Umamah bint Zainab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Umamah bint Abu al-'As bin al-Rabi' (Arabe: أمامة بنت ابو العاص بن الربيع) est la petite-fille du prophète de l'Islam Mahomet et elle fait partie des sahaba.

Biographie[modifier | modifier le code]

Umamah bint Zainab est la fille de Abu al-As ibn al-Rabi' (en) et de la fille ainée de Mahomet, Zaynab[1],[2].

Lorsqu'elle était enfant, Mahomet avait pour habitude de la porter sur ses épaules lorsqu'il priait. Il la positionnait vers le bas pour se prosterner, puis la relevait[1]. Mahomet promis une fois d'offrir un collier en onyx à « celle qu'il aime le plus ». Ses femmes pensèrent qu'il le donnerait à Aïcha, mais il le présenta à Umamah. A une autre occasion, il lui donna un anneau en or qui venait de l'empereur d'Abyssinie[3].

Quelque temps après la mort de Fatima en 632, Umamah se maria à Ali[4],[2]. Ils eurent un fils[5].

Ali est tué en 661, et Muʿawiya Ier la demande en mariage. Elle consulte pour cette occasion al-Mughira ibn Nawfal ibn al-Harith. Celui-ci lui dit qu'elle ne devrait pas se marier avec « le fils du mangeur de foie » et lui propose un marché pour arranger son problème. Au moment où elle accepta, il lui répondit, « Tu te marieras avec moi. »[6].

Elle meurt en l'an 66 du calendrier musulman (circa vers 685 de notre ère)[réf. souhaitée].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b ibn Saad 1995, p. 27 et 163
  2. a et b ibn Jarir al-Tabari 1998, p. 13 et 162
  3. ibn Saad 1995, p. 27-28 et 163-164
  4. ibn Saad 1995, p. 164
  5. Muhammad ibn Saad (trad. Bewley, A), The Companions of Badr [« Kitab al-Tabaqat al-Kabir »], vol. 3, Londres, Ta-Ha Publishers, , p. 12
  6. ibn Saad 1995, p. 28 et 164

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Muhammad ibn Saad (trad. Bewley, A.), The Women of Madina [« Kitab al-Tabaqat al-Kabir »], vol. 8, Londres, Ta-Ha Publishers,
  • Muhammad ibn Jarir al-Tabari (trad. Landau-Tasseron, E.), Biographies of the Prophet's Companions and Their Successors [« Tarikh al-Rusul wa'l-Muluk »], vol. 39, Albany, State University of New York Press,

Voir aussi[modifier | modifier le code]