Armée nationale vietnamienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armée nationale vietnamienne
Drapeau de l'ANV
Drapeau de l'ANV

Période 1949 – 1954
Pays État du Viêt-Nam
Allégeance Empereur Bao Dai
Type Armée
Effectif maxi 168 000 personnes
Guerres Guerre d'Indochine (1949-1954)
Batailles Bataille de Saigon (1955)
Commandant historique Nguyen Van Hinh

L'Armée nationale vietnamienne (en Viêt-namien: Quân đội Quốc gia Việt Nam) était la force armée de l'État du Viêt-Nam. Créée en mars 1949 elle ne prendra son essor qu'à partir de décembre 1950 avec l'arrivée en Indochine du général de Lattre. Commandée par le général Nguyen Van Hinh elle était loyale au Chef de l’État Bảo Đại.

Opérations durant la guerre d'Indochine[modifier | modifier le code]

L'AVN a combattu au sein des forces de l'Union française lors de la guerre d'Indochine jusqu'en 1954. Elle était opposée aux forces du Viet Minh de Ho Chi Minh soutenues par la Chine communiste.

En 1955, l'État du Vietnam est scindé en deux : au nord la République démocratique du Viêt Nam d'Ho Chi Minh et au sud la République du Viêt Nam de Ngo Dinh Diem.

En 1956, lorsque les troupes françaises se retirent du Vietnam, la plupart des officiers de l'AVN restent dans l'armée de la République du Vietnam. Après la chute de Saigon en 1975, ils rejoindront la Légion étrangère française ou s'exileront en France ou aux États-Unis.

Évolution des effectifs[modifier | modifier le code]

Bénéficiant d'un encadrement français et d'un soutien matériel des États-Unis L'AVN est rapidement devenu une armée moderne sur le modèle de corps expéditionnaire français en Extrême-Orient.
Les officiers et sous-officiers sont formés dans des écoles de cadres telles que l'école militaire interarmes, l'EMIA de Dalat, destinée à la formation des officiers d'active et les quatre autres écoles pour officiers de réserve.

Constituée en 1949 de 4 bataillons, les effectifs de l'ANV vont évoluer de la façon suivante au cours du conflit :

  • 1949 : 32 000 hommes
  • 1950 : 65 000 hommes
  • 1951 : 110 000 hommes
  • 1952 : 148 000 hommes
  • 1953 : ???
  • 1954 : 168 000 hommes

En 1953, l'ANV formera six groupements mobiles - les GM 11, 21, 31, 32, 41 et 42 - constitués de trois bataillons d'infanterie et un groupe d'artillerie, ainsi qu'un groupement aéroporté le GAP 3.

Les grades militaires de l'AVN[modifier | modifier le code]

Les grades militaires de l'AVN sont hiérarchisés comme à ceux de l'armée française et sont constitués d'étoiles et de barrettes.

Lorsque l'ANV a été remplacée par l'armée de la République du Viêt Nam après la chute de l'État du Vietnam en 1955, la hiérarchie des grades militaires a été modifiée.

Composition[modifier | modifier le code]

Armée de Terre[modifier | modifier le code]

Emblème du TDND 6, désigné 6e BPVN par le haut-commandement français.

L'armée de terre de l'AVN est organisée en unités d'artillerie, d'infanterie, du génie, du train, des transmissions et de cavalerie blindée.

Infanterie
Dès 1949, les quatre premiers bataillons vietnamiens (1er, 2e, 3e et 4e BVN) sont mis sur pied.
En 1954, elle compte :

  • 82 BVN - bataillon de 829 hommes encadrés par des français,
  • 81 TDKQ - Tiêu Doan Kinh Quan - Bataillon léger constitué de 737 hommes tous vietnamiens,
  • 21 bataillons de gardes.

Parachutistes
Les unités parachutistes, les TDND (Tieu Doan Nhay Du, lit. "bataillon commando") ou en français les BPVN (surnommés les Bawouan), forment les troupes de choc de cette armée. En 1954, elles comptent cinq bataillons :

Certaines de ces unités seront intégrées dans le GCMA (groupement de commandos mixtes aéroportés).
Cavalerie et artillerie
En 1954, la cavalerie blindée comptera jusqu'à 10 ERVN (escadrons de reconnaissance vietnamiens) et 9 GAVN (groupes d'artillerie vietnamiens).

Armée de l'air[modifier | modifier le code]

Ses effectifs resteront modestes tout au long du conflit. Lors de l'opération Atlas en avril 1953, elle comptait quelques Morane Saulnier MS-500, MD 315 Flamant, Douglas DC-3 et DC-4, (Cf. liens externes).

Marine[modifier | modifier le code]

Comme pour l'armée de l'air, la marine restera de taille réduite et sera principalement composée de patrouilleurs et de transports de troupe (LCI) ou de matériel (LCM).

Équipements & armements[modifier | modifier le code]

Tout comme pour le CEFEO, la plupart des matériels et équipements militaires de l'AVN datent de la Seconde Guerre mondiale. Les armes à feu sont d'origine américaine ou française. Les casques sont les US M1 américains, ou des copies du modèle français M51 mais certaines unités portent les chapeaux de brousse américain ou australien. Les uniformes sont soit américains, anglais ou français.

Armes de poing

Fusils

Pistolets mitrailleurs

Fusils mitrailleurs et mitrailleuses

Lances roquette

Grenades

Chars d'assaut

Automitrailleuses

Artillerie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Archive des actualités françaises[modifier | modifier le code]

Liens média[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Amiral Thierry d'Argenlieu "Chronique d'Indochine" (1985 Albin Michel)
  • Bernard B. Fall.
  • The Vietminh Regime (1954), Le Vietminh (1960, traduction française, Colin)
  • The Two Vietnams (1963), Les deux Viêt Nam (1962, traduction française, Payot)
  • Indochine 1946-1962 (1962, Laffont)
  • Viêt Nam Witness, 1953-66 (1966)
  • "Les Soldats Blancs d'Hô Chî Minh" de Jacques Doyon, 1973 chez fayard
  • Hell in a Very Small Place: The Siege of Dien Bien Phu (1966), Dien Bien Phu, un coin d’enfer (1968, traduction française posthume, Laffont)
  • Anatomy of a Crisis: The Laotian Crisis of 1960-1961 (publié 1969)
  • Albane Berg, Parti pour l'enfer, 1956
  • Lucien Bodard, L'Enlisement La guerre d'Indochine I, Gallimard, 1963
  • Lucien Bodard, L'Illusion La guerre d'Indochine II, Gallimard, 1965
  • Lucien Bodard, L'Humiliation La guerre d'Indochine III, Gallimard, 1965
  • Lucien Bodard, L'Aventure La guerre d'Indochine IV, Gallimard, 1967
  • Lucien Bodard, L'Épuisement La guerre d'Indochine V, Gallimard, 1967
  • Michel Bodin, Dictionnaire de la Guerre d'Indohine 1945-1954, Paris, Economica, Hautes Études Militaires, ISC, 2004.
  • Michel Bodin, Les combattants français face à la Guerre d'Indochine, Paris, L'Harmattan, 1998.
  • Michel Bodin, Les africains dans la Guerre d'Indochine 1947-1954, Paris, L'Harmattan, 2000.
  • Michel Bodin, La France et ses soldats, Indochine 1945-1954, Paris, L'Harmattan, 2000.
  • Michel Bodin, Soldats d'Indochine, Paris, L'Harmattan, 1996.
  • Robert Bonnafous, Les Prisonniers de guerre du Corps expéditionnaire français dans les camps du Viêt Minh, 1945-1954, 1991, CNRS-ESID
  • Jean Lacouture, Hô Chi Minh, Seuil, col. Politique, Paris, 1967
  • Paul Mus, Viêt Nam. Sociologie d’une guerre, Seuil, Paris, 1952.
  • Jules Roy, La bataille de Dien Bien Phu: Julliard, 1963 ; Albin Michel, 1989.
  • Général Yves Gras, Histoire de la guerre d'Indochine, Plon, 1979.
  • Jacques Valette, La guerre d'Indochine, 1945-1954, Armand Colin, 1994.
  • Aldo Bragagnolo, Transports de troupes vers l'Indochine, 1999.
  • Alain Gandy, La légion en Indochine 1885-1955, Presses de la cité, 1988.
  • Erwan Bergot, Indochine 1951, l'année de Lattre, Presses de la cité, 1987.
  • Erwan Bergot, Indochine 52-53, Presses de la cité, 1990.
  • René Bail et Jean Pierre Bernier, Indochine 1945-1954, 4°partie: Le tournant, éditions Heimdal, 1989.
  • René Bail et Jean Pierre Bernier, Indochine 1945-1954, 3°partie: La guerre, éditions Heimdal, 1988.
  • René Bail et Jean Pierre Bernier, Indochine 1945-1954, 2°partie: Haiphong-Hanoi..., éditions Heimdal, 1988.
  • René Bail et Jean Pierre Bernier, Indochine 1945-1954, 1°partie: La reconquête, éditions Heimdal.
  • Christophe Dutrone, Indochine 1945-1946 le rendez-vous raté, Batailles hors série n°1, Histoire & Collections, 2004.
  • Christophe Dutrone, Indochine 1947 la guerre coloniale, Batailles hors série n°7, Histoire & Collections, 2005.
  • Les troupes aéroportées françaises en Indochine 1945-1956, Gazette des uniformes hors série n°17, 2004.
  • Alain Crosnier et Jean Michel Guhl, L'armée de l'air en Indochine, volume 1: Transport et bombardement 1945-1954, Sup Air, 1981.
  • Vital Ferry, Les ailes du dragons tome 1: dix ans d'aviation civile en Indochine (1946-1955), Le trait d'union n°162, 1995.
  • Hommes de guerre n°14 spécial Indochine, Histoire & collections, 1988.
  • Revue historique des armées, n°177, guerre d'Indochine, SHAT, 1989.
  • Alain Crosnier et Jean Pierre Dubois, Douglas SBD-5 Dauntless et Curtiss SB2C-5 Helldiver, DTU, 1998.
  • Bernard Chenel, Les chasseurs Grumman de l'armée de l'air, Avions hors série n°6, éditions Lela Presse, 1997.
  • Jean Claude Soumille, L'aviation militaire française en Indochine 1946-1954, tomes 1 et 2, Association Airdoc, 1994-1996.
  • Bigeard, Ma guerre d'Indochine, Hachette, 1994.
  • Eric Roussel "Pierre Mendès France", Gallimard, 2007
  • Paul Bonnecarrere "Par le Sang Versé", éditions Fayard, 2000
  • P.A.J. Meulendijks, Verschuivende beelden van de Dien Bien Phoe-crisis van 1954 (Des images changeantes de la crise de Dien Bien Phu de 1954), Nimègue 2000, (thèse de doctorat)
  • P.A.J. Meulendijks, Shifting Images of the Dien Bien Phu crisis of 1954, The Newsletter of the Society for Historians of American Foreign Relations (2001)