Thomas Boudat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thomas Boudat
Arras - Paris-Arras Tour, étape 3, 25 mai 2014, (B035).JPG

Thomas Boudat lors du Paris-Arras Tour 2014

Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialités
Rouleur, sprinteur (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes amateurs
2011-2012 VC Pays de Langon Junior
2013-2014 Vendée U
Équipes professionnelles
Principales victoires

Thomas Boudat, né le à Langon (Gironde), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Direct Énergie. Il est notamment champion du monde de l'omnium en 2014. Il passe professionnel au sein de l'équipe Europcar le 1er novembre 2014[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts cyclistes et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Baigné dans le cyclisme depuis tout jeune, petit fils de Joseph Cigano[2] ancien coureur qui a disputé le Tour de France 1954 avant de devenir négociant viticole, neveu d'Alain Cigana qui a disputé trois Tours de France et neveu éloigné de Massimo Cigana (de) coureur chez Mercatone Uno durant trois saisons[3], Thomas Boudat marche sur les traces familiales dès les plus jeunes catégories aussi bien sur piste que sur route si bien qu'en 2010 il remporte le vélo d'or cadet[4]. Sur piste en 2012 il gagne le championnat d'Europe de la course aux points après avoir fini 3e de la poursuite par équipes en 2011.

Il signe plusieurs performances notables sur route dont une 7e place aux mondiaux de Valkenbourg et sa saison 2012 conclue par un second vélo d'or lui vaut d'intégrer Vendée U en 2013[5].

Il participe au début de l'année 2013 aux Championnats de France de cyclisme sur piste organisés dans l'enceinte du vélodrome couvert régional Jean Stablinski de Roubaix et décroche le titre de Champion de France de l'omnium, il termine également second du scratch. Sur la route il connaît le succès sur le Circuit des Vins du Blayais, finit second du championnat de France universitaire contre-la-montre et premier de l'épreuve en ligne[6] au mois d'avril. Il gagne la troisième étape du Tour des Mauges en mai. Au cours de l'été il est membre de la délégation française présente aux Championnats d'Europe espoirs à Anadia et s'adjuge les titres de Champion d'Europe de l'américaine (avec Bryan Coquard) et Champion d'Europe de course aux points. Il obtient par ailleurs la médaille de bronze de l'omnium. De retour en France il retrouve la piste du vélodrome de Hyères où il termine sur la plus haute marche du podium lors des Championnats de France de poursuite par équipes. Il remporte aussi la victoire lors de la course aux points devant Benoît Daeninck et le professionnel Pierre-Luc Périchon.

En 2014, il s'adjuge son premier titre de Champion du monde de cyclisme sur piste en s'imposant lors de l'omnium disputé à Cali en Colombie. La suite de sa saison lui permet de confirmer ses bonnes dispositions sur la piste puisqu'il glane trois nouveaux titres de champion de France de cyclisme sur piste sur le nouveau vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Au mois d'octobre il remporte le Grand Prix cycliste de l'Humanité[7] et les Trois jours de Grenoble (avec Vivien Brisse)[8].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Membre de l'équipe Vendée U, c'est assez logiquement que Thomas Boudat rejoint la formation Europcar dirigée par Jean-René Bernaudeau le 1er novembre 2014. Pour sa première victoire sur route en tant que professionnel, il remporte la première édition de la Classica Corsica. Durant l'été il glane deux médailles de bronze aux championnats d'Europe de cyclisme sur piste espoirs d'Athènes. En fin de saison il participe aux championnats de France de cyclisme sur piste du 1er au 4 octobre au Vélodrome de Bordeaux. Il gagne deux titres dès le premier soir. Il remporte d'abord l'épreuve de poursuite par équipes associé à Bryan Coquard, Julien Morice et Bryan Nauleau puis celle de course aux points quelques heures plus tard[9]. Le lendemain il s'adjuge, avec son coéquipier Bryan Coquard, son premier titre de champion de France de l'américaine. Durant l'intersaison il gagne l'épreuve du scratch et la course à l'américaine (associé à Morgan Kneisky) de l'International Belgium Open à Gand

Il commence l'année 2016 par une victoire sur l'omnium lors de la troisième manche de la coupe du monde de cyclisme sur piste (il remporte aussi le classement général de la coupe du monde de cette discipline) disputée à Hong-Kong. Engagé aux championnats du monde de cyclisme sur piste de Londres, il ne prend qu'une décevante neuvième place lors de l'omnium. Sur la route il est second du Grand Prix de Denain au printemps. Il est aussi troisième des Boucles de la Mayenne après avoir porté le maillot vert du classement par points et le maillot blanc du meilleur jeune de cette épreuve. Durant l'été il représente la France aux championnats d'Europe de cyclisme juniors et espoirs à Montichiari en Italie. Il glane à cette occasion le titre de champion d'Europe de l'omnium dans la catégorie des moins de 23 ans[10]. Au mois d'août il termine cinquième de l'omnium masculin aux Jeux olympiques d'été[11]. En fin de saison il participe aux championnats de France de cyclisme sur piste du 29 septembre au 4 octobre au Vélodrome de Bordeaux. Il y gagne les titres de champion de France de la course aux points et du scratch. Il est également troisième de l'américaine avec son frère Nicolas.

Au premier semestre 2017 il s'adjuge le Grand Prix de Lillers-Souvenir Bruno Comini le . Le même mois il termine second de Paris-Troyes et de la Classic Loire-Atlantique avant de remporter la troisième étape de la Semaine internationale Coppi et Bartali. En juillet il participe pour la première fois au Tour de France et termine l'épreuve en cent-quarantième position. De retour à la compétition un mois plus tard il décroche les titres de champion de France de l'américaine (avec Sylvain Chavanel) et du scratch lors des championnats de France de cyclisme sur piste[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Course aux points Américaine Omnium
Moscou 2011 (juniors) 6e 10e
Minsk 2013 20e 9e
Cali 2014 10e Médaille d'or, Coupe du Monde Or
Saint-Quentin-en-Yvelines 2015 8e
Londres 2016 9e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite par équipes Course aux points Américaine Omnium
Anadia 2011 (juniors) Médaille de bronze, Europe Bronze
Anadia 2012 (juniors) Médaille d'or, Europe Or
Anadia 2013 (espoirs) Médaille d'or, Europe Or Médaille d'or, Europe Or (avec Bryan Coquard) Médaille de bronze, Europe Bronze
Apeldoorn 2013 Médaille d'argent, Europe Argent
Anadia 2014 (espoirs) Médaille d'argent, Europe Argent Médaille de bronze, Europe Bronze
Athènes 2015 (espoirs) Médaille d'argent, Europe Argent Médaille de bronze, Europe Bronze
Montichiari 2016 (espoirs) Médaille d'or, Europe Or

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Autres courses[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014 2015 2016 2017
UCI Europe Tour 107e[14] 172e[15] 115e[16] 88e[17]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Europcar a choisi ses néo-pros et ses stagiaires », sur directvelo.com, (consulté le 22 août 2014)
  2. « Fiche de Joseph Cigano », sur http://www.memoire-du-cyclisme.eu/
  3. Question Français - www.memoireducylisme.net du 21/12/2012 - consulté le 21/12/2012
  4. « Thomas Boudat veut sa place au soleil », sur lerepublicain.net, (consulté le 21 décembre 2012)
  5. « Thomas Boudat rejoint Vendée U », sur sudouest.fr, (consulté le 21 décembre 2012)
  6. a et b « Championnat de France Universitaires - CLM : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 20 avril 2013)
  7. « Cyclisme : Boudat n’a pas attendu cent sept ans », sur humanité.fr, (consulté le 28 octobre 2014)
  8. « 3 Jours de Grenoble - La paire Boudat-Brisse l'emporte », sur cyclismactu.fr, (consulté le 26 octobre 2014)
  9. « Championnats de France sur piste: deux titres pour Thomas Boudat », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 1er octobre 2015)
  10. Hervé Bombrun, « Piste – Championnat d’Europe – Espoirs – Montichiari – Omnium hommes – Boudat 1er », sur ffc.fr,
  11. « Omnium : Pas de médaille pour Boudat, Viviani en or, Cavendish en argent », sur lequipe.fr, (consulté le 16 août 2016)
  12. Quentin Ballue, « Piste - Le bilan des Championnats de France 2017 à Hyères », sur cyclismactu.net, 21août 2017 (consulté le 22 août 2017)
  13. « Championnat de France U : Thomas Boudat 1er », sur directvelo.com, (consulté le 20 avril 2013)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :