Championnat de France de basket-ball de Pro A 2008-2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pro A
2008-2009

alt=Description de l'image Logo ProA.jpg.
Généralités
Date du 4 octobre 2008 au 13 mai 2009
Palmarès
Tenant du titre Nancy
Promu(s) en début de saison Besançon
Rouen
Vainqueur ASVEL Lyon-Villeurbanne
Relégué(s) Besançon
Pau Lacq Orthez

Navigation

La saison 2008-2009 du championnat de France Pro A de basket-ball est la 87e édition du championnat de France de basket-ball, la 22e depuis la création de la LNB.

À la fin de la saison régulière, les équipes classées de 1 à 8 sont automatiquement qualifiées pour les quarts de finales des playoffs. Le vainqueur de ces playoffs est désigné Champion de France. Le tenant du titre, Nancy, va essayer cette année de remporter le deuxième titre de son histoire.

Les équipes classées 15e et 16e de Pro A à l'issue de la saison régulière du championnat, descendent en Pro B. Elles seront remplacées par le club champion de France de Pro B et le club classé premier de la saison régulière ou le deuxième si le champion de France termine premier, à la condition, bien sûr, qu'elles satisfassent aux règles du contrôle de la gestion financière et aux conditions du cahier des charges imposé aux clubs de Pro A. Sinon le 15e voire le 16e peuvent être repêchés si un ou les deux clubs de Pro B ne remplissent pas ces conditions.

Lyon-Villeurbanne remporte le 17e titre de champion de son histoire en battant en finale Orléans.

Qualifications en coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

Trois places sont à pourvoir en Euroligue cette saison, une place est attribuée pour trois ans par le biais d'une "wild card". Le club de Lyon-Villeurbanne[1] participera donc la saison prochaine à l'Euroligue dans le cadre de cette invitation. Les autres places en Euroligue seront attribués au champion de France et au finaliste. Si Lyon-Villeurbanne est l'un de ces deux clubs, un troisième club sera choisi en fonction de ses performances.

Quatre places sont à pourvoir en Eurocup (anciennement ULEB Cup), la première place attribuée au mieux classé de la saison régulière des deux demis finalistes sortants. La deuxième place est attribuée au vainqueur de la Coupe de France selon les places disponibles et est intégré dans le tour le plus proche de la compétition. Une troisième place sera attribuée au vainqueur de la Semaine des As selon les places disponibles restantes. En cas de qualification pour l’Euroligue ou pour l’Eurocup du vainqueur de la Coupe de France et/ou de la Semaine des As, ou en cas de désistement d’un club qualifié, les places restantes seront attribuées aux clubs dans l’ordre du classement de la saison régulière.

Enfin, les places de FIBA Euro Challenge (anciennement FIBA Eurocup) dont disposera la LNB seront attribuées aux clubs ne disposant pas encore de place en compétition européenne, dans l’ordre du classement de la saison régulière.

  1. « La France aura trois équipes », www.equipe.fr,‎ 26/03/2009 (consulté le 26/03/2009)

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs engagés dans le championnat.
Clubs Salles (Capacités) Villes
Besançon Palais des sports de Besançon (4 200 places) Besançon
Chalon-sur-Saône Le Colisée (4 000 places) Chalon-sur-Saône
Cholet La Meilleraie (4 500 places) Cholet
Dijon Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy (4 628 places) Dijon
Gravelines-Dunkerque Sportica (3 500 places) Gravelines
Hyères Toulon Palais des sports Jauréguiberry (4 700 places)
Espace 3000 (2 200 places)
Toulon
Le Havre Salle des Docks Océane (3 598 places) Le Havre
Le Mans Antarès (6 000 places) Le Mans
Lyon-Villeurbanne Astroballe (5 600 places) Villeurbanne
Nancy Palais des sports Jean-Weille (6 027 places) Nancy
Orléans Palais des sports d'Orléans (3 222 places) Orléans
Pau Lacq Orthez Palais des sports de Pau (7 813 places) Pau
Roanne Halle André Vacheresse (3 300 places) Roanne
Rouen Salle des Cotonniers (1 300 places) Rouen
Strasbourg Rhénus Sport (6 200 places) Strasbourg
Vichy Palais des Sports Pierre Coulon (3 300 places) Vichy

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]

# Équipe Pts J G P Pp Pc Diff
1 Lyon-Villeurbanne 52 30 22 8 2367 2133 234
2 Orléans 51 30 21 9 2243 2058 185
3 Le Mans (S/C) 50 30 20 10 2338 2029 309
4 Nancy (T) 50 30 20 10 2432 2238 194
5 Roanne (F) 49 30 19 11 2393 2345 48
6 Gravelines-Dunkerque 47 30 17 13 2322 2230 92
7 Chalon-sur-Saône 46 30 16 14 2279 2257 22
8 Strasbourg 46 30 16 14 2378 2324 54
9 Cholet 45 30 15 15 2310 2307 3
10 Vichy 43 30 13 17 2027 2090 -63
11 Hyères Toulon 43 30 13 17 2368 2436 -68
12 Dijon 41 30 11 19 2448 2564 -116
13 Rouen (P) 41 30 11 19 2251 2389 -138
14 Le Havre 40 30 10 20 2286 2471 -185
15 Besançon (P) 39 30 9 21 2268 2479 -211
16 Pau Lacq Orthez 37 30 7 23 2235 2595 -360
Qualification pour les Play-offs 2009
Relégation en Pro B
(T) Tenant du titre 2008
(F) Finaliste 2008
(P) Promu 2008
(C) Vainqueur Coupe de France
(S) Vainqueur de la Semaine des As de basket-ball

Équipe leader journée par journée[modifier | modifier le code]

ASVEL Lyon-Villeurbanne Orléans Loiret Basket Stade Lorrain Université Club Nancy Basket Basket Club Maritime Gravelines Dunkerque Grand Littoral Le Mans Sarthe Basket Orléans Loiret Basket Basket Club Maritime Gravelines Dunkerque Grand Littoral

Matches de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Résultats (dom.\ext.) BES CHA CHO DIJ GRA HYÈ LEH LEM LYO NAN ORL PAU ROA ROU STR VIC
Besançon 95-83 88-91 89-97 74-90 72-74 80-65 62-65 76-79 57-85 64-88 91-83 80-96 91-85 74-72 96-90
Chalon-sur-Saône 81-63 83-79 96-70 66-75 75-92 77-94 78-67 68-61 75-84 65-59 79-70 83-77 101-66 71-72 83-77
Cholet 83-61 76-68 66-74 78-54 105-71 83-67 56-80 69-66 77-88 53-65 95-88 103-91 87-68 56-71 72-59
Dijon 97-61 73-81 73-78 76-86 98-97 90-103 82-80 84-79 80-89 77-66 81-84 80-82 74-65 83-93 79-85
Gravelines-Dunkerque 86-68 88-66 65-85 116-65 78-87 79-46 75-91 77-70 58-62 70-60 96-57 87-95 85-66 86-71 53-50
Hyères Toulon 81-73 90-87 88-75 88-75 62-64 79-85 73-78 66-79 81-73 65-72 92-97 79-81 59-48 84-75 67-81
Le Havre 95-97 61-68 76-78 88-75 92-80 72-87 66-54 61-79 86-78 68-86 99-88 86-88 76-82 73-83 54-77
Le Mans 75-58 82-58 84-79 91-83 92-58 85-67 88-60 78-90 92-82 67-78 96-57 80-60 105-65 76-81 70-42
Lyon-Villeurbanne 74-68 77-68 90-75 82-61 89-69 103-98 78-59 72-66 76-65 71-59 92-75 94-69 70-71 77-85 73-63
Nancy 92-85 92-72 71-72 76-74 100-76 98-87 86-69 65-62 76-73 69-66 94-60 70-79 96-73 83-70 79-82
Orléans 86-79 53-73 81-74 88-78 76-89 96-73 83-55 54-72 70-64 81-76 85-72 80-53 79-64 78-56 72-58
Pau Lacq Orthez 67-80 57-88 90-86 104-90 78-86 94-95 93-102 49-83 78-100 59-89 72-91 66-88 83-67 82-74 66-80
Roanne 73-72 88-68 101-76 106-90 68-61 82-68 108-87 75-71 79-89 74-79 58-64 74-56 78-82 75-73 74-71
Rouen 86-67 69-73 76-60 100-106 76-83 93-85 88-81 72-73 70-72 85-78 68-70 81-69 83-97 95-83 71-57
Strasbourg 91-76 81-83 102-87 79-103 96-90 70-84 88-83 64-69 81-86 93-78 75-80 85-74 86-69 79-68 76-54
Vichy 69-71 69-62 68-57 66-80 68-62 72-49 71-77 68-66 49-62 64-79 80-77 56-67 81-55 73-68 47-73
  •      Victoire à domicile
  •      Victoire à l'extérieur

Faits marquants de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Roanne contre Hyères-Toulon en 2008

Journée 1 (4 octobre 2008): Courte défaite de l'ASVEL à Nancy, le tenant du titre.

Journée 2 (11 octobre 2008): Le tenant du titre, Nancy, est battu par Hyères-Toulon. Le classique ASVEL Lyon-Villeurbanne- Pau Orthez est remporté par l'ASVEL à domicile. Nette défaite de Roanne à Orléans sur le score de 80-53.

Journée 3 (18 octobre 2008): Les deux chocs de la 3e journée sont remportés par Le Mans et Gravelines-Dunkerque, aux dépens respectivement de Strasbourg et de l'ASVEL.

Journée 4 (25 octobre 2008): Pau Orthez perd par un écart de 30 points à domicile contre Nancy.

Journée 5 (1er novembre 2008): Victoires à l'extérieur de l'ASVEL à Rouen et de Dijon à Vichy.

Journée 6 (8 novembre 2008): Le Mans subit sa première défaite de la saison à Dijon. Orléans, qui avait effectué un bon début de saison, est battu à domicile par Gravelines-Dunkerque. Pau Orthez enregistre sa 6e défaite en autant de matchs, étant battu à domicile par Vichy.

Journée 7 (15 novembre 2008): Le choc de la 7e journée oppose les deux derniers vainqueurs du championnat, Roanne perd à domicile face au SLUC Nancy (74-79). Le 2e match au sommet oppose les deux premiers au classement, Orléans conforte sa première place en allant battre Le Mans dans sa salle. L'ASVEL s'impose à Strasbourg (86-81).

Journée 8 (22 novembre 2008): Dans un match entre équipes classées à la seconde place du classement, le SLUC Nancy bat nettement Gravelines (100-76). Orléans garde la tête du classement grâce à sa victoire à domicile contre Dijon.

Journée 9 (28 et 29 novembre 2008): Roanne s'impose à Gravelines (95-87) qui perd pour la 1re fois à domicile. L'ASVEL fait la bonne affaire de la journée en s'imposant au Mans, cette dernière et l'autre équipe qualifiée en Euroligue, SLUC Nancy, ont été battues.

Journée 10 (6 décembre 2008): Dans le seul match oppose qui deux équipes bien placées au classement, la Chorale Roanne bat Strasbourg (75-73).

Journée 11 (12 et 13 décembre 2008): Le choc entre les deux premières équipes au classement est remporté par Orléans qui bat l'ASVEL à domicile (70-64).

Journée 12 (3 janvier 2009): Pau Orthez remporte sa première victoire de la saison face à Dijon (104-90). Nancy et Le Mans battus par Le Havre et Vichy respectivement, Gravelines et l'ASVEL profitent de leurs victoires face à Chalon-sur-Saône et Cholet pour occuper la 2e place.

Journée 13 (10 janvier 2009): Orléans conserve la tête du classement en battant Pau Orthez (85-72). L'ASVEL s'empare seule de la deuxième place grâce à sa victoire à Hyères-Toulon (79-66).

Journée 14 (16, 17 et 18 janvier 2009): Orléans demeure toujours en tête grâce à sa victoire au Havre (86-68), suivi par l'ASVEL qui bat Dijon (82-61). Gravelines profite de la défaite du Mans à Roanne (75-71) pour s'emparer de la 3e place grâce à sa victoire à Vichy (53-50).

Journée 15 (23 et 24 janvier 2009): Les deux équipes en tête du classement, Orléans et l'ASVEL remportent leur match, respectivement face à Nancy (81-76) et Besançon (74-68). L'affiche de cette journée opposait Le Mans à Gravelines, les Manceaux l'emportant largement (92-58), leur permettant de reprendre aux Gravelinois la 3e place sur le podium.

Journée 16 (30, 31 janvier et 1er février 2009): Orléans et l'ASVEL se sont imposés face à Roanne (64-58) et Pau Orthez (100-78). Dans l'opposition des équipes du bas du classement, Besançon s'impose de deux points sur le parquet du Havre (95-97).

Journée 17 (6 et 7 février 2009): Orléans s'incline sur le parquet de Vichy (80-77). L'ASVEL en profite pour rejoindre Orléans en tête du classement grâce à sa large victoire face à Gravelines (89-69).

Journée 18 (13 et 14 février 2009): Le co-leader Orléans s'impose difficilement (70-68) à Rouen, tandis que l'ASVEL s'impose plus facilement au Havre (79-61). Autre victoire difficile, celle de Roanne à domicile face à Besançon d'un point (73-72). Pau Orthez connait une nouvelle déconvenue avec sa lourde défaite sur le parquet de Nancy (94-60).

Journée 19 (27 et 28 février 2009): Les deux Leaders Orléans et l’ASVEL s’inclinent tous les deux à domicile respectivement face à Chalon-sur-Saône (53-73) et face à Rouen (70-71). Sur les 8 rencontres prévues seul Le Havre s'est imposé à domicile face à Nancy (86-78). Pau Lacq Orthez est toujours lanterne rouge après une énième défaite a domicile face à Roanne (66-88).

Journée 20 (6 et 7 mars 2009): Les deux leaders Orléans et l’ASVEL s’inclinent pour la seconde fois de suite. Pau Orthez poursuit sa progression en gagnant à Vichy, mais reste dernier au classement.

Journée 21 (13 et 14 mars 2009): Comme le weekend dernier, les deux leaders Orléans et l’ASVEL chutent pour la troisième fois consécutive en championnat. Roanne grâce à sa victoire à Nancy (70-79) s’empare de la troisième place et revient à une petite victoire des leaders. Pau Lacq Orthez reste toujours lanterne rouge de la Pro A malgré sa victoire sur Rouen (83-67).

Journée 22 (20, 21 et 23 mars 2009): L’ASVEL remporte le derby à Roanne 89-79, et met fin à une série de 3 défaites consécutives en championnat. Strasbourg grâce à sa victoire sur Le Havre enchaine une quatrième victoire consécutive, et prétend désormais à être sur le podium.

Journée 23 (27 et 28 mars 2009): L’ASVEL bat Le Mans à domicile et prend seul la tête du classement général. Orléans met fin à une série de quatre défaites consécutives et prend la seconde place.

Journée 24 (3 et 4 avril 2009): L’ASVEL conserve la tête du championnat grâce à sa victoire à Vichy (62-49), suivi par Orléans qui s'impose à domicile face à Cholet (81-74). Pau Lacq Orthez s'incline lourdement face à Gravelines (96-57).

Journée 25 (10 et 11 avril 2009): L’ASVEL s'impose nettement dans le choc entre les deux premiers du classement en battant Orléans par 71 à 59.

Journée 26 (17 et 18 avril 2009): L’ASVEL, suite à sa défaite sur le parquet de Cholet (69-66), voit ses poursuivants Orléans, Le Mans et Nancy se rapprocher grâce à leurs victoires respectives face à Besançon, Le Havre et Vichy.

Journée 27 (24, 25 avril et 2 mai 2009): Pas de changement en tête du classement, les quatre premiers s'imposent à domicile, sauf Orléans, qui va s'imposer sur le parquet de Pau Lacq Orthez (91-72). Les Béarnais comptent désormais deux victoires de retard sur le premier non-relégable Le Havre, vainqueur face à Dijon (88-75).

Journée 28 (5 mai 2009): Orléans, large vainqueur face au Le Havre (83-55), rejoint l'ASVEL, battue à Dijon (84-79), à la première place du classement. Nancy n'est qu'à une victoire de la tête du championnat. Pau Lacq Orthez suite à sa défaite sur le parquet de Cholet (95-88) est désormais mathématiquement relégué en Pro B.

Journée 29 (8 et 9 mai 2009): L'ASVEL gagne à Besançon et reprend seul la tête du classement car Orléans s'est incliné à Nancy. Chalon-sur-Saône assure sa place en play-off en allant gagner 83-81 à Strasbourg.

Journée 30 (13 mai 2009): L'ASVEL assure sa première place en battant Nancy (76-65). Le Mans profite de cette défaite des Nancéiens pour conquérir la troisième place grâce à sa très large victoire sur Rouen (105-65). Besançon est relégué en Pro B malgré sa victoire face à Pau Lacq Orthez (91-83), Le Havre ayant assuré son maintien en allant s'imposer à Hyères-Toulon (85-79).

Leaders de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Catégorie Joueur Équipe Statistiques
Points par match Austin Nichols Hyères Toulon 18,4
Rebonds par match Marcus Slaughter Le Havre 9,5
Passes décisives par match Kareem Reid Vichy 7,7
Interceptions par match Zack Wright Chalon-sur-Saône 2,57
Contres par match Akin Akingbala Nancy 1,94
 % aux tirs Aerick Sanders Dijon 65,8 %
 % aux lancer-francs Derrick Obasohan Strasbourg 90,9 %
 % à 3 points Philippe Braud Chalon-sur-Saône 46,9 %

Les playoffs[modifier | modifier le code]

Matchs des playoffs[modifier | modifier le code]

Quarts de finale Demi-finales Finale
                           
sam 23 mai, ven 29 mai, mar 2 juin        
 (1) ASVEL  91  66  88
ven 5 juin, mer 10 juin, sam 13 juin
 (8) Strasbourg  68  77  59  
 (1) ASVEL  69  69  62
ven 22 mai, ven 29 mai, mar 2 juin
   (4) Nancy (T)  70  53  56  
 (4) Nancy (T)  97  70  95
Sam 20 juin à 17h00 à Paris-Bercy
 (5) Roanne  79  81  82  
 (1) ASVEL  55
sam 23 mai, sam 30 mai
   (2) Orléans  41
 (2) Orléans  68  65  X
sam 6 juin, mar 9 juin, sam 13 juin
 (7) Chalon-sur-Saône  64  54  X  
 (2) Orléans  76  61  66
sam 23 mai, ven 29 mai
   (3) Le Mans  75  71  60  
 (3) Le Mans  76  87  X
 (6) Gravelines-Dunkerque  73  68  X  

Faits marquants des playoffs[modifier | modifier le code]

Quarts de finale :[31],[32],[33] Le Mans et Orléans sont les deux premiers clubs qualifiés pour les demi-finales. Le Mans s'impose (76-73) dans sa salle, puis va gagner (87-68) à Gravelines-Dunkerque. Orléans s'impose également en deux manches (68-64) et (65-54) face à Chalon-sur-Saône. Le leader de la saison régulière, l'ASVEL s'impose en trois manches, gagnant largement ses deux matchs à domicile face à Strasbourg (91-68) et (88-59). Le champion en titre, Nancy doit également disputer la belle pour éliminer Roanne dans le remake de la finale de la saison dernière.
Demi-finales :[34],[35],[36] Les deux séries vont jusqu'à la belle. Après le hold-up parfait à Villeurbanne, en s'imposant d'un point suite à deux lancer-francs dans la dernière seconde. Lors du match retour, Nancy subit sa première défaite en play-off dans sa salle depuis quatre ans, l'ASVEL remporte la belle en réussissant un 16-0 en fin de match pour l'emporter. Orléans s'impose également d'un point lors de la première manche également, puis Le Mans égalise en gagnant dans sa salle (71-61). Orléans remporte la série à l'issue d'un match serré.
Finale :[37] La finale oppose les deux premiers de la saison régulière, ce qui est une surprise pour la Pro A de ces dernières années. L'ASVEL remporte la finale à Paris-Bercy en battant Orléans 55-41. L'ASVEL a vu sa victoire se dessiner lors du deuxième quart-temps en infligeant un 19-0 à Orléans. Amara Sy est élu MVP de la finale. L'ASVEL est la cinquième équipe différente sacrée en cinq ans.

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Alain Koffi (Le Mans)
Austin Nichols (Hyères Toulon)
Rodrigue Beaubois (Cholet)
Tony Dobbins (Orléans)
Thomas Heurtel (Pau Lacq Orthez)
Philippe Hervé (Orléans)

Le référendum a été créé par le magazine Maxi-Basket en 1982. Depuis cette saison, c'est l'hebdomadaire Basket News qui organise ce scrutin en partenariat avec L'Équipe, Sport+ et la LNB. Le vote s'effectue parmi les entraîneurs, les capitaines des équipes et les journalistes.

MVPs du mois[modifier | modifier le code]

Mois Joueur Équipe
Octobre Cedrick Banks Orléans
Novembre Laurent Foirest ASVEL Lyon-Villeurbanne
Décembre Amara Sy ASVEL Lyon-Villeurbanne
Janvier Cyril Julian Nancy
Février Dewarick Spencer Le Mans
Mars Bobby Dixon Le Mans
Avril Ricardo Greer Nancy

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]