Angela Gheorghiu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gheorghiu.

Angela Gheorghiu

Description de cette image, également commentée ci-après

Angela Gheorghiu, mars 2012

Naissance 7 septembre 1965 (48 ans)
Drapeau : Roumanie Adjud, Roumanie
Activité principale Artiste lyrique
Soprano
Style Opéra
Bel canto
Récompenses cf Angela Gheorghiu#Récompenses et distinctions honorifiques
Distinctions honorifiques cf Angela Gheorghiu#Récompenses et distinctions honorifiques
Site internet www.angelagheorghiu.com

Angela Gheorghiu, née Burlacu (en roumain : anˈd͡ʒela ɡe̯orˈɡi.u)) est une soprano roumaine. Depuis ses débuts professionnels en 1990, elle a chanté les principaux rôles pour soprano sur les scènes du Royal Opera House de Covent Garden, du Wiener Staatsoper, de la Scala pour ne citer que celles-ci. Sa discographie substantielle est principalement éditée par EMI Classics et Decca. En 1994, sous la direction de Georg Solti, elle interprète au Royal Opera House une Traviata mémorable qui lui vaut les éloges dithyrambiques de la critique unanime.

Biographie[modifier | modifier le code]

Angela Gheorghiu, de son nom patronymique Angela Burlacu, est née le 7 septembre 1965 à Adjud, Roumanie[1], [2], [3].

Gheorghiu chante des airs d'opéra très jeune avec sa sœur Elena Dan[4] et, dès l'âge de 14 ans, étudie le chant à l'université nationale de musique de Bucarest sous la direction de Mia Barbu. L'obtention de son diplôme en 1990 coïncidant avec la révolution et l'exécution de Nicolae Ceaușescu, la contraint à chercher rapidement une carrière internationale. Sa carrière professionnelle débute à l'Opéra national roumain de Cluj-Napoca dans le rôle de Mimi (La Bohème) en 1990. Elle remporte le concours international Belvedère la même année[5].

Après avoir divorcé de son premier mari dont elle conserve le nom de famille, Gheorghiu, Angela épouse le ténor Roberto Alagna en 1996 avec lequel elle chante fréquemment sur scène et en studio. Elle est élue 74e plus belle femme du monde par le magazine FHM[6], [7]. En octobre 2009, Alagna annonce leur séparation dans les colonnes du journal Le Figaro. Gheorghiu confirme l'information sur son site web où elle affirme que le couple n'entretient plus de relation depuis deux ans[8]. Leur séparation amène Gheorghiu à décliner l'offre qui lui est faite en décembre 2009 par le Metropolitan Opera de chanter Carmen en compagnie d'Alagna[9]. Leur divorce est prononcé en décembre 2009[10]. Néanmoins, lors d'un entretien avec le Daily Express au mois de mars 2011, elle dit qu'Alagna et elles sont à nouveau ensemble mais qu'ils souhaitent chanter séparément pendant quelque temps et qu'ils envisagent de se retirer tous deux de la scène et avoir leurs propres enfants[11], [12], [13]. De fait, on a pu les voir ensemble en mars 2011 dans l'arrière-scène du Royal Opera House de Londres où Alagna interprète Aida.

Carrière[modifier | modifier le code]

Gheorghiu débute sur les scènes internationales en 1992 au Royal Opera House dans le rôle de Zerlina (Don Giovanni)[14]. Elle est ensuite l'Adina de L'elisir d'amore au Wiener Staatsoper et interprète Mimi au Metropolitan Opera[15]. Elle est auditionnée par le chef d'orchestre Sir Georg Solti en 1994 pour une nouvelle production de La traviata au Royal Opera House. Sa première Traviata lui confère un statut international.

Gheorghiu oriente son répertoire sur différents rôles : Violetta, Mimi, Magda, Adina et Juliette. En 2003, elle débute dans le rôle de Nedda (Paillasse) et dans celui de Marguerite de la Damnation de Faust. Soprano au registre étendu et à la voix sombre[16], Gheorghiu est également apte à chanter des rôles spinto. Elle a enregistré Tosca (également paru sous forme d'un film tourné par Benoît Jacquot) et Leonora du Trouvère pour EMI. En 2006 elle chante Tosca au Royal Opera House de Covent Garden. Sa prestation connaît un succès retentissant surtout pour la raison que la fameuse production de Zeffirelli de 1964 est remplacée par une nouvelle dont elle interprète la première. On a comparé les Tosca de Gheorghiu et de Maria Callas à partir de laquelle la production de Zeffirelli est conçue.

Angela Gheorghiu prend part à de nombreux concerts, chantant en soliste ou avec ses collègues. La réouverture du Royal Opera House Covent Garden (1999) et du Teatro Malibran (it) de Venise comptent parmi ses plus importantes prestations de même que celle pour l'ouverture de l'opéra de Valence en présence de la reine Sophie d'Espagne en 2005. En 2002, elle chante au « Prom at the Palace » pour le jubilé de la reine Élisabeth II. L'événement est immortalisé sur DVD. Elle se produit également au Gala qui marque le jubilé de la reine Béatrix à Amsterdam en 2005 mais aussi au Concert du Nouvel An au palais Garnier (2006), au Met Summer Concert de Prospect Park (2008), au concert donné à la mémoire de Luciano Pavarotti à Petra (2008). Gheorghiu est invitée en 2009 aux 32e Kennedy Center Honors tenus à Washington pour honorer Grace Bumbry. Elle interprète Vissi d'Arte de la Tosca (Puccini) en présence de Barack Obama, président des États-Unis[17].

Au mois de décembre 2000, Gheorghiu interprète le rôle-titre du film Tosca aux côtés de Roberto Alagna et Ruggero Raimondi. Le film, réalisé par Benoit Jacquot, projeté dans plusieurs salles dans le monde et immortalisé sur DVD, reçoit un accueil chaleureux tant de la part du public que de la critique. La revue américaine Opera News écrit : « She is one of the most sensuous Toscas imaginable… Angela Gheorghiu's passion and beauty are ideal for Tosca. »[18] , [19]. Gheorghiu est présente pour la projection du film au Festival du film de Venise en 2001. Elle interprète la Juliette du film Roméo et Juliette, en 2002, aux côtés de Roberto Alagna et Tito Beltrán, film également gravé sur DVD[20].

Gheorghiu endosse pour la première fois le rôle d'Adriana dans Adriana Lecouvreur, de Francesco Cilèa, une nouvelle production du Royal Opera House, Covent Garden en novembre 2010. The Observer écrit à ce propos : « It's hard to imagine anyone bettering Angela Gheorghiu in this part. Her voice, feather-light and creamy yet with a core of steel, matches the liquid way she moves on stage. She's a natural actress and made the improbable death scene heartbreakingly believable and her signature aria « Poveri fiori » simply unforgettable. »[21], [22]. The Telegraph écrit de son côté : « Adriana is known as a nice, easy sing for ageing or challenged prima donnas (no difficult top notes, and a tame orchestra), so Gheorghiu, in her vocal prime, should have found it a doddle. But her first aria was bumpy and nervous, and she fudged the end of the second. Elsewhere, in duet and declamation, she often sang exquisitely. »[23], [24].

Gheorghiu et les grandes scènes mondiales[modifier | modifier le code]

Gheorghiu a parfois des relations difficiles avec la direction des salles. Certaines ont mis fin à leur collaboration en raison de conflits avec les directeurs des établissements concernés qui, ainsi qu'elle l'explique dans un entretien avec ABC, « voulaient exprimer leur vision personnelle en oubliant les personnages. Parfois, ce qui était présent dans le scénario allait à l'encontre de l'histoire et de la musique[25] ». Elle attribue son franc-parler au fait qu'elle a grandi en Roumanie sous le régime totalitaire de Nicolae Ceaușescu :

« Parce que j'ai grandi dans un pays où toute opinion personnelle était impossible, cela m'a rendue plus forte. Beaucoup de chanteurs sont effrayés à l'idée de ne pas être réinvités par une salle d'opéra s'ils parlent franchement. J'ai cependant le courage d'être, en quelque sorte, une révolutionnaire. Je veux me battre pour l'opéra, afin qu'il soit pris au sérieux. La musique pop s'adresse au corps, mais l'opéra s'adresse à l'âme[26] »

. Gheorghiu a eu des relations orageuses avec Joseph Volpe directeur du Metropolitan Opera où elle débute dans le rôle de Mimi (La Bohème, Giacomo Puccini) en 1993. En 1996, Gheorghiu interprète la Micaela d'une nouvelle production de Carmen dans lequel elle donne la réplique à Waltraud Meier et Plácido Domingo. Cette production de Franco Zeffirelli exige de Micaela qu'elle porte une perruque blonde, ce qui déplait profondément à Gheorghiu. Lors de la tournée du Met au Japon en 1997, elle refuse de l'arborer. Ce à quoi Volpe lui assène « The wig is going on, with you or without you[27] » et, sur ces paroles, la remplace par sa doublure[28], [29].

Elle fait une réapparition au MET en 1998 pour six représentations de Roméo et Juliette en compagnie de son mari Roberto Alagna dans le rôle de Roméo. Volpe programme Gheorghiu pour interpréter Violetta Valéry dans une nouvelle production de la Traviata mise en scène par Franco Zeffirelli dont la première doit avoir lieu en novembre 1998. Alagna doit chanter le rôle d'Alfredo Germont, amant de Violetta. D'après Volpe, Gheorghiu et Alagna argumentant certains détails de la production avec l'équipe et la direction de la salle, repoussent sans cesse la signature du contrat. Ils finissent par le faire et faxent le document au Met une journée après l'expiration de la date pour l'envoyer. Volpe refuse de l'accepter si bien que la production ouvre avec Patricia Racette et Marcelo Álvarez dans le rôle des amants[28].

Au mois de septembre 2007, William Mason, directeur général du Lyric Opera of Chicago, écarte Gheorghiu de sa production de La Bohème pour absence de répétition, non-essayage des costumes et, plus généralement, conduite « non professionnelle ». Gheorghiu déclare dans un communiqué qu'elle avait sauté quelques répétitions pour passer du temps auprès de son mari qui chante Roméo et Juliette au Met et qu'elle-même répète pour Madama Butterfly de Puccini. Elle rajoute : « I have sung 'Boheme' hundreds of times, and thought missing a few rehearsals wouldn't be a tragedy. It was impossible to do the costume fitting at the same time I was in New York »[30], [31].

Six semaines plus tard, Gheorghiu fait ses débuts au San Francisco Opera dans le personnage de Magda (La Rondine) qui reçoit un avis enthousiaste de la critique[32], [33]. Cette production du San Francisco Opera est directement issue de celle du Royal Opera House Covent Garden de Londres dont la première a eu lieu le 7 mai 2002 avec Gheorghiu (Magda) et Alagna (Ruggero). C'est celle que la cantatrice admire le plus :

« When the curtain opened on La rondine at Covent Garden, the audience gasped and applauded. People want to dream. If directors want to do something new with operas, why not do something beautiful?[34], [35] »

Malgré ces problèmes, Gheorghiu et Alagna retournent au Met pour cinq représentations de L'elisir d'amore en 1999 et quatre représentations de Faust en 2003. Gheorghiu endosse le personnage de Liù (Turandot , Giacomo Puccini) en 2000, celui de Violetta (La Traviata, Giuseppe Verdi), celui d'Amelia de Simon Boccanegra (Giuseppe Verdi) en 2007. Elle apparait en Mimi (La Bohème) en 2008 et en Magda dans la production de La Rondine au cours de la saison 2008/2009 du Met dont c'est la première reprise depuis 1936. En remplacement du rôle de Marie-Antoinette dans l'opéra Fantômes du Trianon (rarement à l'affiche) de John Corigliano abandonné en raison de la récession, elle reprendra celui de Violetta pour la saison 2009/2010 du Met.

Le 31 décembre 2008, Angela Gheorghiu est l'interprète de la première d'une nouvelle production de La Rondine au Met. La dernière représentation dans cette salle remonte à 70 ans. Elle est en compagnie de Roberto Alagna, Marius Brenciu, Lisette Oropesa et Samuel Ramey. Elle reçoit quelques commentaires favorables pour son interprétation de Magda dont celui du Epoch Times : « Gheorghiu embodies the part, as actress and singer, with her natural charisma[36] ». L'opinion du New York Times est plus mitigée : « Vocally, both leads are somewhat disappointing. Ms. Gheorghiu, as Magda, sings with gleaming sound and wonderfully dusky colorings in the strong top register of her voice. But the earthy richness of her mid-range singing sometimes turns breathy, and her low voice is curiously weak[37] ».

