Volkswagen Transporter T3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Volkswagen Transporter T3 Type 2
Volkswagen Transporter T3

Appelé aussi Volkswagen Caravelle (Europe & Australie)
Volkswagen Vanagon (Amérique du Nord)
Volkswagen Microbus (Afrique du Sud)
Volkswagen Kombi (Australie)
Volkswagen T25 (Royaume-Uni)
Volkswagen Multivan (Amérique du Sud)
Marque Drapeau : Allemagne Volkswagen
Années de production 1979 - 1992
Classe Fourgon
Moteur et transmission
Énergie Essence et Diesel
Moteur(s) Essence :
1,6 - 2,1 L
Diesel :
1,6 - 1,7 L
Position du moteur Arrière
Cylindrée De 1 600 à 2 100 cm3
Puissance maximale De 50 à 112 ch
Transmission propulsion ou 4x4
Boîte de vitesses Manuelle et Automatique
Châssis - Carrosserie
Freins Disques à l'avant, tambours à l’arrière
Dimensions
Longueur 4 570 mm
Largeur 1 850 à 1 870 mm
Hauteur 1 960 à 2 085 mm
Empattement 2 455 à 2 480 mm
Chronologie des modèles
Volkswagen Transporter T3

Le Volkswagen Transporter T3 est un véhicule utilitaire produit par Volkswagen de 1979 à 1992. Il sera, comme ses prédécesseurs et ses successeurs, déclinés en de nombreuses versions allant du plateau au camping-car en passant par des versions tôlées, vitrées, etc. Il s'agit de la troisième génération du Volkswagen Transporter de 1950.

Description[modifier | modifier le code]

Le véhicule est dès l'origine conçu pour recevoir des motorisations à refroidissement par eau. Il est cependant commercialisé exclusivement avec des moteurs "flat4" refroidi par air (extra-plats, type CT -pour City Transport- 1 600 cm3 ou CU/CV de 2 000 cm3) d'août 1979 à février 1981[1]. À cette date, un moteur diesel dérivé de celui de la Golf est introduit. Le radiateur de refroidissement de ce moteur étant placé à l'avant, cela entraîne l’apparition d'une seconde calandre dans le bas de la face avant. On parle dès lors de T3a pour les refroidissements par air et de T3b pour les autres.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Essence
  • CT : 1.6, 4 cylindres flat, refroidissement par air, de 1979 à 1982, 37 kW/50 ch
  • CU : 2.0, 4 cylindres flat, refroidissement par air, de 1979 à 1982, 51 kW/70 ch
  • CV : 2.0, 4 cylindres flat, refroidissement par air, de 1979 à 1982, 51 kW/70 ch, injection pour les USA
  • DF : 1.9, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, à partir de 1982, 44 kW/60 ch
  • DG : 1.9, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, à partir de 1982, 57 kW/78 ch
  • GW : 1.9, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, de 1983 à 1985, 66 kW/90 ch, injection
  • EY : 1.9, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, à partir de 1985, 40 kW/55 ch
  • SP : 1.9, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, à partir de 1986, 54 kW/73 ch, modèles suisses
  • DH : 1.9, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, de 1984 à 1985, 61 kW/83 ch, injection et catalyseur
  • MV : 2.1, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, à partir de 1985, 70 kW/95 ch ou 89 ch avec boite automatique, injection et catalyseur
  • DJ : 2.1, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, à partir de 1985, 82 kW/112 ch
  • SS : 2.1, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, à partir de 1989, 68 kW/92 ch
  • SR : 2.1, 4 cylindres flat, refroidissement liquide, à partir de 1986, 64 kW/87 ch, injection et catalyseur, modèles suisses
Diesel
  • CS : 1.6, 4 cylindres en ligne, de 1981 à 1987, 37 kW/50 ch
  • JX : 1.6, 4 cylindres en ligne turbocompressé, à partir de 1985, 51 kW/70 ch
  • KY : 1.7, 4 cylindres en ligne, à partir de 1987, 42 kW/57 ch

Camping-car "Delher"[modifier | modifier le code]

De 1981 à 1998 VW a confié à Delher (par ailleurs constructeur de bateaux) l'aménagement de séries limitées de camper-van « haut de gamme »

Les premières séries des années 80, étaient bicolores, et très prisés des représentants de commerce en Allemagne, qui, en étaient équipés, suite à une défiscalisation spécifique, locale.

Version luxueuse, de très bonne facture, reprenant des options de la gamme "Carat". Très bien finie, ergonomique (on se tient aisément debout dans la partie centrale) elle comporte un coin cuisine, une glacière thermo électrique "principe Peltier", et même un astucieux coin douche,

À l’arrière, des penderies amovibles et casiers, permettent de ranger vêtements et divers objets.

La banquette arrière se transforme en couchage double type BZ.

Une tablette rabattable, sert dépliée, de table de repas, et de porte, pour le meuble de rangement sous évier.

Un système de chauffage statique pulsé "Eberspächer", utilisant le carburant, permet d'augmenter le confort à l'arrêt.

Rares et recherchés, ces véhicules ont été produits en petit nombre. En 1990 une série plus que confidentielle, fut présentée : le Delher « Profi » avec 4 couchages, dont 2 en niveau supérieur (surtout réservé aux enfants).

Seuls 150 exemplaires du modèle Blue star et 50 White star ont été réalisés.

Techniquement, ces véhicules bénéficiaient d'un moteur essence, injection digifant "MV" 2 100 cm3 injection, Wbx : refroidissement à eau, avec une boite auto "NJ" à 4 rapports, ce qui portait sa puissance à 89 ch.

Les cotes d'encombrement de ce modèle, sont identiques aux autres T3, hormis la hauteur portée à 2,37 m

Par la suite, sur base T4, d'autres camping-car ont été produits jusqu'en 1998 (tel l'Optima), date à laquelle Delher cessa son activité Delher mobil, pour conserver uniquement son département nautisme.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Début de production en mai 1979 et vente à partir d'août sous millésime 1980. Cf. Dimitri Urbain, VW Kombi et Transporter : De fidèles serviteurs, ETAI, 2013 (ISBN 978-2726895948), pages 91 et 104.