Ricardo Greer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Greer.
Ricardo Greer Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 18 août 1978 (35 ans)
New York Drapeau : États-Unis
Taille 1,95 m (6 5)
Poids 100 kg (220 lb)
Situation en club
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1997-2001 Université de Pittsburgh
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2001
2001-2002
2002
2002-2003
2003-2004
2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
Los Prados
BC Kiev
Diablos de la Vega
Le Havre
London Towers
Gravelines-Dunkerque
Strasbourg
Strasbourg
Pau-Orthez
Nancy
Nancy
Nancy
KK Zadar
Strasbourg
Strasbourg
Strasbourg
Strasbourg
-
-
-
16,6
22,4
11,3
10,3
11,0
10,4
16,0
15,3
15,9
-
12,6
13,1
13,7
08,6
Sélection en équipe nationale **
1999-2009 Drapeau : République dominicaine République dominicaine 1.4[1]

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Ricardo Greer (né le 18 août 1978 à New York) est un joueur américain (d'origine dominicaine) de basket-ball. Il mesure 1,95 m et joue en position d'ailier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ricado Greer, de nationalité dominicaine, grandit à New York dans le Bronx avec son frère Jeff (évoluant également à Strasbourg) son autre frère et sa sœur. Son père les ayant quittés, sa mère les élève seule. Mais, alors que Ricardo est encore adolescent, elle décède. Son frère aîné et sa sœur, déjà jeune mère, s'occupèrent de lui et de Jeff.

Ricardo débuta sa carrière à l'Université de Pittsburgh en NCAA I. Non drafté en 2001, il rejoint Los Prados en République dominicaine. Il y resta une saison puis, en 2001-2002, s'en alla en Ukraine jouer pour le BC Kiev avant de retourner en République dominicaine, cette fois-ci au club Diablos de la Vega. Il se rendit pour la première fois en France lors de la saison 2002-2003 où il évolua sous les couleurs du Havre. Il participa au All Star Game de la LNB. Sa carrière le mena ensuite à Londres, puis à Gravelines à Strasbourg, puis a Pau, et enfin au Nancy

Ailier très puissant, doté d'un bon tir extérieur et d'une très bonne défense, Ricardo Greer a été élu MVP de la finale du championnat de France 2005 où il mena Strasbourg à la victoire face à Nancy, cumulant 14 points, 6 rebonds, 3 passes décisives et 3 interceptions. Très polyvalent, l'aîné des Greers est l'un des meilleurs joueurs de l'Euroligue à l'évaluation, et s'adapte parfaitement à ce niveau de jeu notamment contre Bologne où il reçut une note de 33 et fut nommé MVP de la journée ou bien lors de la victoire de Strasbourg face au TAU Ceramica, vice-champion d'Europe (19 points à 6/6 au tir et 7/7 aux lancers-francs). Plus que son impact statistique, Greer a toujours été présent lors des moments importants que ce soit en Euroligue, en championnat ou en playoff.

Reconnu comme le « boute-en-train » de l'équipe strasbourgeoise, Ric' est probablement un des joueurs les plus attachants du championnat de France. Toujours souriant et maintenant jeune père, Greer est devenu la figure emblématique de la SIG, et se constitue, match après match, une belle réputation européenne.

En fin de saison, après des play-offs décevants, Ricardo décide de changer d'air. Son désir de disputer l'Euroligue, compétition que le club de l'Est ne disputera pas la saison à venir, et ses prétentions salariales devenues trop élevées lui ont fait prendre la direction de Pau-Orthez, multip le champion de France, et favori habituel du championnat.

En juillet 2007, il signe un contrat de trois ans au SLUC Nancy. Il devient le leader incontestable de l'équipe lorraine. Il signe 16,1 points à 53,5 % de réussite au shoot, 6,4 rebonds, 5 passes décisives. Il est 2e au classement des MVP de la saison derrière le Roannais Marc Salyers qu'il rencontre en finale du championnat. Nancy remporte la finale après trois échecs. La saison suivante, il emmène son équipe jusqu'aux demi-finales du championnat de France, où elle fut battue en trois manches par Villeurbanne. Toutefois, il finit une nouvelle fois 2e au classement des MVP de la saison derrière le Toulonnais Austin Nichols, malgré une belle saison (15,3 points 7,1 rebonds et 4,9 passes pour 18,1 d'évaluation de moyenne). L'année suivante, il est enfin consacré MVP étranger malgré l'élimination de Nancy dès le premier tour face à Gravelines.

Le 30 août 2010, il s'engage avec le KK Zadar avant d'être libéré 20 jours plus tard d'un accord commun[2]. Il décide de s'engager pour deux saisons avec la SIG, où il évoluait entre 2004 et 2006[3].

Le 23 février 2014, il quitte le club alsacien pour rejoindre sa famille en raison d'un problème personnel[4].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://basketball.realgm.com/player/Ricardo-Greer/Events/6635
  2. « Ricardo Greer coupé par Zadar », sur www.basket-ball.com,‎ 19 septembre 2010
  3. « Ricardo Greer de retour à la SIG », sur www.lalsace.fr,‎ 24 septembre 2010
  4. Gabriel Pantel-Jouve, « Ricardo Greer et Strasbourg, c’est terminé ! », sur catch-and-shoot.com,‎ 23 février 2014
  5. « Traoré et Greer élus MVP », sur www.lequipe.fr,‎ 15 mai 2010 (consulté le 16 mai 2010)

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :