Villard (Haute-Savoie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villard.
Villard
Image illustrative de l'article Villard (Haute-Savoie)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Thonon-les-Bains
Canton Sciez
Intercommunalité CC de la Vallée Verte
Maire
Mandat
Pierrick Dufourd
2014-2020
Code postal 74420
Code commune 74301
Démographie
Gentilé Villardans
Population
municipale
757 hab. (2014)
Densité 102 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 05″ nord, 6° 26′ 29″ est
Altitude Min. 750 m – Max. 1 581 m
Superficie 7,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Villard

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Villard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villard

Villard est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 74301.png

Situé en vallée Verte à environ 15 minutes d'Annemasse Villard[1] est bordé à l'ouest par la Menoge qui lui sert de limite territoriale avec la commune de Burdignin. Il se situe entre deux magnifiques montagnes : la pointe de Miribel, sommet de la commune, à l'est et la montagne d'Hirmentaz au nord.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Burdignin Habère-Lullin Mégevette Rose des vents
N
O    Villard    E
S
Boëge Bogève Onnion

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Villard dérive probablement du mot bas latin villarius, avec le suffixe -ard, signifiant « du domaine rural »[2].

Villard désigne d'abord un simple lieu-dit objet de défrichement, en général rattaché à un domaine, puis un lieu habité, enfin un hameau. Le mot s'est fixé dans la toponymie locale au sens de hameau au Haut Moyen Âge, et, dans la région au hameau principal d'une communauté.

La paroisse est mentionnée dans la première moitié du XIVe siècle avec Cura de Vilario in Boegio (vers 1344)[2].

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Le Vlyâr, selon la graphie de Conflans[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune de Villard appartient au canton de Sciez, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 25 communes[4]. Avant ce redécoupage, elle appartenait au canton de Boëge, depuis 1860[5].

Elle forme avec sept autres communes — Boëge, Bogève, Burdignin, Habère-Lullin, Habère-Poche, Saint-André-de-Boëge et Saxel — depuis janvier 2010 la communauté de communes de la Vallée Verte[6] qui fait suite au Syndicat intercommunal à vocation multiple de la Vallée Verte créé en 1966[7].

Villard relève de l'arrondissement de Thonon-les-Bains, depuis 1939[5] et de la cinquième circonscription de la Haute-Savoie, dont le député est Marc Francina (UMP) depuis les élections de 2012[8].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Michel Santoni DVD  
mars 2014 en cours
(au 30 avril 2014)
Pierrick Dufourd    

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants sont appelés les Villardans[9].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 757 habitants, en augmentation de 2,3 % par rapport à 2009 (Haute-Savoie : 7,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
632 679 691 770 828 800 668 740 784
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
757 751 757 744 697 702 711 698 657
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
574 562 536 529 410 444 440 473 444
1982 1990 1999 2004 2009 2014 - - -
468 521 666 728 740 757 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006 [13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités de la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph Fontaine, natif de la commune, enseignant en mathématique et en science du collège chapuisien d'Annecy (Eustache Chappuis) à partir de 1771[18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pascal Roman 2013, p. 59
  2. a et b Henry Suter, « Villard », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch,‎ 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le 27 juillet 2015). Mention vers 1344 d'après le Pouillé du diocèse [1568]. Archives de Genève, Grosses de Peney, volume I.
  3. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 16
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  4. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance,‎ (consulté en octobre 2014).
  5. a et b « Boëge », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 16 mars 2015), Ressources - Les communes.
  6. « Un peu d'histoire », sur le site de la Communauté de communes de la Vallée Verte (consulté le 16 mars 2015).
  7. « Le SIVOM », sur le site de la Communauté de communes de la Vallée Verte (consulté le 16 mars 2015).
  8. « Résultats des élections législatives de 2012 : Haute-Savoie (74) - Cinquième circonscription (résultats officiels) », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 16 mars 2015).
  9. « Villard », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 16 mars 2015), Ressources - Les communes.
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  14. Croix de Villard
  15. Paul Guichonnet, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et aujourd'hui, La Fontaine de Siloé, , 399 p. (ISBN 978-2-8420-6374-0), p. 92.
  16. La cloche de Villard
  17. Mobilier de l'église de Villard
  18. Michel Germain, Personnages illustres des Savoie, Autre Vue, , 619 p. (ISBN 978-2-9156-8815-3), p. 245.