Hennes & Mauritz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis H&M)

H&M
logo de Hennes & Mauritz
Logo d'H&M
illustration de Hennes & Mauritz
Magasin H&M à Perth en Australie

Création 1947 à Västerås
Fondateurs Erling Persson
Forme juridique Offre au public de titres financiers
Action Bourse de StockholmVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Stockholm[1]
Drapeau de Suède Suède
Direction Karl-Johan Persson, président du conseil d'administration
Helena Helmersson, Directrice générale (CEO)
Directeurs Karl-Johan PerssonVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Stefan Persson (41 %)
Activité Industrie vestimentaire
Produits Vêtements
Chaussures
Cosmétiques
Société mère Drapeau de la Suède Ramsbury Invest
Filiales H & M Hennes & Mauritz GBC (d), Fabric Scandinavien (d), H & M Hennes & Mauritz CZ (d) et & Other Stories (d)
Effectif 171 000 (2017)[2]
Site web www.hm.com

Capitalisation 337 635 millions SEK en octobre 2019
Chiffre d'affaires 210 400 millions SEK en 2018
Résultat net 12 652 millions SEK en 2018[3]
Magasin H&M du Centre commercial Fleur d'Eau dans le centre-ville d'Angers, France.

Hennes et Mauritz, plus connu sous le nom de H&M, est une entreprise et chaîne de magasins suédoise de prêt-à-porter pour femme, enfant et homme, fondée en 1947 par Erling Persson.

Au 30 novembre 2020, H&M est présent dans 74 pays et emploie environ 171 000 personnes et possède plus de 5 000 magasins. Il est le 2e leader mondial de la confection textile derrière le groupe Inditex.

L'enseigne propose notamment des collections temporaires créées en collaboration avec des stylistes (Karl Lagerfeld, Viktor & Rolf, Roberto Cavalli, Versace, Balmain, Kenzo) ou des stars (Madonna, Nicki Minaj, Kylie Minogue, Katy Perry, Lana Del Rey, David Beckham, Vanessa Paradis, Beyoncé, Lady Gaga, Rihanna, Caitlyn Jenner, The Weeknd, Ariana Grande).

Aux côtés de Calvin Klein (CK.com) et American Eagle (AE.com), H&M fait partie de la VB.com Internet Hall of Fame en possédant un nom de domaine à seulement deux lettres[4]. Le groupe a pu obtenir le domaine HM.com en 1998[5]. Il vend aussi des meubles et des articles de décoration.

Acteur majeur de la fast fashion, l'entreprise fait l'objet depuis le milieu des années 2010 de nombreuses controverses.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1940, Erling Persson, un jeune suédois va chercher de l'inspiration aux États-Unis. Il en revient avec la certitude d'avoir trouvé une idée inédite : vendre de la mode féminine de qualité à des prix imbattables[6].

En 1947, il inaugure le premier magasin Hennes (« pour elle », en suédois) ou aussi « hombre y mujer » en espagnol, dans sa ville de Västerås, en Suède. En 1968, le rachat par Persson des magasins de Mauritz Widforss (sv) (magasins d'articles de pêche, dont la partie vêtements pour hommes sera intégrée à l'entreprise et la partie consacrée à la pêche vendue) marque le début de la chaîne Hennes & Mauritz pour femme et homme. Le sigle H&M est donc l'abréviation de « Hennes och Mauritz », qui signifie : « Pour elle et Mauritz ».

Dans les années 1970, un département enfants et jeunes voit le jour.

En 1990, Stefan Persson, le fils de Erling, devient PDG et président du conseil d'administration en 1998. En 1992, H&M ouvre son premier magasin en Belgique. Le , H&M inaugure son premier magasin en France, rue de Rivoli à Paris.

En 2007, l'entreprise a passé un accord avec la société de jeux vidéo Electronic Arts : la marque apparaît dans le kit d'extension Les Sims 2 : H&M Fashion ayant pour thème la mode. Le , H&M lance une nouvelle chaîne de magasins appelée COS (Collection of Style) dans un magasin de Londres situé sur Regent Street. COS compte, en 2010, quinze magasins, celui de Paris étant le dernier à avoir été inauguré le .

Le , H&M a ouvert son premier magasin au Maghreb dans le Morocco Mall à Casablanca, au Maroc.

L'enseigne a annoncé l'ouverture courant 2013, de son premier magasin en Amérique du Sud, plus exactement au Chili. La boutique sera située à Santiago du Chili dans le nouveau centre commercial Costanera Center.

En , l’enseigne lance une offre de 700 produits de beauté à bas prix dans ses 205 magasins en France avant de l’étendre à l’international[7].

Le , H&M annonce un bénéfice net en baisse de 41 % au premier trimestre 2019, soit 803 millions de couronnes (77 millions d'euros). Ce résultat est toutefois supérieur aux attentes et fait remonter son action sur les marchés financiers[8].

Le , Helena Helmersson devient directrice générale (CEO) à la place de Karl-Johan Persson qui prend la place de son père Stefan Persson à la tête du conseil d'administration[9].

H&M a supprimé plus de 100 emplois du bureau de production du Bangladesh en raison des changements rapides dans le secteur de la vente au détail au milieu de la pandémie de Covid-19[10].

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Président du conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Directeur général[modifier | modifier le code]

Implantations[modifier | modifier le code]

H&M dans le monde.

En , on compte 241 magasins H&M ouverts en France[11]. La France est 4e pour le nombre de magasins derrière l'Allemagne (418), les États-Unis (305) et le Royaume-Uni (245). La Chine est cinquième avec 205 magasins. L'Espagne en compte 156 et les Pays-Bas 130. La Norvège et le Danemark, deux petits États par la population, comptent respectivement 114 et 97 magasins. On peut expliquer ce phénomène par la proximité de la Suède avec ces deux pays. La Suisse, quant à elle, compte 91 magasins. De plus, la Belgique et le Luxembourg comptent à eux deux 79 magasins. Enfin, l'entreprise tend à s'implanter sur de nouveaux marchés. En , on compte 112 magasins en Pologne, 152 en Chine, vingt-six en Roumanie, dix-huit en Turquie, ou encore dix en Bulgarie. Des magasins ont récemment ouvert en Lettonie, Malaisie, Thaïlande, Estonie et Lituanie.

De plus, l'entreprise s'est implantée au Mexique depuis , ainsi qu'au Chili en et compte s'implanter prochainement[Quand ?] en Indonésie et en Australie. L'entreprise compte aussi neuf magasins sur le continent africain. En , H&M s'est considérablement développé et compte 2 839 points de vente répartis dans 53 pays et compte plus de 100 000 employés.

Nombre de magasins par continent :

  • Amériques : 352 (12,40 %)
  • Europe (+ Russie) : 2 148 (75,66 %) ;
  • Afrique : 9 (0,32 %) ;
  • Moyen-Orient : 89 (3,13 %) ;
  • Asie : 241 (8,49 %) ;
  • Océanie : 0.

H&M France[modifier | modifier le code]

En 2016, la filiale française a réalisé un chiffre d'affaires de 1 233 millions d'euros, dégageant un résultat net de trente millions d'euros. Elle emploie 6 888 salariés[12] et son siège social en France est situé à Paris.

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Liste des principaux actionnaires au [13].

Actionnaire %
Stefan Persson 41,0
Lottie Tham 6,08
Harris Associates 5,49
Swedbank Robur Fonder 3,05
The Vanguard Group 1,66
Nordea Investment Management 1,45
Fjärde AP-fonden 1,41
AMF Fonder 1,38
Interogo Holding 1,37

Sponsoring[modifier | modifier le code]

H&M sponsorise des chevaux de sport[14]. Il est notamment le sponsor de la famille Philippaerts, et donc de la jument de saut d'obstacles rebaptisée H&M Legend of Love[15].

Controverses[modifier | modifier le code]

Résidus de Nonylphénol[modifier | modifier le code]

Une étude commandée par l'ONG Greenpeace a révélé que des résidus de NP et de NPE (Nonylphénol fortement suspecté de provoquer, entre autres des cancers et stérilité) ont été trouvés sur les fibres des vêtements de quatorze grandes marques, dont H&M. La contamination des tissus se fait souvent en Chine, en Inde ou dans quelques pays en développement, mais la contamination de l'environnement ou de la peau se fait partout où les habits sont portés.

Exploitation et optimisation fiscale[modifier | modifier le code]

Le , Canal+ diffuse Le Monde selon H&M, un documentaire de Marie Maurice qui dénonce les pratiques opaques de l'entreprise en Éthiopie et au Bangladesh ; le documentaire lui reproche également de pratiquer l'évasion fiscale[16].

À la suite de l'accident du Rana Plaza en , le groupe H&M signe un accord sur la sécurité des bâtiments au Bangladesh. Selon le collectif Clean Clothes Campaign le groupe n'aurait pas respecté ses engagements dans la sécurité notamment dans les usines du Bangladesh[17].

Droits des animaux[modifier | modifier le code]

En 2013, l'organisation PETA obtient l'arrêt de la production de vêtements H&M en angora après avoir diffusé des vidéos de violences infligées aux lapins sur le web[18].

Fast fashion[modifier | modifier le code]

Considéré comme un acteur majeur de la fast fashion, l'entreprise est pointée du doigt depuis le milieu des années 2010 pour son impact social et environnemental négatif : méthodes de production peu scrupuleuses et conditions de travail délétères, pollution, incitation à la surconsommation, pratique du greenwashing[19],[20],[21].

Racisme et homophobie[modifier | modifier le code]

Le , une polémique éclate sur internet lorsque le chanteur The Weeknd annonce la fin de sa collaboration avec l'entreprise, après avoir vu sur leur site web une photo publicitaire d'un enfant noir porter un hoodie sur lequel il est écrit « le singe le plus cool de la jungle »[22]. La chanteuse Azealia Banks et le joueur de basket LeBron James annoncent également boycotter la marque[23]. La photo du petit garçon avec le pull sera supprimée directement par H&M, laissant uniquement une photo du pull non porté[24], et H&M s'excuse publiquement le lendemain sur les réseaux sociaux puis à travers un communiqué[25]. Certains considèrent que la publicité pour ce produit est maladroite[26]. Le , des manifestations organisées par des militants du parti d'extrême gauche Combattants pour la liberté économique ont lieu à Johannesbourg, en Afrique du Sud et des magasins sont saccagés. La communication de l’enseigne suédoise annonce que ses 15 magasins en Afrique du Sud sont fermés temporairement[27],[28]. Selon certains, la marque aurait délibérément publié une publicité raciste pour « obtenir plus de visibilité »[29].

