Florent Piétrus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piétrus.
Florent Piétrus Portail du basket-ball
FlorentPietrus.jpg
Florent Piétrus sous le maillot du Valencia Basket Club en 2009
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 19 janvier 1981 (33 ans)
Les Abymes (Guadeloupe)
Taille 2,02 m (6 8)
Poids 107 kg (235 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : France SLUC Nancy
Numéro 11
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1998-2000 Pau-Orthez
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
Pau-Orthez
Pau-Orthez
Pau-Orthez
Pau-Orthez
Pau-Orthez
Pau-Orthez
Pau-Orthez
Malaga
Malaga
Malaga
Estudiantes Madrid
Valencia
Valencia
Saski Baskonia
Valencia
Valencia
Valencia
Nancy
-
-
03,2
06,2
07,8
10,5
09,5
03,1
03,8
04,1
08,3
03,7
03,6
04,0
02,7
03,1
03,3
07,5
Sélection en équipe nationale **
2001- Drapeau : France France (158 sél.) 1053

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Florent Piétrus, né le 19 janvier 1981 aux Abymes en Guadeloupe, est un joueur de basket-ball français de 2,02 m pour 107 kg, évoluant au poste d'intérieur. Avec l' Équipe de France, il obtient trois médailles lors de compétitions internationales, l'or en 2013, l'argent en 2005 et le bronze en 2005 lors de championnat d'Europe. En club, il débute avec Pau-Orthez avant de faire l'essentiel de sa carrière en Espagne puis de revenir en France, à Nancy. Des titres de champion de France et de champion d'Espagne figurent à son palmarès, ainsi qu'un titre européen, l'EuroCoupe 2010 avec Power Electronics Valencia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Florent arrive au centre de formation de Pau-Orthez en compagnie de son frère Mickaël. Bien qu'étant l'aîné des deux frères, il a plus de mal à trouver sa place dans l'équipe-fanion que son frère cadet.

Il fait partie de la génération paloise qui, sous la conduite de Claude Bergeaud, remporte les titres 2001 et 2003 du championnat de France, échouant en finale contre l'ASVEL Villeurbanne en 2002. Après les départs de Boris Diaw et de son frère pour la NBA en 2003, il effectue une dernière saison à Pau, remportant son troisième titre de champion.

Désireux de progresser, il rejoint la ligue ACB avec Unicaja Malaga, pour y remporter la Coupe du Roi 2005. La saison suivante, il remporte avec ce dernier club le titre de champion d'Espagne. Il rejoint ensuite un autre club espagnol, Estudiantes Madrid. Puis en début de saison 2008-2009, il signe pour le club de Valencia Basket Club. Mais peu après son arrivée, l'entraîneur qui l'a recruté est remplacé. Son nouvel entraîneur lui laisse un faible temps de jeu, 16 minutes par rencontre en ligue ACB, temps durant lequel il apporte 3,6 points et 2,7 rebonds.

En Équipe de France, après la déception de l'EuroBasket 2003 entamé avec un rôle de favori et terminé à la 4e place, battue par une Italie largement battue en poule, il est l'un des hommes de base de la nouvelle équipe mise en place par Claude Bergeaud pour l'EuroBasket 2005. Sa défense et sa présence au rebond en font l'un des principaux artisans du succès dans le match couperet contre la Serbie-Monténégro qui joue à domicile. La France terminera finalement 3e, battu en demi-finale par la Grèce, futur champion, mais remplira son objectif initial de se qualifier pour les mondiaux 2006, remportant en prime la médaille de bronze.

Lors de ceux-ci, disputé au Japon, il termine deuxième marqueur avec 9,6 points et meilleur rebondeur (6,6 rebonds) d'une équipe de France privée de son meneur de jeu Tony Parker sur blessure. Malgré cette absence, les Français terminent à la cinquième place, battus par la Grèce 73 à 56. Lors du championnat d'Europe 2007, malgré une tendinite au genou qui le handicape, il occupe toujours une place importante dans le collectif de l'équipe de France, apportant 8,9 points et 3,7 rebonds. Cependant, la France échoue 75 à 71 en quart de finale face à la Russie, futur champion d'Europe, puis perd ses deux rencontres de classement pour terminer à la huitième place, ce qui la prive des prochains jeux olympiques et la condamne à passer par une phase de qualification en 2008 pour le championnat d'Europe 2009.

En 2008, Piétrus doit déclarer forfait lors de ces qualifications afin de soigner ses blessures récurrentes. Il retrouve la sélection française en 2009 pour disputer le tournoi additionnel de repêchage pour le championnat d'Europe.

En 2013, il fait partie de l'équipe de France qui remporte le championnat d'Europe 2013.

Durant la saison 2013-2014, il forme avec l'américain Randal Falker la meilleure paire d'intérieurs de Pro-A avec 6.7 rebonds de moyenne sur la saison régulière et 7.7 au cours des playoffs.

Le 16 mai 2014, il fait partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne[1].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Dunk de Piétrus avec le Valencia Basket en 2013.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Championnat du monde
Championnat d'Europe
Compétitions de jeunes
Autres

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arnaud Gelb, « Équipe de France : une liste des 24 sans Tony Parker », sur basketusa.com,‎ 16 mai 2014
  2. (en) « Alba Berlin vs. Power Electronics - Report », sur eurocupbasketball.com (consulté le 23 mai 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :