Jim Bilba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jim Bilba Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 17 avril 1968 (46 ans)
Pointe-à-Pitre
Taille 1,98 m (6 6)
Poids 105 kg (231 lb)
Surnom Jim Trampoline, Jimbo, Gentleman Jim
Situation en club
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
1986-1988 Cholet
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
Cholet
Cholet
Cholet
Cholet
CSP Limoges
CSP Limoges
CSP Limoges
CSP Limoges
ASVEL
ASVEL
ASVEL
ASVEL
ASVEL
AEK Athènes
TAU Vitoria
Cholet
Cholet
Cholet
Cholet
Cholet
6,8
8,0
7,8
10,1
10,5
8,6
10,9
9,0
11,1
9,0
8,4
7,4
9,6
3,7
-
9,3
4,7
3,0
4,8
3,6
Sélection en équipe nationale **
1989-2001 Drapeau : France France (170 sél) 1198
Carrière d’entraîneur
2008 - 2011 Entraîneur adjoint de Cholet Basket

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Jim Bilba dit « trampoline » (né le 17 avril 1968 à Pointe-à-Pitre) est un ancien joueur français de basket-ball et ancien capitaine de l'équipe de France, actuellement entraîneur adjoint à Cholet. Jim Bilba fait partie de l'équipe de France médaillée d'argent aux JO de Sydney en 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Repéré par le Cholet Basket alors qu'il évolue dans son île natale avec le club de Ban é Lot, il rejoint le club des Mauges en 1986, dont il suit la formation. C'est avec lui qu'il fait ses premiers pas sur la scène européenne. Parmi ceux-ci, il participe en 1988-89 en coupe d'Europe des clubs. Lors de celle-ci l'équipe des Mauges se voit opposer au Real Madrid de Dražen Petrović, et Cholet réussit l'exploit de battre cette équipe à la Meilleraie sur le score de 95 à 85. Cette année-là, le Real remporta le titre européen porté par un Petrović auteur de 62 points en finale[1].

En 1992, il rejoint le CSP Limoges. Avec ce club, composé d'individualité telle que Michael Young, Richard Dacoury, Jurij Zdovc, et sous la direction d'un entraîneur Božidar Maljković qui privilégie un jeu basé sur une défense intensive et une attaque patiente, allant au bout de l'horloge des 30 secondes, il se construit un palmarès: il remporte son premier titre de champion de France mais surtout, il participe à la campagne européenne victorieuse. Celle-ci passe par une victoire lors du match décisif au palais des sports de Beaublanc sur le score de 60 à 58 face à l'Olympiakos. Cette victoire donne accès au Final Four, où Limoges se voit opposer le Real Madrid où évolue Arvydas Sabonis. Puis, cet obstacle passé sur le score de 62 à 52, c'est le Benetton Trévise mené par Tony Kukoc et Terry Teagle: Le CSP franchit ce nouvel obstacle, et remporte la Coupe des Clubs Champions.

Après un nouveau titre de champion de France en 1994 et une nouvelle participation au Final Four, à Saragosse, il rejoint le club de ASVEL Villeurbanne à partir de la saison 1996-97. Pour cette première saison avec son nouveau club, il se qualifie de nouveau pour le Final Four. Malheureusement pour lui, cette qualification est obtenue lors du match décisif sur le parquet du club turc de Efes Pilsen İstanbul. Villeurbanne remporte la partie sur le score de 62 à 57. Les joueurs français doivent rentrer alors en courant dans les vestiaires, fuyant les jets tous les accessoires passant entre les mains des supporters turcs. Bilba, en essayant de pousser une porte vitrée, passe au travers de celle-ci avec pour comme résultats la rupture des ligaments de son pouce.

C'est donc du banc qu'il voit son équipe participer au Final Four, pour une défaite face au FC Barcelone. Malgré le pronostic réservé des médecins, certains prédisant même une fin de carrière, il revient après sept mois sur les parquets: malgré la perte de sensibilité de touché de sa main, il parvient par son travail à retrouver un tir efficace.

Durant ses années à Villeurbanne, il évolue au sein d'une équipe imposante qui atteint à quatre reprises la finale du championnat de France: mais le titre se refuse toujours aux coéquipiers de Delaney Rudd et de l'entraîneur Gregor Beugnot.

Après une dernière finale en 2001, il rejoint le Championnat de Grèce pour évoluer avec le club de l'AEK Athènes. Il y remporte le titre de champion mais revient dans son ancien club formateur de Cholet dès l'année suivante, le basket-ball grec vivant alors une période de crise avec des salaires payés en retards..

Après une pige de un mois avec le club espagnol de Tau Vitoria, il revient au Cholet Basket apporter son expérience. Il y a fini sa longue carrière en 2007.

Capitaine de l'équipe de France dès 1996, il remporte la médaille d'argent olympique à Sydney avec l'équipe de France (130 sélections).

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Cet intérieur sous-dimensionné d'1m98 a du faire face toute sa carrière à des joueurs plus grands, plus lourd, plus puissant et souvent plus talentueux que lui. En équipe de France, il dut combler l'incapacité de la France à produire des joueurs intérieurs de grande taille et du défendre contre les meilleurs centres du continent comme Arvydas Sabonis, Vlade Divac ou Panayótis Fasoúlas. Doté de formidables qualités athlétiques, il était un dunkeur spectaculaire et un contreur redouté, il avait de plus un sens du placement inné ce qui faisait de lui un défenseur efficace. Il était d'ailleurs considéré comme le meilleur défenseur à son poste en Europe. Ce n'était pas un attaquant naturel, il ne forçait pas ses tirs et cherchait l'efficacité, il s'est construit au fil du temps un shoot extérieur efficace. Joueur collectif, il s'intégrait dans tous les systèmes de jeu et était souvent le relais de l'entraîneur sur le terrain.

Il est entraîneur adjoint à Cholet depuis la saison 2008-2009.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Joueur
Entraîneur

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En Équipe de France[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Basket News numéro 333

Articles connexes[modifier | modifier le code]