Asclepias syriaca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Asclépiade de Syrie ou Herbe à la ouate (Asclepias syriaca), parfois appelé Herbe aux perruches, est une plante herbacée vivace de la famille des Asclépiadacées.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Noms communs : asclépiade commune, langue de vache (à cause de la forme de ses feuilles), herbe à ouate, herbe aux perruches. Cette plante a été l'une des premières espèces de l'Amérique du Nord à faire l'objet d'une description. Elle apparaît dans la Canadensium plantarum historia de Jacques Philippe Cornut. Le nom d'espèce a été réutilisé par Linné en raison d'une confusion faite par Cornut avec une plante d'Asie mineure.

Distribution[modifier | modifier le code]

Originaire d'Amérique du Nord, elle est parfois cultivée pour l'ornement dans les jardins, elle est subspontanée ou naturalisée en Europe méridionale et centrale et en Asie mineure.

Utilisation[modifier | modifier le code]

On peut manger les fruits, les feuilles et la tige de l'asclépiade à condition de les faire bouillir avant. La confection de tissus à partir de la partie fibreuse du fruit est envisagée par certains[1].

Toxicité[modifier | modifier le code]

C'est une plante toxique, consommée par la chenille du papillon monarque qui devient lui-même toxique grâce à elle (chenille et adulte), ce qui lui permet d'échapper à de nombreux prédateurs.

Plante hôte[modifier | modifier le code]

Asclepias syriaca est, comme d'autres Asclepias, la plante hôte des chenilles du papillon Monarque (Danaus plexippus) [2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2012/08/13/soie-vegetale-fabriquee-quebec
  2. Papillons diurnes du Canada