Col des Moises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Col des Moises
Image illustrative de l'article Col des Moises
Vue du col des Moises.
Altitude 1 121 m
Massif Massif du Chablais (Alpes)
Coordonnées 46° 16′ 39″ N 6° 28′ 01″ E / 46.2775, 6.4669446° 16′ 39″ Nord 6° 28′ 01″ Est / 46.2775, 6.46694
Pays Drapeau de la France France
Vallée Pays de la Côte
(nord)
Vallée Verte
(sud)
Ascension depuis Draillant Habère-Poche
(Ramble)
Déclivité moy. 6,5 % 4,5 %
Déclivité max. 9 % 6 %
Accès D 246 D 246

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Col des Moises

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col des Moises

Le col des Moises est un col alpin situé en Haute-Savoie, dans le massif du Chablais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le col des Moises, plateau ouvert à 1 121 m d'altitude, est situé sur le bassin méridional du lac Léman, entre les contreforts de l'Aiguille[1] et le crêt Pugin[2]. La rivière Menoge prend sa source dans des marécages à proximité du col.

Il relie Habère-Poche au sommet de la vallée Verte au pays de la Côte par une route secondaire, la départementrale 246. Celle-ci présente un passage sur son versant nord à 9 % alors que son versant sud ne dépasse jamais les 6 %[3].

Protection[modifier | modifier le code]

Le col des Moise est classé zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF). Cette tourbière est riche de 29 espèces de cypéracées. Elle comporte huit espèces végétales protégées au niveau national ou régional, et plusieurs autres rares en Haute-Savoie dont :

Installations[modifier | modifier le code]

On note sur le versant de la commune d'Habère-Poche :

  • un petit oratoire qui subsiste près du col à la limite communale avec Draillant ;
  • un foyer de ski de fond dont les pistes sillonnent le plateau et utilisent en partie les itinéraires des « balcons du Léman » avec des liaisons vers Saxel (9 km) et le col du Feu (Lullin 15 km)[5] ;
  • un petit aérodrome avec une école de pilotage de planeur aménagée depuis 1995 en contrebas du col[6] ;
  • un élevage caprin, la ferme des Moises, également installé sur ce plateau[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pascal Roman, Vallée verte, Thonon-les-Bains, édition de l’Astronome, Les cahiers du colporteur,‎ (ISBN 978-2-916147-83-3) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article