Cerro de Pasco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cerro de Pasco
Blason de Cerro de Pasco
Héraldique
Drapeau de Cerro de Pasco
Drapeau
Image illustrative de l'article Cerro de Pasco
Administration
Pays Drapeau du Pérou Pérou
Région Pasco
Province Pasco
Maire Jhoni Teodosio Ventura Rivadeneira
Démographie
Gentilé Cerreño (a)
Population 70 000 hab.
Géographie
Coordonnées 10° 40′ 48″ S 76° 15′ 00″ O / -10.68, -76.25 ()10° 40′ 48″ Sud 76° 15′ 00″ Ouest / -10.68, -76.25 ()  
Altitude 4 330 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pérou

Voir sur la carte Pérou administrative
City locator 14.svg
Cerro de Pasco
Liens
Site web http://www.munipasco.gob.pe

Cerro de Pasco est une ville située au sommet de la cordillère des Andes du centre du Pérou, capitale de la région de Pasco et centre minier important. Elle est reliée par route et par rail à la capitale Lima distante de 295 km. Sa situation en fait un lieu de vie parmi les plus hauts du monde, certainement la ville de plus de 50 000 habitants la plus haute de la planète, perchée à un peu plus de 4 330 mètres d'altitude, en culminant même à 4380 dans le secteur de Yanacancha[1]. La température moyenne y est d'environ 6 degrés Celsius (moyennes annuelles maximale 12,4 et minimale -0,6)[2].

La ville s'est développée grâce à la mine et autour d'elle, formant ainsi une immense carrière à ciel ouvert qui s'étend sur 2 km et atteint près de 400 mètres de profondeur, rognant et menaçant ainsi directement la ville. Pour faire face au problème, mais aussi à celui des graves problèmes de pollution (engendrés également par la mine) sur la population, les autorités péruviennes projettent de rebâtir la ville[3]...

Cité minière[modifier | modifier le code]

Cerro de Pasco fut un des plus importants gisements d'argent de la planète, à sa découverte au début du XVIe siècle. La ville est fondée officiellement sous le nom de "Villa de Pasco" en 1578 par les colons espagnols, qui lui accordèrent dès 1639 le titre de "Cité Royale des Mines" ("Ciudad Real de Minas"). Bien que les gisements furent épuisés par ces derniers elle reste ensuite un centre minier très important (cuivre, zinc, plomb). Dans les années 1820, les anglais forment une "Compagnie du Pérou" exploitant le Cerro de Pasco, qui extrait alors un tiers du 1,5 millions de livres d’argent produit par an par le pays, au capital d'un million de livres. Cet engouement anglais pour les mines d'Amérique du Sud se heurte rapidement à la Crise boursière de 1825.

La mine appartient actuellement à la Volcán Compañía Minera qui l'acheta à Centromin, une entreprise publique qui fut privatisée dans les années 1990. Ces dernières années (2006), la mine a eu une production combinée entre l'extraction souterraine et l'extraction à ciel ouvert, à une hauteur totale de 3,34 millions de tonnes, réparties en 58 300 tonnes de plomb, 155 300 tonnes de zinc et 260 tonnes d'argent, mais il n'est pas clair qu'il s'agisse du métal extrait ou effectivement recouvré. Les réserves de minerai sont encore larges, avec 40 millions de tonnes de réserves et 50 autres millions en ressources. La production de cuivre a cessé depuis plusieurs années, même si on peut encore voir les restes de l'ancienne fonderie près du chemin de fer, à l'ouest de la propriété Colquijirca[4].

Sport[modifier | modifier le code]

À Cerro de Pasco se rencontrent régulièrement certaines équipes de Football péruviennes, telles que Union Minas ou Deportivo Wanka. La ville est souvent critiquée pour la hauteur de son stade, à cause de la neige et du manque d'oxygène.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]