H&M est l'objet de critique en 2018 pour faire fabriquer sa collection « Pride » au Bangladesh, pays où l’homosexualité est illégale[30].

Droit social[modifier | modifier le code]

En 2020, l'entreprise est condamnée à payer une amende de plus de 35 millions d'euros pour avoir recueilli des informations de ses employés à leur insu[31].

Appel au boycott en Chine[modifier | modifier le code]

En mars 2021, H&M et d'autres marques de prêt-à-porter font l'objet d'une campagne d'appel au boycott en Chine, à la suite d'une déclaration quelques mois plus tôt dans laquelle H&M s'engageait à ne plus utiliser de coton provenant du Xinjiang, en réaction au génocide culturel des Ouïghours[32].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Contact - Siège social.
  2. Nicole Vulser, H&M dopé par la multiplication de ses boutiques, Le Monde, .
  3. https://www.zonebourse.com/HENNES-MAURITZ-6491104/fondamentaux/
  4. (en) « Fame », sur vb.com.
  5. (en) « H&M », sur vb.com.
  6. « H&M », sur tendances-de-mode.com, (consulté le 2 septembre 2013).
  7. Thiébault Dromard, Comment H&M veut bousculer le marché de la cosmétique, Challenges, , consulté le .
  8. AFP, « H&M : bénéfice net en baisse de 41% », Le Figaro, (consulté le 27 août 2020).
  9. « https://fr.fashionnetwork.com/news/H-m-nomme-une-nouvelle-pdg-apres-un-solide-exercice-2019,1181191.html », Fashion Network, (consulté le 30 janvier 2020).
  10. (en) « H&M cuts 100 jobs from Bangladesh office », sur The Financial Express (consulté le 30 décembre 2020)
  11. (en) « Market overview », sur H&M (consulté le 31 août 2018).
  12. « H&M : bilans », sur www.verif.com (consulté le 22 décembre 2019).
  13. « H&M : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le 31 octobre 2019).
  14. « Top Sponsorships - H&M We Love Horses », sur en.elevent.co (consulté le 23 février 2019)
  15. (en-US) Lorraine Jackson, « This Love Note from Olivier Philippaerts to H&M Legend of Love is Simply Perfect », sur Jumper Nation, (consulté le 23 février 2019)
  16. « Le monde selon H&M », sur Radio télévision suisse, .
  17. Isabelle de Foucaud, « Bangladesh : H&M épinglé sur la sécurité », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mai 2017).
  18. L’organisation de défense des animaux Peta fait pression sur H&M, Les Inrocks, 11 mai 2017
  19. Marie Laure Zonszain, « Les effroyables conditions de travail des employées des usines H&M en Asie », sur Femme Actuelle, (consulté le 30 mars 2021)
  20. Alden Wicker, « Enquête. H&M, Zara, Topshop : la “fast fashion”, un fléau écologique », sur Courrier international, (consulté le 30 mars 2021)
  21. Alexandra Pizzuto, « H&M, géant de la fast-fashion », sur Marie Claire, (consulté le 30 mars 2021)
  22. « The Weeknd coupe les ponts avec H&M après une photo jugée raciste », sur Nightlife.ca, (consulté le 9 janvier 2018).
  23. « The Weeknd et plusieurs célébrités boycottent H&M, la marque s'excuse », sur Le Huffington Post, (consulté le 9 janvier 2018)
  24. « H&M polémique autour d'une publicité jugée raciste », Le Point, .
  25. (en) « H&M issues unequivocal apology for poorly judged product and image », sur hm.com (consulté le 9 janvier 2018).
  26. « Des magasins H&M vandalisés en Afrique du Sud après une publicité jugée raciste », sur Le HuffPost, Le Huffington Post, (consulté le 23 juin 2020).
  27. « Afrique du Sud: manifestations contre une publicité «raciste» de H&M », sur RFI, (consulté le 14 janvier 2018)
  28. « "Singe le plus cool de la jungle": manifestations contre la pub raciste de H&M », sur L'express, (consulté le 14 janvier 2018)
  29. « "Le singe le plus cool de la jungle" : H&M retire une publicité jugée raciste », sur Franceinfo, (consulté le 12 juin 2020)
  30. (en-GB) James Clayton, « Pride clothes made in anti-gay countries », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2018)
  31. « Le chiffre du jour.H&M condamné en Allemagne pour avoir surveillé ses salariés », sur Courrier International,
  32. Simon Leplâtre, « Appels au boycott en Chine contre les marques qui refusent l’utilisation de coton du Xinjiang, lié au travail forcé des Ouïgours », Le Monde, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]