Antoine Diot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diot.
Antoine Diot Portail du basket-ball
Antoine Diot Paris-Levallois.JPG
Antoine Diot en 2012
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 17 janvier 1989 (25 ans)
Bourg-en-Bresse (Ain)
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 81 kg (178 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Strasbourg IG
Numéro 8
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2004-2007 Centre fédéral de basket-ball
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
Le Mans
Le Mans
Le Mans
Le Mans
Le Mans
Paris-Levallois
Strasbourg
03,7
04,8
08,6
08,0
03,8
13,1
11,2
Sélection en équipe nationale **
Dep. 2009 Drapeau : France France (43 sél.) 163

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Antoine Diot est un joueur français de basket-ball né le 17 janvier 1989 à Bourg-en-Bresse (Ain). Il mesure 1,93 m et évolue au poste de meneur. Plusieurs fois titrés avec les sélections de jeune, il fait partie de l'équipe de France qui remporte le premier titre de son histoire lors du championnat d'Europe 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diot est formé au Centre fédéral de basket-ball, où il joue de 2004 à 2007 avant de signer son premier contrat professionnel pour trois ans en faveur de Le Mans Sarthe Basket (MSB). En 2007, il remporte la médaille de bronze avec l'Équipe de France juniors (19 ans et moins) lors du mondial organisé en Serbie. Cette médaille fait suite à une série de médailles obtenues avec les sélections de jeune : il est champion d'Europe cadets en 2004, puis médaillé d'argent l'année suivante, champion d'Europe juniors en 2006. Sa carrière avec les sélections de jeunes se termine en 2009 avec une médaille d'argent lors du championnat d'Europe des 20 ans et moins.

Lors de sa première saison professionnelle avec le Mans, Antoine Diot débute sa carrière européenne en disputant l'Euroligue 2007-2008, compétition où il dispute treize rencontres et présente des statistiques de 2 points, 1,3 rebond et 1,7 passe en 14 minutes 33[1]. En France, Le Mans, après une première place en phase régulière, échoue en demi-finale des playoffs face à Roanne. Lors de la saison suivante, il dispute une nouvelle fois l'Euroligue où il inscrit 3,5 points, capte 1,8 rebond, délivre 2,3 passes en 21 minutes 45 et 10 rencontres[2]. Antoine Diot remporte ses premiers titres en club avec une victoire lors de la Semaine des As puis de la Coupe de France.

Il intègre pour la première fois l’Équipe de France en 2009 lors des repêchages pour l'Euro 2009. Il est en effet appelé en urgence par le sélectionneur Vincent Collet car l’Équipe de France est frappée par une pénurie de meneur de jeu du fait des blessures de Tony Parker et de Joseph Gomis. Il doit alors partager pendant ces qualifications le poste de meneur avec Aymeric Jeanneau.

Lors de la saison 2009-2010, il participe au concours des meneurs du All-Star Game français qu'il remporte[3]. Le Mans dispute la finale du championnat de France, en battu en finale par Cholet. Lors du quart de finale aller face à Paris, il se blesse au dos[4], ce qui le prive de la fin de saison avec son club. Antoine Diot s'était un peu plus tôt déclaré pour la draft 2010 mais avec sa blessure et son impossibilité de participer aux ateliers précédant celle-ci aux États-Unis, il décide de se retirer[5].

Après le forfait de Tony Parker pour le championnat du monde 2010, disputé en Turquie, suite à la décision de son club NBA de ne pas le libérer[6], Antoine Diot apparaît être alors le meneur titulaire de l'entraîneur tricolore Vincent Collet. Mais sa blessure au dos durant les playoffs l'oblige à déclarer forfait à son tour pour le mondial[7].

