Martial Saddier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martial Saddier
Illustration.
Fonctions
Président du conseil départemental de la Haute-Savoie
En fonction depuis le
(3 mois et 16 jours)
Élection 27 juin 2021
Prédécesseur Christian Monteil
Président du Conseil national de l'air

(7 ans et 1 mois)
Vice-président Jean-Louis San Marco
Serge Orru
Alain Chabrolle
Isabelle Momas
Prédécesseur Philippe Richert
Successeur Jean-Luc Fugit
Député français

(19 ans, 1 mois et 14 jours)
Élection 17 juin 2002
Réélection 10 juin 2007
17 juin 2012
18 juin 2017
Circonscription 3e de la Haute-Savoie
Législature XIIe, XIIIe, XIVe et XVe (Cinquième République)
Groupe politique UMP puis LR
Prédécesseur Michel Meylan
Successeur Christelle Petex-Levet
Vice-président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes[1]

(1 an, 8 mois et 28 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Laurent Wauquiez
Maire de Bonneville

(14 ans, 8 mois et 27 jours)
Élection 16 mars 2001
Réélection 16 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Michel Meylan (UDF)
Successeur Stéphane Valli (LR)
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Bonneville (Haute-Savoie)
Nationalité Française
Parti politique UDF-PR
DL
UMP
LR
Profession Technicien à la Chambre d'agriculture d'Annecy

Martial Saddier, né le à Bonneville, est un homme politique français, membre des Républicains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Technicien agricole, il a notamment occupé un poste à la Chambre d'agriculture d'Annecy[réf. nécessaire].

Élu conseiller municipal de Bonneville, en Haute-Savoie, en , il est réélu en et devient alors maire de la ville. Il est de nouveau réélu en 2008 et 2014. À la suite de son élection au conseil régional, il démissionne de la mairie de Bonneville en .

Il est élu député le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la troisième circonscription de la Haute-Savoie, succédant à Michel Meylan. Il fait partie du groupe UMP (LR). Il est réélu député le dès le premier tour, avec 54,78 % des suffrages exprimés.

Dans le cadre de son mandat parlementaire, il est chargé d'une mission de six mois sur la filière apicole, conclue par un rapport remis au Premier ministre et intitulé « Pour une filière apicole durable ; Les abeilles et les pollinisateurs sauvages »[2], dans lequel il préconise la création de l'Institut technique et scientifique de l'abeille et de la pollinisation (ITSAP).

Le , il est réélu député au second tour, en obtenant 58,95 % des voix face au candidat d'EELV Gilbert Saillet avec 41,05 % [3]. Le suivant, il présente un amendement visant à inclure les lits d'établissements publics au sein des quotas de logements sociaux des villes françaises, y compris les lits d'hôpitaux et de prisons[4].

Le , Nicolas Sarkozy, élu président de l'UMP (LR) , le nomme secrétaire national de l'UMP (LR) chargé de l'industrie et des PME[5].

De à l'été 2017, il occupe le poste de vice-président au conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes délégué aux entreprises, à l'emploi et au développement économique.

Il soutient Nathalie Kosciusko-Morizet pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016.

Il se représente aux élections législatives de 2017 et obtient au 2e tour 51,50 % face au candidat Guillaume Gibouin de La République en marche[6],[7]. Pour respecter la loi sur le non-cumul des mandats, il abandonne son poste de vice-président au conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes[8].

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[9].

En , il est nommé référent écologie et développement durable du parti Les Républicains au sein du cabinet fantôme de Laurent Wauquiez[10].

Le , il est élu président du conseil départemental de la Haute-Savoie[11].

Il démissionne de son mandat de député à compter du 31 juillet 2021 pour se conformer aux règles de cumul des mandats[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Délégué aux entreprises, à l’emploi et au développement économique.
  2. Pour une filière apicole durable ; Les abeilles et les pollinisateurs sauvages ; Rapport de Martial Saddier au Premier ministre François Fillon, octobre 2008, pdf, 64 pages.
  3. Résultats des élections législatives 2012 - 3e circonscription de Haute-Savoie sur interieurgouv.fr
  4. Amendement no 444 présenté par M. Saddier sur le site de l'Assemblée nationale
  5. « Nominations »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), u-m-p.org, 9 décembre 2014.
  6. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  7. « Législatives - 2nd tour : qui sont les députés élus en Haute-Savoie ? », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. De nouveaux élus à la tête de la Région. sur le site du Conseil Régional.
  9. Ludovic Vigogne, « La liste des 136 parrains de Laurent Wauquiez », lopinion.fr, 11 octobre 2017.
  10. Élodie Forêt, « Transition écologique, la droite veut combler son retard », France Inter, 28 novembre 2018, lire en ligne
  11. « Départementales : Martial Saddier nouveau président de la Haute-Savoie, Hervé Gaymard réélu en Savoie », sur France Bleu, (consulté le )
  12. « Composition de l'assemblée », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]