont les fleurs périphériques, portent un ligule qui simule le pétale d’une fleur simple.

On distingue les inflorescences indéfinies et les inflorescences définies, selon que l’axe principal de l’inflorescence est terminé par un bourgeon ou par une fleur.

Inflorescences simples[modifier | modifier le code]

Inflorescences indéfinies (ou indéterminées)[modifier | modifier le code]

Dans une inflorescence indéfinie, l’axe principal se termine par un bourgeon et s’allonge, en théorie indéfiniment, en émettant latéralement des fleurs ou des axes secondaires portant des fleurs. Ce sont les fleurs de la base qui s’ouvrent les premières, les autres fleurs s’ouvrent successivement de la base vers le sommet. Le type de l’inflorescence indéfinie est la grappe.

Inflorescences définies (ou déterminées)[modifier | modifier le code]

Dans une inflorescence définie, l’axe principal se termine par une fleur, qui fleurit en premier, et sa croissance s’arrête. Les autres fleurs apparaissent successivement vers la périphérie sur des rameaux secondaires, qui peuvent être parfois très courts. Le type de l’inflorescence définie est la cyme. On parle de ramification sympodique.

Inflorescences composées[modifier | modifier le code]

Panicule : grappe de grappes.

Tous les types de combinaisons peuvent se rencontrer. Parfois, l’inflorescence composée tend à simuler une fleur simple (voir le cas de l’edelweiss).

  • homogènes :
    • panicule : grappe de grappes,
    • ombelle d’ombellules,
    • épi d’épillets.
  • mixtes :

Termes associés[modifier | modifier le code]

Pseudanthe désigne une inflorescence de petites fleurs réduites simulant une fleur simple. La fonction reproductrice est assurée par l'ensemble de l'inflorescence.

Euanthe, en opposition au terme précédent, désigne une fleur vraie assurant les fonctions de reproduction par elle-même.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]