Marcus Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcus Brown Portail du basket-ball
Marcus Brown Euroleague Final Four 2005.JPG
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 3 avril 1974 (40 ans)
West Memphis, Arkansas
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 90 kg (198 lb)
Surnom MB5
Situation en club
Club actuel Retraité
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
1992-1996 Murray State
Draft NBA
Année 1996
Position 46e
Franchise Trail Blazers de Portland
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1996-1997
1997
1998
1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
Trail Blazers de Portland
Grizzlies de Vancouver
Pau-Orthez
Pistons de Détroit
CSP Limoges
Benetton Trévise
Efes Pilsen Istanbul
Efes Pilsen Istanbul
CSKA Moscou
CSKA Moscou
Unicaja Málaga
Unicaja Málaga
Zalgiris Kaunas
Maccabi Tel-Aviv
Žalgiris Kaunas
Žalgiris Kaunas
3,9
-
20,5
1,7
17,4
17,2
17,5
13,9
16,5
16,9
15,4
7,3
-
12,5
-
5,9

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Marcus Brown, né le 3 avril 1974 à West Memphis, Arkansas, est un ancien joueur américain de basket-ball.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brown est le seul joueur de l'histoire de son université Murray State à avoir obtenu un total de 2 000 points, 475 rebonds, 200 passes décisives et 200 interceptions sur sa carrière universitaire de quatre années. Brown est choisi au deuxième tour de la draft 1996 par les Trail Blazers de Portland. Lors de sa saison de rookie, il est longtemps blessé et ne marque que 3,9 points en moyenne par rencontre[1]. Libéré de son contrat dans l'été, il signe lors de la saison 1997-1998 pour les Vancouver Grizzlies mais ne dispute aucun match. Il signe pour la fin de saison pour le club français de Pau-Orthez avec lequel il devient champion de France, bien qu'il ne participe pas à la finale après une blessure au genou en play-off.

Après une nouvelle tentative en NBA avec les Pistons de Detroit - six matchs disputés et une moyenne de 1,7 points[1] - il revient en France pour participer au triplé du CSP Limoges lors de la saison 1999-2000 : Coupe Korac 2000, championnat de France et coupe de France.

Il continue ensuite sa carrière en Europe, jouant successivement au Benetton Trévise, à l'Efes Pilsen Istanbul, au CSKA Moscou, Unicaja Málaga et au Zalgiris Kaunas, qu'il quitte en octobre 2008 pour le Maccabi Tel-Aviv. Le club lituanien, en proie à une grave crise financière, ne pouvait plus garantir son salaire.

En novembre 2007, grâce à ses 28 points face à Union Olimpija, il reprend à Luis Scola le titre de meilleur marqueur de l'histoire de l'Euroligue, titre dont il avait été dépossédé durant son absence sur blessure durant sa dernière saison avec Unicaja Málaga[2].

En octobre 2011, il met un terme à carrière de joueur. Il est alors le meilleur marqueur de l'histoire de l'Euroligue avec 2 715 points soit une moyenne de 15,3 points par rencontre. Il devance alors Juan Carlos Navarro de 75 points, la troisième place étant occupée par le Croate Nikola Vujčić[3]. Peu de temps après cette date, en novembre, Navarro le dépossède de ce record en inscrivant 14 points face au club slovène de Ljubljana[4].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

compétitions internationales

compétitions nationales

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Marcus Brown », sur basketball-reference.com (consulté le 22 octobre 2011)
  2. (en) « Marcus Brown Overtakes Scola As All-Time Leading Euroleague Scorer », sur realgm.com
  3. Claire Porcher, « Fin de carrière pour Brown », Basket News, no 574,‎ 20 octobre 2011, p. 22
  4. « Juan Carlos Navarro meilleur marqueur de l'histoire », sur opl.fr,‎ 24 novembre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]