Zaynab bint Mouhammed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Zaynab bint Mouhammed
تخطيط لاسم السيدة زينب عليها السلام بنت رسول الله صلى الله عليه وآله.png
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Abu al-Aas ibn al-Rabee (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Religion

Zeynab (arabe : زينب), Zeynab bint Mahomet (née entre 598 et 600 et morte au printemps 629) est une des filles de Mahomet et de sa première femme Khadija.

Selon le chroniqueur Tabari, Zaynab fut mariée à son cousin Abou al-Aas ibn al-Rabi' (en).

Zaynab resta à La Mecque avec son mari quand son père émigra à Médine en 622.

Lors de la bataille de Badr, Abou al-Aas ibn al-Rabi' fut fait prisonnier. Pour qu'il recouvre sa liberté, Zaynab envoya alors à son père le collier que lui a légué sa mère Khadija. Mahomet en fut bouleversé et rendit la liberté à son beau-fils à condition de renvoyer sa fille Zaynab. Par fidélité à la parole donnée, le mécquois se résout à cette douloureuse séparation.

Zaynab vécut à Médine durant quatre années triste et seule. Elle refusa toutes les demandes en mariage émanant des musulmans de Médine ; son père Mahomet ne l'obligea pas à épouser quelqu'un d'autre.

Un jour, vers 627, Abou al-Aas ibn al-Rabi vint voir Zaynab en secret car sa vie était en danger. Zaynab le cacha chez elle, mais en parla tout de même à son père.

Mahomet approuva son aide, tout en conseillant à Zaynab de n'avoir aucun rapport avec son ex-mari qui était encore mécréant. Mahomet décida même d'aider Abou al-Aas ibn al-Rabi qui avait des problèmes d'argent. Il dit de son beau-fils : « C'est un homme qui n'a jamais causé de tort à personne, quoiqu'il soit resté incrédule. C'est un commerçant très honnête. »

Abou al-Aas ibn al-Rabi finit par se convertir à l'islam en 628 et eut le droit de vivre à nouveau avec Zaynab.

Celle-ci, toutefois, mourut une année plus tard. Ils avaient eu une fille, Oumama (petite fille du Prophète), qui épousa le futur calife Ali ibn Abi Talib peu après la mort en août 632 de sa tante Fatima (fille du Prophète) ; ils eurent aussi un fils, Ali; qui mourut jeune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]