Pour le début de la saison 2010-2011, Le Mans et son entraîneur JD Jackson décide de lui confier la direction de l'équipe en ne recrutant pas de meneur américain[8]. Toutefois, son problème de dos, hernie discale qui le prive de présence sur les parquets pendant trois mois, perturbe sa préparation à la saison. Ces statistiques sont en légère hausse en EuroCoupe, seconde compétition européenne, avec 9,3 points, 3,3 rebonds, 3,6 passes et 1,1 interception contre en 28 minutes[9] contre 7,3 points, 3,3 rebonds, 3,4 passes et 1,5 interception. Bien que ses statistiques en Pro A soient correctes - il se classe au second rang des intercepteurs avec 2,25 par match derrière John Linehan[10] - il n'est pas au niveau attendu par les spécialistes qui voyaient en lui l'un des favoris au titre de MVP français à l'issue de la saison[8]. Le Mans, huitième de la saison régulière, termine sa saison en quart de finale face à Cholet. En juillet, il est annoncé comme partant pour le club de Liga ACB de Fuenlabrada mais finalement la transaction ne se fait pas entre les deux clubs[11] et Diot reste au club pour la dernière saison de son contrat.

En 2011, il fait partie de l'équipe qui effectue la préparation au championnat d'Europe. Toutefois, il souffre de lombalgies, séquelles de la hernie discale qui l'a handicapé avant le mondial 2010 et doit se déclarer forfait[12].

En juillet 2013, il quitte le Paris-Levallois Basket et signe un contrat de 2 ans avec Strasbourg IG. Il argumente son choix en expliquant qu'il souhaitait retrouver Vincent Collet, l'entraîneur de Strasbourg et jouer l'Euroligue 2013-2014[13].

Le 16 mai 2014, il fait partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne[14].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Euroleague 2007-08 - Antoine Diot » (consulté le 26 octobre 2011)
  2. « Euroleague 2008-09 - Antoine Diot » (consulté le 26 octobre 2011)
  3. « Diot, vainqueur du concours des meneurs », sur lnb.fr, LNB,‎ 30 décembre 2010
  4. Christophe Richard, « Basket-ball : Jackson prépare son plan B à la mène », sur lemans.maville.com,‎ 20 mai 201 (consulté le 26 octobre 2011)
  5. « Kévin Séraphin et Thomas Heurtel à la draft, Diot et Raposo se retirent », sur basketsession.com,‎ 14juin 2010 (consulté le 28 octobre 2011)
  6. « Parker n'ira pas au Mondial », sur site de l'Équipe,‎ 13 mai 2010 (consulté le 3 septembre 2010)
  7. « Basket : nouveau forfait pour les Bleus avant le Mondial », sur Le Monde,‎ 25 mai 2010 (consulté le 3 septembre 2010)
  8. a et b Antoine Lessard, « C'est grave docteur ? », Basket News, no 548,‎ 21 avril 2011, p. 6-7
  9. « Eurocup 2010-11 - Antoine Diot », sur eurocupbasketball.com (consulté le 28 octobre 2011)
  10. « # Pro A # Tops - 2010-2011 - Moyenne interceptions », sur lnb.fr (consulté le 28 octobre 2011)
  11. Barbara Youinou, « Antoine Diot jouera ... au MSB, Fuenlabrada clarifie les choses », sur basketactu.com,‎ 7 juillet 2011 (consulté le 28 octobre 2011)
  12. « Antoine Diot forfait à son tour », sur lequipe.fr,‎ 21 août 2011 (consulté le 2 septembre 2011)
  13. « Diot à Strasbourg (officiel) », L'Équipe,‎ 1er juillet 2013
  14. Arnaud Gelb, « Équipe de France : une liste des 24 sans Tony Parker », sur basketusa.com,‎ 16 mai 2014
  15. « All Star Game: Antoine Diot remporte le tournoi des meneurs », sur lemainelibre.fr,‎ 30 décembre 2010 (consulté le 21 septembre 2011)
  16. Gabriel Pantel-Jouve, « Antoine Diot élu MVP français de Pro A », catch-and-shoot.com,‎ 9 mai 2014
  17. Alexandre Lacoste, « Le palmarès complet de la Soirée des Trophées », catch-and-shoot.com,‎ 9 mai 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :