Đà Lạt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Đà Lạt
Vue de la cathédrale de Đà Lạt (juillet 2010)
Vue de la cathédrale de Đà Lạt (juillet 2010)
Administration
Pays Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Province Lâm Đồng
Démographie
Population 206 105 hab. (2009)
Densité 524 hab./km2
Géographie
Coordonnées 11° 56′ 30″ N 108° 26′ 18″ E / 11.9417, 108.4383311° 56′ 30″ Nord 108° 26′ 18″ Est / 11.9417, 108.43833  
Altitude 1 500 m
Superficie 39 300 ha = 393 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam

Voir la carte administrative du Viêt Nam
City locator 14.svg
Đà Lạt

Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam

Voir la carte topographique du Viêt Nam
City locator 14.svg
Đà Lạt

Đà Lạt, orthographié aussi en Dalat, est une ville des Hauts plateaux du centre du Việt Nam de 188 467 habitants, capitale de la province de Lâm Đồng. En français, ses habitants sont appelés « Dalatois ».

Historique[modifier | modifier le code]

Le site fut découvert par le célèbre médecin Alexandre Yersin lors d'une de ses premières expéditions. Il y installa un sanatorium avec l'aide de Paul Doumer pour permettre, entre autres, aux coloniaux de récupérer des fatigues dues au climat tropical. Sa devise latine est d'ailleurs Dat Laetitiam Aliis Aliis Temperiem qui signifie « Elle donne aux uns la joie, aux autres le bon temps. »

Ville de montagne romantique, Đà Lạt exerce une attraction touristique importante grâce à ses paysages : chutes d'eau, lacs, prairies luxuriantes et vallées fleuries, ses villas coloniales dont le style art-déco (1920-1940) rappelle l'architecture des provinces de l'ancienne métropole. On y trouve des villas normandes aussi bien que des chalets savoyards ou des maisons basques, et une cathédrale à la française. L'hôtel Langbian Palace (aujourd'hui Dalat palace), inauguré en 1922, accueille les colons en villégiature fuyant les grandes chaleurs.

L'empereur Bao Dai y possédait une résidence. Son épouse fit venir de France les Chanoinesses de Saint-Augustin de la Congrégation Notre-Dame pour y ouvrir un internat d'élite en 1935, Notre-Dame du Langbian (Couvent des Oiseaux), où elle inscrivit ses filles. Il ferme ses portes à l'arrivée des communistes en 1975.

Sa gare, inspirée de celle de Deauville, est célèbre.

L'actuel collège pédagogique de Đà Lạt, ancien lycée Yersin

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'amiral Jean Decoux, qui aimait y séjourner, songea à ériger Đà Lạt au rang de capitale administrative de l'Indochine française. Deux conférences importantes pour l'avenir de la péninsule y furent tenues en 1946.

Une école d'enfants de troupe eurasien y fut fondée en septembre 1939 puis transférée au Cambodge en 1944 avant de revenir à Đà Lạt en 1946 où elle fonctionna jusqu'en 1954. À la fin de 1950, le général Jean de Lattre de Tassigny y créa une école militaire pour l'Armée nationale vietnamienne loyaliste de l'empereur Bảo Đại qu'on surnomma vite le Saint-Cyr vietnamien.

Climat[modifier | modifier le code]

Đà Lạt est l'une des villes surnommées « ville de l’éternel printemps » ; la température moyenne ne descend jamais au-dessous de 10 °C en hiver, et elle ne dépasse pas 25 °C en été. Ce climat doux et clément permet à la ville d'avoir une grande variété de cultures de fleurs et de fruits.

Personnalités nées à Đà Lạt[modifier | modifier le code]

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :