Paul Guichonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Guichonnet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (97 ans)
MegèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions
Officier de la Légion d'honneur
Commandeur des Palmes académiques (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Paul Guichonnet, né le à Megève, est un géographe et un historien français, spécialiste de la Savoie et de la période de l'Annexion ainsi que de l'unité italienne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Il a fait ses études à la faculté des lettres de Grenoble puis à l'Institut de géographie alpine. Licencié en histoire et géographie, il publie sa thèse en 1962 sur « La région du Mont-Blanc : essai de géographie économique et humaine ».

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

De 1962 à 1985, il enseigne à l'université de Genève, dont il est doyen de la faculté des sciences économiques et sociales en 1970[1]. En 1972, il est à l'origine de la création du département de géographie au sein de la faculté. Il est professeur honoraire de l'université.

Il est membre correspondant de l'Institut de France, pour l'Académie des sciences morales et politiques, dans la section d'histoire et de géographie, et membre titulaire de l'Académie de Savoie - Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie[1],[2]. Il est membre, depuis 1956, et président, depuis 1984, de l'Académie florimontane[1], ainsi que président d'honneur de l'Académie du Faucigny[1]. Il a été président de la Société d'histoire et d'archéologie de Genève et de la Société de géographie et de la société d'histoire de Genève. Il fut membre correspondant de l'Institut de France et membre d'honneur de la Société de géographie de Genève, de la Société de géographie de Lisbonne et de la Società Geografica Italiana (en).

Il est spécialiste de l'histoire de la Savoie, spécialement du traité de Turin et de l'Annexion de la Savoie, de la Suisse et de l'unité italienne[1].

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Il est conseiller municipal et adjoint au maire de Bonneville de 1953 à 1971 et de nouveau conseiller municipal de 1983 à 1989.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il a obtenu le prix des Neiges décerné aux Savoyards ayant illustré leur pays et la Plume d'or attribuée par la société des auteurs savoyards.

Décorations[modifier | modifier le code]

Il est officier de la Légion d'honneur, commandeur des Palmes académiques et titulaire d'autres distinctions tant françaises qu'étrangères.

Affaire de la Ligue savoisienne[modifier | modifier le code]

Lors de la naissance de la Ligue savoisienne, entre 1996 et 1997, alors que le mouvement indépendantiste fait de la promotion dans les communes en racontant sa version de l'histoire de la Savoie, notamment au sujet de l'Annexion de 1860, les spécialistes de la région comme Paul Guichonnet ou encore l'historien André Palluel-Guillard tentent de s'opposer à ce discours desannexionniste. Paul Guichonnet, spécialiste de la réunion de la Savoie à la France, est ainsi accusé de « chantre stipendié de l'Annexion »[3]. La Ligue savoisienne va alors les poursuivre devant la justice, recherchant ainsi une audience institutionnelle à son discours.

Publications[modifier | modifier le code]

Histoire de l'Italie[modifier | modifier le code]

  • 1961, Cavour, agronomo e uomo d'affari, Feltrinelli
  • 1966, L'Italie au temps de Stendhal, Hachette, Paris
  • 1969, L'Italie. La monarchie libérale (1870-1922), Hatier, collection Université, Paris
  • 1996, L'Unité italienne, PUF, collection Que sais-je ?, Paris
  • 1997, Histoire de l'Italie, PUF, collection Que sais-je ?, Paris
  • 1999, Mussolini et l'Italie, PUF, collection Que sais-je ?, Paris

Histoire de la Savoie[modifier | modifier le code]

  • L'émigration alpine vers les pays de langue allemande - Revue de géographie alpine, t.36, 1948, p. 533-576 + cartes (du XVe au XVIIe siècle, les Savoyards en Alsace)
  • 1954, Savoie, Arthaud
    Pour lequel il reçut un prix de l'Académie française
  • 1956, Notre Bonneville, 3e édition revue et augmentée 2008, éditions Le Tour
  • 1960, Théorie des frontières naturelles et principe des nationalités dans l'annexion de la Savoie à la France : 1858-1860, in Revue des Travaux de l'Académie des Sciences morales & politiques, Sirey
  • 1982, Histoire de l'annexion de la Savoie à la France et ses dossiers secrets, Le Messager : Horvath
  • 1985, Histoire d´Arthaz-Pont-Notre-Dame, Académie salésienne, Annecy
  • 1994, Les monts en feu: la guerre en Faucigny, 1793, Académie salésienne, Annecy
  • 1996, Nouvelle Histoire de la Savoie, Privat, Toulouse, 367 p[4].
  • 1998, Histoire de l'annexion de la Savoie à la France : les véritables dossiers secrets de l'annexion, la Fontaine de Siloé (éd. revue et augmentée en 1999, 2003)
  • 2000, Histoire et civilisation des Alpes, Privat, Toulouse
  • 2000, Histoire d'Annecy, Privat, Nantes
  • 2002, avec Philippe Joutard, Marie-Christine Vellozi, Marie-Thérèse Vercken, Hugues Lebailly, Mont-blanc : conquete de l'imaginaire, La Fontaine De Siloe, coll. « Paul Payot » (ISBN 284206206X)
  • 2007, Nouvelle Encyclopédie de la Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé (ISBN 9782842063740)
  • 2009, Dictionnaire historique de l'Annexion, La Savoie et l'Europe, collectif, dirigé avec Christian Sorrel, La Fontaine de Siloé et la FACIM, 714 p.

Histoire de la Suisse[modifier | modifier le code]

  • 1972 « Les Valaisans et la colonisation de la Mitidja », Le Globe, « Mémoires »
  • 1974 Histoire de Genève, Payot

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1965, Le Mozambique : esquisse géographique, Société de géographie de Genève
  • 1974, avec Claude Raffestin, Géographie des frontières, Paris, PUF
  • 1986, Proverbes et dictons de Savoie (savoyard - français), Editions Rivages (ISBN 2-86930-003-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Michel Germain, Personnages illustres des Savoie, Autre Vue, , 619 p. (ISBN 978-2-9156-8815-3), p. 298.
  2. « Etat des Membres de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Savoie depuis sa fondation (1820) jusqu'à 1909 », sur le site de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie et « Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques - cths.fr.
  3. Article de Ph. Revil, « La Ligue savoisienne, falsifie-t-elle l'Histoire ? », paru dans Le Monde du .
  4. Une fiche sur le site de la revue des Cahiers de l'Histoire, numéro 1997-2

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]