Benoît Daeninck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Benoît Daeninck
Lens - Paris-Arras Tour, étape 1, 23 mai 2014, départ (B054).JPG
Benoît Daeninck lors du Paris-Arras Tour 2014.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Pistard/routier
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires

Benoît Daeninck, né le à Provins, est un coureur cycliste français. S'il n'a couru que deux ans au sein d'une équipe professionnelle, il est considéré comme un des meilleurs amateurs du peloton français des années 2000[1]. Il compte onze titres de champion de France de cyclisme sur piste à son palmarès chez les seniors ainsi que de nombreuses victoires acquises sur la route[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts cyclistes et première carrière chez les amateurs[modifier | modifier le code]

Benoît Daeninck court au sein de différents clubs lors de ses débuts chez les amateurs. Il s'engage successivement en faveur du CM Aubervilliers 93, de l'AVC Aix-en-Provence, de l'US Créteil, de l'AC Boulogne-Billancourt, de l'UV Aube et du CC Nogent-sur-Oise.

Malgré ses nombreux succès il peine à susciter l'intérêt des équipes professionnelles à l'exception de la formation BigMat-Auber 93 où il est stagiaire mais n'est pas conservé à l'issue de la période.

L'incursion chez les professionnels[modifier | modifier le code]

Benoît Daeninck sur le podium du Tour de l'Ain avec Roger Pingeon

En 2010, il rejoint l'équipe continentale française Roubaix Lille Métropole[3] et devient coureur professionnel à vingt-huit ans.

Il commence bien sa première saison professionnelle et s'adjuge le Grand Prix de Lillers-Souvenir Bruno Comini en mars pour la seconde fois de sa carrière[4] puis la troisième étape du Tour de Bretagne où il surprend les sprinteurs et s'impose en poursuiteur quelques semaines plus tard[5]. Durant l'été, il remporte le titre de Champion de France de l'américaine avec Damien Gaudin et celui de la poursuite par équipes lors des championnats de France de cyclisme sur piste. Il monte également sur la troisième marche du podium de la course aux points derrière son coéquipier Morgan Kneisky et Kévin Lalouette[6].

Il ne connait pas la même réussite sur route en 2011 et ne franchit la ligne d'arrivée en vainqueur qu'au Critérium de Raismes[7]. Il engrange tout de même quelques places d'honneur et termine notamment troisième du Grand Prix de Guerville et cinquième du Tro Bro Leon en Bretagne. C'est sur piste qu'il connait de belles satisfactions au cours de l'année. Il gagne tout d'abord ses premiers championnats de France de demi-fond sur le vélodrome de Brest Ponant Iroise[8] puis le championnat de France de la course aux points ainsi qu'un deuxième titre consécutif de champion de France de poursuite par équipes à Saint-Denis-de-l'Hôtel, dans le Loiret. Il termine aussi troisième de la coupe de France de l'américaine avec Morgan Kneisky[9] et s'octroie le souvenir Yves Coutant au Blanc[10]

Il fait le choix de ne pas renouveler son contrat avec les dirigeants de l'équipe continentale Roubaix Lille Métropole à l'automne 2011 et retourne courir avec les amateurs.

Le retour au CC Nogent-sur-Oise[modifier | modifier le code]

Benoît Daeninck fait le choix de quitter le peloton professionnel pour retourner courir dans les rangs de la formation isarienne du CC Nogent-sur-Oise en 2012. Il retrouve à cette occasion son emploi de CRS mais bénéficie du statut de sportif de haut niveau qui lui permet de concilier son activité professionnelle avec sa passion pour la petite reine[11],[12].

Il effectue un retour probant chez les amateurs et décroche de nombreux bouquets. Il s'adjuge ainsi deux titres de champion d'Europe de la police sur route et contre-la-montre, la Ronde pévéloise (UCI 1.2), le classement général de Paris-Arras Tour, la manche de la coupe de France des clubs de DN1 organisée à Luneray et deux nouvelles tuniques tricolores sur la piste[13],[14]. En fin d'année, il est numéro deux Français suivant le classement établi par la Fédération française de cyclisme.

En 2013, Benoît Daeninck devient champion de France de demi-fond pour la troisième fois consécutive[15] sur le vélodrome de Dijon. Il remporte trois courses inscrites au calendrier de l'UCI Europe Tour : le Grand Prix de Lillers-Souvenir Bruno Comini, la Ronde pévéloise à l'instar de 2012 et le Grand Prix des Marbriers. Il s'octroie également deux manches de la coupe de France des clubs de DN1. Au mois de septembre, il réalise un doublé lors des championnats du monde de la police. Il bat ses collègues une première fois lors de l'épreuve chronométrée en solitaire puis récidive le lendemain sur l'épreuve en ligne. À cette occasion, il déclare, non sans humour, que ces deux victoires obtenues à Huesca en Espagne font de lui « le policier le plus rapide du monde »[16],[17]. En fin d'année, il est numéro un français suivant le classement établi par la Fédération française de cyclisme[18] et devient le premier lauréat du « trophée ACCDN-ROCC », disputé sur l'ensemble des courses adhérant au Rassemblement des organisateurs de courses cyclistes (ROCC), par les coureurs membres des clubs de divisions nationales[19]. Il est en outre le coureur amateur français le mieux classé à l'UCI Europe Tour (38e)[20] et contribue à la première place acquise par la France au classement des nations de l'UCI Europe Tour[21].

En 2014 il est de nouveau champion du monde de la police du contre-la-montre et de la course en ligne. Il remporte également la Ronde pévéloise pour la troisième fois consécutivement. En fin de saison, il participe à plusieurs épreuves des championnats de France de cyclisme sur piste sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Il ne termine que second de la poursuite par équipes mais gagne son dixième titre de champion de France en cinq ans lors de la course à l'américaine avec son coéquipier picard du CC Nogent-sur-Oise Marc Fournier[22].

Son début d'année 2015 est perturbé par une fracture de l'omoplate[23]. Il remporte néanmoins un nouveau titre de champion de France de la police, le championnat de Picardie et deux autres courses au premier semestre[24]. Durant l'été, il s'adjuge le Tour de Côte-d'Or et le Prix de Coulogne, il termine aussi troisième du Grand Prix de Saint-Souplet derrière le coureur professionnel Rudy Barbier et son coéquipier du CC Nogent-sur-Oise Nicolas Garbet. Contrairement à son habitude il ne participe pas aux championnats de France de cyclisme sur piste en fin de saison.

Au mois de mars 2016, il se fracture la clavicule lors de la troisième étape du Tour de Normandie[25] et doit renoncer à courir pendant quelque temps. Il glane son premier bouquet de la saison lors du Grand Prix Gabriel Dubois à Ferrière-la-Grande en juin. Le mois suivant il remporte trois courses régionales en Belgique, le Prix de Coulogne et celui des Trois Villages (devant Samuel Leroux et son ancien coéquipier roubaisien Kévin Lalouette)[26]. En août il s'adjuge le Grand Prix de Rumilly-en-Cambrésis et celui de Saint-Souplet[27]. En fin de saison il est deuxième du Trio normand avec Romain Bacon et Corentin Ermenault et devient champion de Picardie du contre-la-montre. Lors des championnats de France de cyclisme sur piste il parvient à conquérir un onzième titre de champion de France grâce à la poursuite par équipes et finit sur la troisième marche du podium lors de l'épreuve du demi-fond[28]. En octobre il prend part aux championnats d'Europe de cyclisme sur piste du 19 au sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines et se classe douzième de l'épreuve de demi-fond. Il prend sa retraite sportive à l'issue de cette ultime course[29].

Vie privée[modifier | modifier le code]

À l'instar de son ancien coéquipier roubaisien Morgan Kneisky, il profite de la présence de sa compagne au vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines pour la demander en mariage à l'issue de la course de demi-fond des championnats d'Europe 2016, ce qu'elle accepte. Cette dernière n'est autre que la sœur d'Arnaud Molmy ancien coureur cycliste professionnel et successivement directeur sportif de l'Entente cycliste Raismes Petite-Forêt et du Cyclo-club de Nogent-sur-Oise[30].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Podium de l'édition 2014 du Grand Prix de Lillers-Souvenir Bruno Comini : Martijn Degreve (2e), Steven Tronet (1er), et Benoît Daeninck (3e).
Podium de l'édition 2014 de la Ronde pévéloise : Baptiste Planckaert (2e), Benoît Daeninck (1er) et Cameron Karwowski (3e).

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UCI Europe Tour 180e[33] 525e[34] 311e[35] 200e[36] 630e[37] 332e[38] 46e[39] 195e[40]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Il est membre de l'équipe de France vainqueur du classement général de la coupe du monde 2010-2011.

  • 2009-2010
    • 4e de la poursuite par équipes à Cali
    • 9e de la poursuite par équipes à Manchester
  • 2010-2011
    • 9e de la poursuite par équipes à Pékin
    • 9e de la poursuite par équipes à Copenhague
  • 2011-2012
    • 6e de la poursuite par équipes à Pékin
    • 10e de la poursuite par équipes à Manchester

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Numéro un Français 2013 suivant le classement établi par la FFC
  • Lauréat du trophée ACCDN-ROCC 2013
  • Lauréat du classement Vélo 101-Powertap.fr 2013[44]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Gachet, « Classement FFC Daeninck, Gesbert et Taillefer premiers », sur directvelo.com, (consulté en 23 septembre2013)
  2. « Cyclisme : à Iwuy Benoît Daeninck s'est offert la 199e », sur lavoixdunord.fr,
  3. « Témoignage Benoît Daeninck de l'UVA au VC Roubaix Métropole », sur uvaube.com, (consulté le 24 septembre 2013)
  4. « GP de Lillers : Daeninck et Roubaix au dessus », sur velochrono.fr, (consulté le 20 octobre 2013)
  5. Gérard Gourmelon, « Benoît Daeninck le poursuiteur piège les sprinteurs », sur ouest-france.fr, (consulté le 20 octobre 2013)
  6. « Championnats de France : l'américaine à Gaudin-Daeninck », sur lalsace.fr, (consulté le 20 octobre 2013)
  7. Jean-Marc Hecquet, « Critérium de Raismes : Benoît Daeninck se fait plaisir », sur velostory.net, (consulté le 20 octobre 2013)
  8. George-Henri Nomari, « Benoit Daeninck sacré champion de France de demi-fond », sur paysdechateaubriant.fr, (consulté le 21 octobre 2013)
  9. « Classement américaine Élites », sur ffc.fr, (consulté le 21 octobre 2013)
  10. « Piste souvenir Yves Coutant au Blanc : Daeninck sur le fil », sur les-actus-du-cyclisme2003a2012.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  11. « Critérium de Raismes », sur echoduvelo.com (consulté le 24 septembre 2013)
  12. « Benoît Daeninck est bien dans sa peau », sur echoduvelo.com (consulté le 24 septembre 2013)
  13. Frédéric Gachet, « Demi-fond Championnat de France, classement », sur directvelo.com, (consulté le 20 octobre 2013)
  14. « Cyclisme sur piste », sur leparisien.fr, (consulté le 20 octobre 2013)
  15. Aurélien Meazza, « Daeninck au-dessus du lot », sur bienpublic.com, (consulté le 22 octobre 2013)
  16. Pauline Baumer, « Benoît Daeninck fait coup double », sur directvelo.com, (consulté le 24 septembre 2013)
  17. Pauline Baumer, « Benoît Daeninck champion du monde la police du chrono », sur directvelo.com, (consulté le 24 septembre 2013)
  18. Nicolas Gachet, « Classements FFC : Daeninck, Gesbert et Taillefer 1ers », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  19. Nicolas Gachet, « Trophée ACCDN-ROCC : Benoît Daeninck premier lauréat », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  20. « Europe Tour : Benoît Daeninck 38e au classement final », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2013)
  21. « Men Elite Europe Tour Ranking Nation 20 Oct 2013 », sur uci.html.infostardasports.com, (consulté le 22 octobre 2013)
  22. « Cyclisme - Championnats de France sur piste : Dutriaux et Delzenne, filles en or », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 27 octobre 2014)
  23. Dominique T, « Fracture de l'omoplate pour Benoît Daeninck », sur directvelo.com, (consulté le 11 août 2015)
  24. Frédéric Gachet, « Championnat de France de la Police : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 13 juin 2015)
  25. « L'actu amateur du 25 mars », sur velo101.com, (consulté le 31 mars 2016)
  26. « Cyclisme – Nivelle: Benoît Daeninck était bien le plus fort », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 19 juillet 2016)
  27. Frédéric Gachet, « Grand Prix de Saint-Souplet : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 7 août 2016)
  28. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - J4 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  29. Jérémy Longuet, « Il y aura peut-être des larmes », sur leparisien.fr, (consulté le 21 octobre 2016)
  30. Mathilde L'Azou, « BUZZ-DEJEUNER : Une demande en mariage sur le Vélodrome », sur francetvsport.fr, (consulté le 21 octobre 2016)
  31. Frédéric Gachet, « Grand Prix de Pont-à-Marcq - La Ronde pévéloise : classement », sur http://www.directvelo.com/,
  32. Frédéric Gachet, « Grand Prix de Lillers 2014 : classement », sur http://www.directvelo.com/,
  33. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  34. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  35. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  36. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  37. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  38. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  39. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  40. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  41. « Europe - Demi-fond : Les trois français », sur velodromedumans.free.fr, (consulté le 22 octobre 2013)
  42. « Championnat d'Europe de demi-fond », sur veloquercy.over-blog.com, (consulté le 3 août 2017)
  43. « Cyclisme sur piste - Championnats d'Europe de Demi-Fond - Demi-Fond Hommes », sur les-sports.info, (consulté le 22 octobre 2013)
  44. « Classement Vélo 101 au 16 octobre », sur velo101.com, (consulté le 23 octobre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :