Sawda bint Zama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
تخطيط اسم سودة بنت زمعة.png

Sawda bint Zamʿa (arabe : سودة بنت زمعة), ( -673) est l'une des femmes du prophète de l'islam Mahomet et possède donc le statut de « Mère des Croyants ». Son nom complet est Sawda bint Zamʿa ibn Qays ibn ʿAbd Shams.

Biographie traditionnelle[modifier | modifier le code]

Sawda bint Zam'a faisait partie d'une tribu de Quraych du côté de son père et était liée à Médine du côté de sa mère[1]. Son premier mariage fut avec Sakrān b. 'Amr, un des premiers musulmans. C'est avec ce premier mari qu'elle émigre en Abyssinie[2].

Après être revenu à La Mecque, celui-ci, devenu chrétien[1], meurt et Sawda bint Zamʿa épouse Mahomet à l'âge d'environ 30ans. Ce mariage est daté d'environ 620[2] ou 631[1]. Khawla bt. Hakim arrangea ce mariage dans le but de consoler Mahomet de la mort de Khadija[1]. Il s'agit de la seconde femme de Mahomet[1] même s'il existe un désaccord entre penseurs musulmans pour savoir si Aisha ne serait pas la deuxième épouse. "En tout cas, Sawda vécut seule avec Mahomet un certain temps puisque Aisha était trop jeune pour que son mariage soit consommé et resta avec ses parents"[1].

Elle meurt à Médine vers 673-674[2].

Episode du divorce potentiel[modifier | modifier le code]

Il existe peu de traditions sur Sawda bint Zam'a, à la différence d'Aisha. Un des épisodes les plus connus de sa vie est la volonté de Mahomet de divorcer d'elle. Elle aurait réussi à l'en dissuader en cédant sa journée à Aisha et en argumentant que son seul désir était d'être sa femme au jour du Jugement[1]. Le verset 127 de la sourate 4 aurait été révélé à cette occasion[1].

Approche historique[modifier | modifier le code]

Shoemaker résume ainsi la question de l'historicité des personnages des débuts de l'islam : "Ainsi est-il largement admis dans les études occidentales sur les origines de l'islam que quasiment rien de ce qui est rapporté par les sources musulmanes anciennes ne peut être considéré comme authentique, et que la plupart des éléments au sujet de Muhammad et de ses compagnons contenus dans ces récits doivent être considérés avec beaucoup de méfiance"[3]. La rédaction d'une biographie historique de Mahomet est impossible pour les spécialistes, qui voient dans la sira "une image idéalisée du Prophète à travers le regard des musulmans des VIIIe -Xe siècles"[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h "Sawda bt. Zamʿa", Encyclopedia of islam, vol.9, p.89 et suiv.
  2. a b et c "Wives of the Prophet", Encyclopedia of the Qur'an, vol. 5, p. 508 et suiv.
  3. St. Shoemaker, "Les vies de Mahomet", Le Coran des Historiens, t.1. 2019, p.185 et suiv.
  4. Olivier Hanne, "Mahomet : une biographie à plusieurs lectures", Moyen-Orient, 2013, p.86-91.