Oumm Koulthoum bint Mouhammed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’islam
Cet article est une ébauche concernant l’islam.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

 Ne pas confondre avec la chanteuse égyptienne Oum Kalthoum

Oumm Koulthum (arabe arabe : أم كلثوم [oumm koulthūm] : mère du joufflu), parfois retranscrit Oumm Kalthoum[réf. nécessaire] ou Umm Kulthum, a été la troisième des quatre filles de Mahomet et Khadija, sa première femme, mais elle meurt avant son père.

Oum Koulthoum est mariée une première fois à un des fils de Abu Lahab, tout comme sa sœur Ruqayya.

Elle accepte ce mariage, par peur de faire subir un affront à la femme de Abu Lahab, Oum Jamila, et elle ne veut pas créer de zizanie dans le clan des Quraychites et causer davantage de problèmes à son père Mahomet.

Oum Koulthoum est répudiée après le début de la Révélation (peut-être vers 613 ou 615), par son mari mécréant, encouragé par les Quraychites de La Mecque.

Pendant le blocus imposé par les Quraychites (entre 616 et 619), elle souffre de la faim jusqu'à manger tout ce qui lui paraît consommable. Elle est aux côtés de sa mère, Khadija, lorsque celle-ci meurt vers 619.

À la fin du blocus, elle émigre à Médine en 622 avec un groupe de femmes dont `Aïcha et Asma, sa propre sœur Fatima.

Elle épouse plus tard `Othman, successivement époux et veuf de sa sœur Ruqayya et d'elle, surnommé Dhu an-Nourayn (Celui qui possède les deux lumières), en référence à ses deux épouses, Oum Kouthloum et Ruqayya.

Elle meurt dans sa maison en 630 durant le mois de Sha'ban, une année avant la mort de son père Mahomet, sans donner de descendance à `Othman.

Mahomet l'enterre lui-même à Médine et reste debout devant sa tombe les yeux pleins de larmes.

`Othman est également très affecté par son décès. Il est rapporté dans un hadith que Mahomet aurait dit à `Othman : « Si j'avais une troisième fille à marier, je te l'aurais donnée comme épouse », ce qui l'a profondément ému[réf. nécessaire].