Gheorghiu au Met et ailleurs[modifier | modifier le code]

En août 2009, Gheorghiu supprime toutes ses représentations de Carmen au Met pour des « raisons personnelles »[38]. Ce devait être sa première interprétation du rôle titre habituellement chanté par une mezzo-soprano. Elle supprime également toutes ses apparitions au Met pour les derniers mois de 2010 ainsi que sa prestation dans l'opéra Roméo et Juliette de Gounod prévue au mois de mars 2011 en prétextant une maladie puis, quelques jours plus tard, sa présence dans Faust prévu pour la saison 2011/2012 du Met. D'après son impresario, elle « ne sentait pas à l'aise dans le rôle [de Marguerite][39] . Peter Gelb, directeur du Met, dit que les suppressions fréquentes du calendrier de la cantatrice « devenaient un problème croissant pour [le Met][40]. ». Gelb disait cependant que tout était prêt pour le retour de Georghiu sur la scène du Met. Il disait également que « cela n'avait rien à voir avec les perruques[41]. », [42].Elle annule deux fois le récital qu'elle devait donner à Paris, à la salle Pleyel, pendant la saison 2011-2012.

Récompenses et distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Gheorghiu a enregistré de nombreux récitals sous forme d'albums ainsi que nombre d'opéras. Elle est également apparue dans de nombreuses émissions de télévision et concerts. L'enregistrement par EMI de la Manon de Jules Massenet avec Angela Gheorghiu dans le rôle-titre remporte le Gramophone Award 2001 du "Best Opera Recording" (Meilleur enregistrement d'un opéra) et a été nominé pour le "Best Opera Recording" lors des Grammy Awards 2002[43], [44]. L'enregistrement par EMI de Tosca (Puccini) avec Roberto Alagna et Ruggero Raimondi dans les rôles titre lui vaut le prix Deutscher Schallplattenpreis en 2002)[45]. Elle est également honorée du Diapason d'Or et du Choc du Monde de la Musique en France, du prix Caecilia en Belgique, de l'Echo Awards, du prix Musica e dischi italien, du Foreign Lyric Production Award (prix de la Meilleure Production Lyrique Étrangère) au Royaume-Uni et du USA Critics’ Award.

Gheorghiu remporte le titre d'« Artiste de l'Année » aux Classical Brit Awards en 2001 et 2010[46]. Elle reçoit la Médaille de Vermeil de la Ville de Paris et est promue officier dans l’ordre des Arts et des Lettres puis élevée au grade de chevalier par le ministère de la Culture français. En 2010, elle est élevée au rang de docteur honoris causa par l'Université des Arts de Iasi (Roumanie)[47] et reçoit la plus haute distinction de l'État roumain, l'« Étoile de Roumanie », des mains du Président de ce pays[48].

Répertoire[modifier | modifier le code]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Cette liste comprend les enregistrements disponibles en CD, DVD et VHS

Audio[modifier | modifier le code]

Année de
parution
Titre de l'œuvre Producteur Numéro d'identification
Type de support
1994 La traviata (Verdi) Decca 000289 448 1192 6 CD
1995 The Puccini Experience RCA B0000024FD CD
1996 L'elisir d'amore (Donizetti) Decca 000289 478 2491 6 CD
1996 Arias Decca 000289 452 4172 2 CD
1996 Carmen (Bizet) Teldec B000000S8P CD
1996 Roberto Alagna & Angela Gheorghiu – Duets and Arias EMI 0724355611727 CD
1998 Roméo et Juliette (Gounod) EMI 0094635862423 CD
1998 My World Decca 458 3602 CD
1998 Angela Gheorghiu & Roberto Alagna – Verdi per due EMI 0724355665621 CD
1999 La Bohème (Puccini) Decca 000289 466 0702 2 CD
1999 Il trittico (Puccini) EMI 0724355658722 CD
1999 Werther (Massenet) EMI 0724355682024 CD
2000 Verdi Heroines Decca 000289 466 9522 7 CD
2000 Manon (Massenet) EMI 0724355700520 CD
2001 Messa da Requiem (Verdi) EMI 0724355716828 CD
2001 Casta Diva EMI 0724355716323 CD
2001 Mysterium – Sacred Arias Decca 000289 466 1022 0 CD
2001 Tosca (Puccini) EMI 0724355717320 CD
2002 Angela Gheorghiu: Live From Covent Garden EMI 0724355726421 CD
2002 Il trovatore (Verdi) EMI 0724355736024 CD
2003 Carmen (Bizet) EMI 0094635243529 CD
2004 The Essential Angela Gheorghiu Decca 473 3202 2 CD
2004 Diva EMI 0724355770622 CD
2004 Last Night at the Proms Warner Classics B0002CPEPM CD
2005 25 Jaar Koningin Beatrix EMI 072455806925 CD
2005 Puccini Opera Arias EMI 0094633235526 CD
2007 Live à La Scala EMI 094639442027 CD
2008 Marius et Fanny Larghetto CD
2008 Angela & Roberto Forever EMI 5099921459924 CD
2008 My Puccini EMI 2174412 CD
2009 Madama Butterfly (Puccini) EMI 5099926418728 CD
2009 L'amico Fritz (Mascagni) Deutsche Grammophon 00289 477 8367 CD
2010 Classical Legends – In Their Own Words EMI CD
2010 Best of Angela Gheorghiu – Diva EMI Japan CD + DVD
2010 Les Stars du Classique EMI UK/Zoom 5099990582325 CD
2010[49] Roméo et Juliette (Gounod) EMI Classics 5099964070025 CD
2010[49] La rondine (Puccini) EMI Classics 509996407482 CD
2010 Classical 2011: Angela Gheorghiu, Plácido Domingo, Anna Netrebko, Luciano Pavarotti etc. EMI B00485A7LA CD
2011 Fedora (Giordano) Deutsche Grammophon 000289 477 8367 1 CD
2011 Hommage à Maria Callas EMI 50999 6 31509 2 6 1 CD
2012 Habanera EP avec Maria Callas (Record Store Day UK exclusive 2012) EMI / HMV RSD2012 7" édition limitée sur vinyl
2013 O, ce veste minunata! Colinde romanesti MediaPro Music B00GUZJNHA CD

Vidéo[modifier | modifier le code]

Année de
parution
Titre de l'œuvre Producteur Numéro d'identification
Type de support
1994 La traviata (Verdi) Decca DVD
1995 Plácido Domingo: Live enregistré à Prague avec Angela Gheorghiu Beckmann Visual Publishing DVD
1996 L'elisir d'amore (Donizetti) Decca DVD
1996 La rondine (Puccini) EMI DVD
2001 Classics on a Summer's Evening EMI DVD
2001 Messa da Requiem (Verdi) EMI DVD
2001 Tosca (Puccini) EMI DVD
2002 Angela Gheorghiu: Live enregistré à Covent Garden EMI DVD
2002 Prom at the Palace Opus Arte DVD
2003 Roméo et Juliette (Gounod) Arthaus Musik DVD
2004 Art of Angela Gheorghiu Decca DVD x 2
2005 25 Jaar Koningin Beatrix EMI DVD
2007 La traviata (Verdi) Arthaus Musik DVD/Blu-ray
2007[50] La traviata (Verdi) Arthaus Musik DVD
2008 Great Opera Arias: Concert avec Domingo, Alagna, Gheorghiu Kultur Video DVD
2008[51] La bohème (Puccini) EMI DVD
2009 Waldbühne Concert – Nuit italienne Kultur Video DVD
2009 Tribute to Pavarotti – One Amazing Weekend in Petra Decca DVD
2010 Best of Angela Gheorghiu – Diva EMI Japan DVD + CD
2010[51] La rondine (Puccini) EMI DVD
2010[52] Faust (Gounod) EMI DVD
2012 Adriana Lecouvreur (Cilea) Decca DVD/Blu-ray
2012 Tosca (Puccini), au Royal Opera House, avec Jonas Kaufmann EMI DVD/Blu-ray[53]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Warrack et Ewan West, Gheorghiu, Angela, The Concise Oxford Dictionary of Opera, Oxford University Press, 1996
  2. (en) Nicolas Slonimsky et Laura Diane Kuhn, Baker's Biographical Dictionary of Musicians, Gale Group, 2001, p. 1264
  3. (en) David M. Cummings, « 'Gheorghiu, Angela' », International Who's Who in Classical Music, Routledge, 2003, p.274.
  4. (en) « Roberto Alagna », People Magazine,‎ 21-06-1999
  5. Vienna Chamber Opera: International Hans Gabor Belvedere Singing Competition
  6. (en) Ed Vulliamy, « Angela Gheorghiu and Roberto Alagna: A double act of arias and anger », The Observer,‎ 17-12-2006 (consulté le 27-10-2011).
  7. (en) « With a voice like that, she’s allowed to be a nightmare (avec une telle voix, elle pourrait être un cauchemar) », The Times,‎ 11-06-2006 (consulté le 27-10-2011).
  8. (fr) Lutaud,Léna, « "Roberto Alagna et Angela Gheorghiu se séparent" », Le Figaro,‎ o8-10-2009.
  9. (en) Bernheimer, Martin, « "Carmen" », Financial Times,‎ 04-01-2010 (consulté le 27-10-2011).
  10. (ro) « "Soprana Angela Gheorghiu nu mai divorţează" », Antena 3 (Romania),‎ 12 -12-2009.
  11. (en) Grant, Brigit, « "Diva Angela Gheorghiu is a Little Angel" », Daily Express,‎ 13-03-2011 (consulté le 27-10-2011).
  12. (en) Angela Gheorghiu and her husband, tenor Roberto Alagna are back together, Bucharest English Herald, 14 mars 2011.
  13. Alagna lors d'un entretien accordé au magazine Diapason en septembre 2011.
  14. (en) « Biography on Official website (2004) ».
  15. (en) « Biography of Angela Gheorghiu – The Metropolitan Opera »
  16. (en) Neil Crory, (2005) Recommended CD Recordings: Puccini: Angela Gheorghiu, Opera Canada, 2005, 46(2): p.47.
  17. (en) Torrance, Kelly Jane, « Kennedy Center honorees reflect America’s diversity », The Washington Times,‎ 07-12-2009.
  18. « Elle est l'une des Tosca la plus sensuelle qu'il soit possible d'imaginer... La passion et la beauté d'Angela Gheorghiu sont idéales pour Tosca. »
  19. IMDB Tosca, le film.
  20. (en) Angela Gheorghiu sur l’Internet Movie Database
  21. « Il est difficile d'imaginer mieux qu'Angela Gheorghiu dans cette partition. Sa voix, légère comme une plume, crémeuse mais pourtant au cœur d'acier, correspond à la façon coulée avec laquelle elle se déplace sur la scène. Elle est une actrice naturelle qui réalise une scène de la mort bouleversante et crédible et signe une aria « Poveri fiori » tout simplement inoubliable. »
  22. (en) Stephen Pritchard, « Adriana Lecouvreur; Tansy Davies - review », The Observer,‎ 21-11-2010 (consulté le 04-11-2011)
  23. « [l'opéra] Adriana est connu pour être [un opéra] beau et facile à chanter destiné à des prima donnas âgées ou faiblardes (pas de notes hautes, un orchestre discret). Gheorghiu, à l'apogée de ses possibilités vocales, aurait dû le trouver facile. Sa première aria fut enlevée et nerveuse et elle esquiva la fin de la seconde. Par ailleurs, elle chanta exquisément les duos et déclamations. »
  24. (en) Rupert Christiansen, « Adriana Lecouvreur, Royal Opera House, London, review », The Daily Telegraph,‎ 19-11-2010 (consulté le 04-11-2011)
  25. « que quiere expresar sus fantasías, olvidándose de los personajes. A veces, lo que se representa en el escenario va en contra de la historia y de la música. » in Susana Gaviña, «Yo tengo el control en la ópera», ABC, 18 mai 2007. Consulté le 3 octobre 2011.
  26. « Because I grew up in a country where there was no possibility of having an opinion, it makes me stronger now. Lots of singers are frightened about not getting invited back to an opera house if they speak out. But I have the courage to be, in a way, revolutionary. I want to fight for opera, for it to be taken seriously. Pop music is for the body, but opera is for the soul ». Warwick Thompson, Her serene highness, The Times, 4 mai 2007. Consulté le 3 June 2008.
  27. « La perruque sera, que vous le vouliez ou non »
  28. a et b (en) Tommasini, Anthony, « Hesitating Celebrity Couple Loses a Met Opera Contract », The New York Times,‎ 04-04-1998 (consulté le 16-10-2011).
  29. (en) Johanna Fiedler, Molto Agitato: The mayhem behind the music at the Metropolitan Opera (ISBN 038548187X, lire en ligne) Doubleday, 2001, p. 299.
  30. « J'ai déjà chanté La Bohème une centaine de fois. Ainsi, le fait de sauter quelques répétitions n'est pas une tragédie. Il m'était impossible de me prêter à des essayages alors que je me trouvais à New York. »
  31. (en) « Lyric Opera of Chicago fires soprano Angela Gheorghiu », Associated Press, via The International Herald Tribune,‎ 28-09-2007 (consulté le 09-10-2011).
  32. (en) Joshua Kosman, « Gheorghiu's debut worth the wait in Opera's 'La rondine' », San Francisco Chronicle,‎ 09-11-2007 (consulté le 13-10-2011)
  33. (en) Georgia Rowe, « Angela Gheorghiu is the wind beneath the wings of 'La rondine' », The Oakland Tribune,‎ 13-11-2007 (consulté le 3-10-2011).
  34. « Lorsque le rideau se lève sur 'La Rondine' au Covent Garden, les spectateurs, le souffle coupé, applaudissent. Ils veulent du rêve. Si les directeurs d'opéras veulent faire quelque chose de nouveau, pourquoi ne serait-ce pas quelque chose de magnifique ? »
  35. (en) Robert Thicknesse, « The angel comes down to earth », The Times,‎ 11-06-2004 (consulté le 13-10-2011).
  36. « Gheorghiu incarne le rôle, aussi bien en tant qu'actrice que comme cantatrice, avec son charisme naturel » in Rosemarie Fruehauf, « "The Met's La rondine Charms" », The Epoch Times, 15-21 janvier 2009.
  37. « Vocalement, les deux rôles principaux sont quelque peu décevants. Le chant de Mme Gheorghiu, en tant que Magda, est brillant avec de magnifiques couleurs mates dans l'extrême aigu de son registre. Mais la richesse terreuse de son medium se voile parfois et ses basses manquent curieusement de fermeté » in Anthony Tommasini, « Puccini and Operetta? He Does It His Way », The New York Times,‎ 01-01-2009 (consulté le 16-10-2011).
  38. (en) Tim Walker, « Soprano Angela Gheorghiu refuses to sing in New Year », The Telegraph,‎ 13-08-2009 (consulté le 03-02-2012).
  39. « She felt uncomfortable in the concept »
  40. « an increasingly difficult problem for (the Met) »
  41. « this has nothing to do with wigs »
  42. (en) Daniel Watkin, « Gheorghiu Withdraws From ‘Faust’ at Met », The New York Times,‎ 07-03-2011.
  43. (en) « 2002 Grammy Nominees, Grammy Award Spotlight », CNN. Note that the Grammy awards recognize accomplishments by musicians from the previous year.
  44. (en) Paul Cutts, « Alagna scores second Gramophone Awards success »,‎ 19-10-2001.
  45. Deutscher Schallplattenpreis Details au sujet du prix
  46. Angela Gheorghiu won Classical Brit Award in 2010
  47. Victoria Cantir, Ziarul de Iasi, 07.12.2010
  48. Monitorul Oficial, Decretul 921 din 27 septembrie 2010 privind conferirea Ordinului National Steaua Romaniei in grad de Comandor
  49. a et b Extrait de "Home of the Opera" collection
  50. Live enregistré à La Scala, Milan
  51. a et b Live enregistré au Metropolitan Opera, New York
  52. Live enregistré au Royal Opera House, Londres
  53. Tosca, enregistré en 2011 au ROH, sur amazon.co.uk. Consulté le 30 août 2012.