Mégevette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Haute-Savoie
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Savoie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Mégevette
Le village.
Le village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Bonneville
Canton Bonneville
Intercommunalité CC des Quatre Rivières
Maire
Mandat
Max Meynet-Cordonnier
2014-2020
Code postal 74490
Code commune 74174
Démographie
Gentilé Mégevans
Population
municipale
565 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 00″ nord, 6° 29′ 55″ est
Altitude Min. 856 m – Max. 1 760 m
Superficie 21,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Mégevette

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Mégevette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mégevette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mégevette

Mégevette est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Mégevans.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mégevette est une commune rurale située à 8 km au nord de Saint-Jeoire, dans la vallée du Risse.

Le village est situé à 890 m d'altitude et son point culminant est la pointe de Miribel à 1 581 m.

La pointe des Jottis (1 548 m) se situe sur le territoire de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bellevaux Rose des vents
Habère-Lullin N Mieussy
O    Mégevette    E
S
Villard Onnion

Toponymie[modifier | modifier le code]

« Milieu des eaux ou montagne de l'eau ». Gaulois medio, racine indo-européenne medhi-, medhio-, « milieu », ou meg, « montagne » , suffixe -eve « eau » et suffixe diminutif -ette. Anciennement Mégevol, Megevela et Megevola à la fin du XIe siècle, Cura de Megeveta vers 1344.

La situation géographique de Mégevette, vallée entre deux montagnes et traversée par le ruisseau du Risse, rend crédible cette hypothèse.

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Mezhvèta (graphie de Conflans) ou Megèveta (ORB)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Claudette Felisaz ... ...
mars 2008 mars 2014 Étienne Grivaz ... ...
mars 2014 en cours Max Meynet Cordonnier ... Électricien
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 565 habitants, en augmentation de 9,28 % par rapport à 2009 (Haute-Savoie : 7,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
690 749 757 965 978 1 017 900 1 003 1 032
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 062 1 101 1 065 1 080 1 001 1 041 1 007 1 003 955
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
798 811 710 655 607 540 438 357 298
1982 1990 1999 2008 2013 2014 - - -
277 321 364 501 560 565 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Culture et Patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pierre-Joseph Rey, né le , de parents métayers de la famille Fernex et originaires de Bellevaux. Diacre à Thonon, il reçoit ensuite 'ordination sacerdotale à Fribourg en 1793. Durant l'occupation française du duché, il s'exile en Piémont, puis revient dans la région où il célèbre la messe dans des endroits de culte secret (notamment à Nifflon). En 1824, il est nommé évêque de Pignerol en Piémont, et en 1832, il devient évêque d'Annecy. Il meurt le .

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mégevette Blason Parti : au premier palé d'or et de gueules, au second d'argent à une marque au quatre de chiffre des colporteurs savoyards de sable ; le tout sommé d'un chef de gueules chargé d'une croix d'argent
Détails adopté par délibération du conseil municipal du 28 juin 1993

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 14
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .