Abd ar-Rahmân ibn `Awf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Abd ar-Rahmân ibn `Awf
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
La Mecque (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers ou Voir et modifier les données sur Wikidata
MédineVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Conjoint
Autres informations
Religion
Conflit

'Abd ar-Rahmân ibn 'Awf (v. 580 - 654) (arabe عبد الرحمن بن عوف ) est un compagnon du prophète Mahomet. Il est l'un des dix compagnons promis au paradis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut l'un des premiers qui ont embrassé l'islam. Sa lignée se joint à celle du prophète au niveau de Kilab ibn Murah[1]. Son nom complet est Abu Mohammed 'Abd ar-Rahmân ibn 'Awf. En réalité c'est le prophète qui le surnomma 'Abd ar-Rahmân qui veut dire serviteur du Miséricordieux, car auparavant il se nommait 'AbdalKa'aba c'est-à-dire serviteur de la Kaaba. Il avait vingt garçons et huit filles. Il est enterré au cimetière de Al Baqi à Médine.

Sa richesse matérielle[modifier | modifier le code]

Ibn Sa`d rapporte, d'après Sulaymân ibn `Abd ar-Rahmane ad-Dimaschqi, d'après Khalid Ibn Yazîd Ibn Abi-Mâlik, d'après son père, d'après `Ata` Ibn Abi-Rabâh, d'après Ibrahim Ibn `Abd ar-Rahmane ibn `Awf, d'après son père, que le prophète lui dit:

« Ô fils de `Awf, tu es assurément riche et tu n'entreras en Paradis qu'en rampant! Prête donc à Allah. Il te déliera les pieds »

Ibn `Awf demanda :

« Que prêterai-je à Allah, ô Envoyé d'Allah? »

Le prophète répondit :

« Commence par ce que tu possèdes ce soir »

Ibn `Awf demanda :

« Ma fortune tout entière, ô Envoyé d'Allah? »

« Oui. » lui fut-il répondu. Il partit, bien décidé de le faire. Puis, le prophète lui envoya dire :

« L'ange Gabriel m'a dit: Ordonne à Ibn `Awf d'héberger l'hôte, de nourrir le pauvre, de donner à celui qui demande, et qu'il commence par ceux dont il a la charge ; s'il le fait il purifiera son avoir. »

[2]

Il laissa en héritage cinquante mille dinars pour la cause de Dieu, mille chameaux, trois mille moutons et cent chevaux. Il laissa également une quantité d'or importante[3].

Son ascétisme et sa générosité[modifier | modifier le code]

Az-Zuhrî a dit : « À l'époque du prophète `Abd ar-Rahmane ibn `Awf donna en aumône la moitié de ses biens. » Ibn Barquân a dit : « J'ai été informé que 'Abd ar-Rahmân Ibn 'Awf avait affranchi trente mille familles. » Sa'îd ibn Hussein a dit : « 'Abd ar-Rahmân Ibn 'Awf était si modeste que l'on ne le distinguait pas parmi ses esclaves[4]. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ibn Al Jawzy, Histoire des compagnons et pieux prédécesseurs, p. 127
  2. La Grande épreuve: 'Uthmân, Volume 17 de Études musulmanes, Taha Hussein, Traduit par Anouar Louca, Jacques Jomier, Vrin, 2000, ISBN 978-2-7116-0693-1, 9782711606931, page 69, lire en ligne
  3. Ibn Al Jawzy, Histoire des compagnons et pieux prédécesseurs, p. 130
  4. Ibn al-Jawzi, Histoire des compagnons et pieux prédécesseurs, p. 129.