Umamah bint Zainab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Umamah bint Zainab
Biographie
Décès
Activité
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfant
Hilal ibn Ali (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Umamah bint Abu al-'As bin al-Rabi' (en arabe : أمامة بنت ابو العاص بن الربيع) est la petite-fille du prophète de l'islam Mahomet. Elle est comptée au nombre des compagnons de Mahomet, les sahaba.

Biographie[modifier | modifier le code]

Umamah bint Zainab est la fille d'Abu al-As ibn al-Rabi' (en) et de la fille ainée de Mahomet, Zaynab[1],[2]. Elle est la sœur d'Ali ibn Zainab.

Lorsqu'elle était enfant, Mahomet avait pour habitude de la porter sur ses épaules lorsqu'il priait. Il la positionnait vers le bas pour se prosterner, puis la relevait[1]. Mahomet promit une fois d'offrir un collier en onyx à « celle qu'il aime le plus ». Ses femmes pensèrent qu'il le donnerait à Aïcha, mais il le présenta à Umamah. À une autre occasion, il lui donna un anneau en or qui venait du roi d'Aksoum Ashama ibn Abjar.

Quelque temps après la mort de Fatima en 632, Umamah épouse Ali[3],[2]. Ils ont un fils[4], Mohammed, mort jeune.

Lorsqu'Ali est assassiné par les kharidjites en 661, son ancien rival Muʿawiya Ier, devenu calife, demande Umamah en mariage. Elle consulte pour cette occasion al-Mughira ibn Nawfal ibn al-Harith, qui lui répond qu'elle ne devrait pas se marier avec « le fils de la mangeuse de foie », Hind bint 'Utba, et lui propose de l'épouser[5]. Ils ont un fils, Yahya. Elle accompagne son mari en exil à al-Safri. Elle y meurt en 670[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b ibn Saad 1995, p. 27 et 163
  2. a et b ibn Jarir al-Tabari 1998, p. 13 et 162
  3. ibn Saad 1995, p. 164
  4. Muhammad ibn Saad (trad. Bewley, A), The Companions of Badr [« Kitab al-Tabaqat al-Kabir »], vol. 3, Londres, Ta-Ha Publishers, , p. 12
  5. ibn Saad 1995, p. 28 et 164
  6. Henri Lammens, Fatima et les filles de Mahomet, Institut biblique, Rome, 1912, p. 127.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Muhammad ibn Saad (trad. Bewley, A.), The Women of Madina [« Kitab al-Tabaqat al-Kabir »], vol. 8, Londres, Ta-Ha Publishers,
  • (en) Muhammad ibn Jarir al-Tabari (trad. Landau-Tasseron, E.), Biographies of the Prophet's Companions and Their Successors [« Tarikh al-Rusul wa'l-Muluk »], vol. 39, Albany, State University of New York Press,

Articles connexes[modifier | modifier le code]